DMX (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir DMX
DMX
Description de cette image, également commentée ci-après

DMX au 79e Academy Awards Children Uniting Nation, en février 2007.

Informations générales
Surnom Dark Man X
Nom de naissance Earl Simmons
Naissance (45 ans)
Mount Vernon, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, acteur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast[1], rap hardcore[1], rap chrétien
Années actives Depuis 1988
Labels Ruff Ryders, Sony, Columbia, Bloodline Records, Bodog Music, Interscope
Site officiel theofficialdmx.com/

DMX (acronyme de Dark Man X), né Earl Simmons le 18 décembre 1970 à Mount Vernon, dans l'État de New York, est un rappeur et acteur américain. DMX compte près de 30 millions d'albums vendus à l'international[2]. Il est le deuxième artiste à avoir eu deux albums classés no 1 au Billboard 200 le jour de sa sortie, le premier étant Tupac Shakur avec All Eyez On Me et The Don Killuminati: The 7 Day Theory. Tous ses albums atteignent la première place des classements à l'exception des deux derniers en date : Year of the Dog... Again et Undisputed.

Biographie[modifier | modifier le code]

Earl Simmons est né le 18 décembre 1970 à Mount Vernon, dans l'État de New York[3],[4]. Son père quitte sa famille lorsqu'il est très jeune[5]. Il est scolarisé et reste à l'internat à Yonkers, en banlieue de New York. Il fuguera à plusieurs reprises et adoptera un pitbull, qui sera abattu par la police alors qu'il avait neuf ans. Cette enfance le rendra par la suite violent, et tentera de survivre dans les rues en commettant des braquages, ce qui le mèneront à plusieurs démêlées avec la justice[3].

Débuts (1991–1995)[modifier | modifier le code]

DMX début sa carrière musicale en 1988 dans le beatbox[3]. DMX amorce sa carrière à Yonkers, où il devient MC avec ses amis The Lox et DJ Clue. Après avoir tenté de signer dans plusieurs maisons de disques, son ami Ruff Ryders décroche en 1997 un contrat pour lui chez Def Jam. Il participe également aux titres 4, 3, 2, 1 de LL Cool J en 1997, aux singles 24 Hrs. to Live et Take What's Yours de Mase, et de Money, Power and Respect de Lox, qui l'aideront à se populariser[3].

DMX publie son premier album, It's Dark and Hell Is Hot, le 12 mai 1998[6]. Il devient un véritable succès commercial avec plus de six millions d'exemplaires écoulés, et devient certifié quadruple disque de platine aux États-Unis par la RIAA, et disque de platine au Canada. Il se classe premier des classements américains Billboard 200 et des R&B Albums, ainsi que 15e des classements canadiens[7]. Son premier single tiré de cet album, Get at Me Dog, relance la mode du rap hardcore[réf. nécessaire], et se classe 3e au Billboard Hot 100[7]. En 1999, il participe au Hard Knock Life Tour organisé par Def Jam et Roc-A-Fella Records. Il s'agit d'une tournée de 54 dates aux États-Unis dans laquelle participent notamment Jay-Z, Ja Rule, Method Man and Redman, et Memphis Bleek. Le documentaire On / Off retrace en partie cette tournée de deux mois et demi. Six mois plus tard, le 15 décembre 1998[8], DMX publie son deuxième album, Flesh of My Flesh, Blood of My Blood, et le résultat est le même que son prédécesseur ; il atteint la première place du Billboard 200[9], et est certifié quadruple disque de platine. De ce fait, DMX devient le deuxième rappeur de l'histoire (après Tupac Shakur) à avoir publié deux albums la même année ayant débuté au Billboard 200[3]. Le 21 décembre 1999, DMX propose son troisième album, ...And Then There Was X[1]. L'album est cette fois-ci certifié quintuple disque de platine par la RIAA et atteint lui aussi la première place du Billboard 200[10]. Sur cet album, les singles Party Up (Up In Here), What's My Name, et What You Want atteignent également les classements musicaux[10].

Confirmation et succès mondial (2000–2007)[modifier | modifier le code]

DMX en 2001.

DMX publie son quatrième album, The Great Depression, en septembre 2001[11], qui connait une moindre audience[3]. L'album atteint la première place des classements américains et canadiens[12], et, comme ses prédécesseurs, est rapidement certifié disque de platine par la RIAA[3]. Le 13 septembre 2003, il publie un nouvel album intitulé Grand Champ[13], qui atteint aussi la première place des classements américains, et la deuxième place des classements canadiens[14]. Après la publication de l'album, DMX indique qu'il pourrait bien être son dernier puisqu'il a l'intention de prendre un long repos pour se consacrer à sa famille[15]. DMX est à cette époque en conflit avec son label Def Jam, estimant ne pas avoir reçu les attentions et l'engagement qu'il méritait[5].

Trois ans après, le 1er août 2006[16] et après quelques reports de date[17], DMX publie son sixième album, Year of the Dog... Again, qui atteint cette fois la deuxième place des classements américains, et la quatrième place des classements canadiens[18].

Def Jam publie un best-of, The Definition of X: The Pick of the Litter[3], le 12 juin 2007[19] et atteint la 26e place du Billboard 200[20]. Def Jam publiera une autre compilation, The Best of DMX, en 2011[21],[22]. En décembre 2007, DMX signe sur le label indépendant Bodog Music, après avoir quitté Sony pour l'échec de son album Year of the Dog... Again. Il prépare actuellement Walk With Me Now And You'll Fly With Me Later[23]. Selon ses propres propos, ce nouveau projet sera en réalité composé de deux albums, un de rap et un autre tourné vers le gospel[24].

Pause et Undisputed (2008–2012)[modifier | modifier le code]

Un single, Already est disponible sur Internet depuis mars 2008. Par ailleurs, on en sait plus sur ce nouvel album : le rappeur devrait travailler avec Nas, The Lox et même le chanteur Seal. À la production, on devrait retrouver son partenaire de toujours Swizz Beatz, ainsi que les Neptunes et Dame Grease. La suite, gospel, And You'll Fly With Me Later, devrait sortir plus tard, aucune date n'ayant été communiquée. DMX est incarcéré en novembre 2008 pour maltraitance envers les animaux et écope de trois mois de prison, provoquant une pause dans sa carrière[25]. Près de trois mois plus tard, le 24 février 2009, sort un second best-of du rappeur, Playlist Your Way, ce qui provoque la frayeur des fans qui pensent que DMX va arrêter sa carrière, sortant un best-of seulement deux ans après le précédent, The Definition of X: The Pick of the Litter, et pendant une période d'inactivité incertaine de celui-ci. Cependant, DMX dément aussitôt une possible fin de sa carrière et annonce qu'il est retourné en studio.

Finalement, après trois ans d'inactivité, DMX arrête les dates et prépare la sortie de deux nouveaux albums sur lesquels il avait commencé à travailler en 2007. Le premier, Walk With Me Now, devrait sortir en 2011. Le second, You'll Fly With Me Later, devrait suivre dans l'année[26]. DMX préfère les sortir séparément bien que sa maison de disques lui ait conseillé de faire un double album.

En fin février 2012, Seven Arts Entertainment Inc. acquiert la bibliothèque musicale d'United Music Media Group (qui implique le catalogue de DMX)[27] et signe DMX pour un contrat de deux albums. Durant sa performance au Santos Party House de New York le 15 décembre 2011, DMX annonce la sortie de l'album Undisputed pour le 26 mars 2012. Après plusieurs reports de date[28],[29], l'album est finalement publié le 11 septembre 2012 et produit par Swizz Beatz et J.R. Rotem[30]. Il atteint la 19e place du Billboard 200[31]

Huitième album (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

En 2013, DMX annonce la publication d'un futur huitième album. Il collabore avec Swizz Beatz[32] et Dame Grease. En décembre, après avoir retrouvé son passeport, il se lance dans une tournée mondiale à commencer par la Bulgarie et le Kosovo, puis est attendu en Europe et au Moyen-Orient[33].

Le 7 janvier 2015, le label de DMX, Seven Arts Music, aurait annoncé la publication dans la semaine qui suivait de l'album Redemption of the Beast, mais cette information est par la suite démentie par Swizz Beatz[34],[35]. Le 15 janvier 2015, le frère et manager de DMX, Montana, annonce sa rupture de contrat avec Seven Arts Music et une action en justice contre le label pour avoir publié Redemption of the Beast sans consentement[36],[37],[38].

Cinéma[modifier | modifier le code]

DMX est également acteur. Il se fait remarquer dans Belly de Hype Williams. Il participe ensuite à Roméo doit mourir avec Jet Li et Aaliyah en 2000, puis dans Hors limites, dans lequel il partage la vedette avec Steven Seagal, engrange 35 millions de dollars dès son premier week-end en salle en 2001. En 2003, il est de retour dans En sursis aux côtés de Jet Li de nouveau. On le voit également dans la série américaine très connue New York 911, en faisant une apparition dans un épisode. En 2004, il obtient finalement sa reconnaissance en tant qu'acteur en tenant le rôle principal dans Never Die Alone, réalisé par Ernest Dickerson où joue également David Arquette. En 2005 il tourne Last Hour en Chine dirigé par Kobé.

Vie privée[modifier | modifier le code]

DMX est chrétien[39] et lit chaque jour la Bible[40]. En prison, DMX explique avoir trouvé une raison à sa venue ici : « j'ai atterri ici pour rencontrer quelqu'un... Je ne sais pas qui c'est, mais je le saurai en temps voulu. Et je suis ici pour lui délivrer un message. Et ce message, c'est que Jesus veille sur lui[41]. »

DMX est père de douze enfants. Il épouse Tashera Simmons en 1999 et restent marié pendant onze ans[42]. En juillet 2010, Tashera annonce leur séparation (deux semaines après l'incarcération de DMX)[43]. DMX maintient être resté en bon terme avec son ex-compagne[44].

Dans une entrevue, DMX confie souffrir de trouble bipolaire[45].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2012 : The Weigh In

Compilations[modifier | modifier le code]

Avec Ruff Ryders[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Belly
  • 2000 : On / Off, documentaire musical
  • 2000 : Boricua's Bond'
  • 2000 : Roméo doit mourir
  • 2001 : DMX: Angel - More Road to Cross, (Universal Music ; DVD)
  • 2001 : Blessures fatales
  • 2003 : Eve, Série TV (saison 1, épisode 3)
  • 2003 : New York 911, série télévisée (saison 5, épisode 4)
  • 2003 : Un pied dans la tombe
  • 2004 : Never Die Alone
  • 2006 : DMX: Soul of a Man, téléréalité
  • 2007 : Death Toll
  • 2007 : Father of Lies
  • 2008 : Last Hour
  • 2008 : Lockjaw
  • 2008 : The Bleeding
  • 2014 : Top Five : Lui-même
  • 2015 : Fresh Off the Boat : Lui-même (saison 2, épisode 9)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) John Bush, « ...And Then There Was X Overview », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  2. « Interview en 2009 », sur www.youtube.com (consulté le 1er septembre 2010).
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Steve Huey, « DMX Biography », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  4. (en) Earl Simmons et Smokey D. Fontaine, The E.A.R.L.: The Autobiography of DMX, HarperCollins,‎ (ISBN 9780060934033, lire en ligne), p. 7.
  5. a et b « Dmx biographie », sur quebecjeunes.com (consulté le 1er septembre 2010).
  6. (en) Jason Birchmeier, « It's Dark and Hell Is Hot Overview », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  7. a et b (en) « It's Dark and Hell Is Hot Awards », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  8. (en) M.F. DiBella, « Flesh of My Flesh, Blood of My Blood Overview », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  9. (en) « Flesh of My Flesh, Blood of My Blood Awards », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  10. a et b (en) « ...And Then There Was X Awards », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  11. (en) Jason Birchmeier, « The Great Depression Overview », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  12. (en) « The Great Depression Awards », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  13. (en) Jason Birchmeier, « Grand Champ Overview », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  14. (en) « Grand Champ Awards », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  15. (en) Bruce Simon, « DMX Flirting With Retirement », Yahoo! Music,‎ (consulté le 29 juillet 2008).
  16. (en) Andy Kellman, « Year of the Dog, Again Overview », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  17. (en) Shaheem Reid, « DMX Signs With Columbia, Will Release Long-Delayed LP This Spring », MTV News,‎ (consulté le 5 septembre 2008).
  18. (en) « Year of the Dog, Again Awards », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  19. (en) Andy Kellman, « The Definition of X: The Pick of the Litter Overview », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  20. (en) « The Definition of X: The Pick of the Litter Awards », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  21. (en) « Connecting to the iTunes Store », Itunes.apple.com (consulté le 21 février 2011).
  22. (en) « Best of Dmx: Dmx: Music », Amazon (consulté le 21 février 2011).
  23. « DMX signe chez Bodog Music », sur rap2k.com (consulté le 22 mai 2012).
  24. « Un double-album gospel et rap pour DMX », sur rap2k.com (consulté le 22 mai 2012).
  25. « INTERVIEW DE DMX EN PRISON (VOST) », sur www.youtube.com (consulté le 1er septembre 2010).
  26. « La destruction de DMX, extrait de la série-documentaire "The Music Industry exposed" (VOST) », sur Youtube (consulté le 1er septembre 2010).
  27. (en) Seven Arts Entertainment, Inc., « UNITED STATES SECURITIES AND EXCHANGE COMMISSION WASHINGTON, D.C. 20549 FORM 10-K » [PDF],‎ (consulté le 7 décembre 2013), p. 79.
  28. (en) Steven J. Horowitz, « DMX Enlists Busta Rhymes, Tyrese & Jennifer Hudson For "Undisputed" | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté en =30 mars 2012).
  29. (en) « DMX Tears Up NYC, Talks Album Delay and Fresh Start - The Juice », Billboard (consulté le 30 mars 2012).
  30. (en) David Jeffries, « Undisputed Overview », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  31. (en) « Undisputed Awards », sur AllMusic (consulté le 2 septembre 2015).
  32. (en) Andres Tardio, « DMX & Swizz Beatz Collaborating On New DMX Album | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 22 février 2014).
  33. (en) « DMX World Tour », Tour Dates (consulté le 21 décembre 2013).
  34. (en) « DMX Is Dropping An Album Next Week [Update: DMX & Swizz Beatz Say It's Unauthorized] », Hotnewhiphop.com (consulté le 8 mars 2015).
  35. (en) « Seven Arts Entertainment CEO Says DMX's Redemption of a Beast Is Real - WatchLOUDWatchLOUD », Watchloud.com (consulté le 8 mars 2015).
  36. (en) « DMX Is Pursuing Legal Action Over Redemption of the Beast », hotnewhiphop.com (consulté le 3 août 2015).
  37. (en) « DMX To Pursue Legal Action Against Company Releasing Redemption of the Beast », AllHipHop,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  38. (en) Jake Rohn, « DMX's Team Pursues Legal Action Over Redemption of the Beast | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  39. (en) Katherine Weber, « Rapper DMX Reads Bible Verses to Struggling Fan on Los Angeles Street », The Christian Post,‎ (consulté le 24 septembre 2014), DMX went on to say that although he has read the bible in its entirety, he admits he has more soul searching to do in order to become a better Christian.
  40. (en) « Rapper DMX says life calling is to be a pastor », Christian Today,‎ (consulté le 24 septembre 2014), p. In a recent interview with a Fox News affiliate, DMX said he reads the Bible every day, plans to launch a television programme about how he can "reach people that the average person can't reach", and hopes to eventually preach from the pulpit – some time after he gets out of jail, that is.
  41. « Rapper DMX says life calling is to be a pastor », Christian Today,‎ (consulté le 24 septembre 2014), Though his situation may appear bleak, the popular rapper tried to look at it in a positive light. "I came here to meet somebody," said the rapper. "Don't know who it was, but I'll know when I see him. And I came here to give him a message. And that message is Jesus loves them."
  42. (en) « DMX Denies Divorce Stories », sur ContactMusic.com,‎ (consulté le 20 mai 2010).
  43. Nolan Strong, « Tashera Simmons Announces Split From Rapper DMX'; New Reality Series », AllHipHop,‎ (consulté le 22 juillet 2010).
  44. (en) « Watch: DMX Interview – The Breakfast Club – Power 105.1 (Video) | stupidDOPE.com | Lifestyle Magazine », stupidDOPE.com,‎ (consulté le 10 février 2013).
  45. (en) « DMX Talks About Bipolar Disorder, Drug Addiction », BET,‎ (consulté le 2 février 2016).
  46. (en) « DMX Redemption of the Beast Album Legitimate, Seven Arts Entertainment CEO Says », sur HipHopDX (consulté le 10 janvier 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]