Espace Villard-Corrençon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Espace Villard-Corrençon
Vue aérienne de la station.
L'Espace Villard-Corrençon en 2016.
image illustrative de l’article Espace Villard-Corrençon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Commune Villard-de-Lans
Corrençon-en-Vercors
Site web http://www.espace-villard-correncon.fr/accueil.htm
Géographie
Coordonnées 45° 01′ 22″ nord, 5° 33′ 08″ est
Massif Vercors
Altitude 1 050 m
Altitude maximum 2 050 m
Altitude minimum 1 050 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 19
Télécabines 2 + 1 télémix
Télésièges 6
Téléskis 10
Pistes
Nombre de pistes 52
     Noires 10
     Rouges 16
     Bleues 12
     Vertes 14
Total des pistes 125 km
Installations
Nouvelles glisses
1 snowpark
Neige artificielle
Canons 283

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Espace Villard-Corrençon

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Espace Villard-Corrençon

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Espace Villard-Corrençon

L'Espace Villard-Corrençon est le domaine de ski alpin du domaine skiable de Villard-de-Lans Corrençon-en-Vercors. Il est situé sur les territoires des communes françaises de Villard-de-Lans et Corrençon-en-Vercors, dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

L'espace est exploité par la Société d'Équipement de Villard-de-Lans - Corrençon-en-Vercors (SEVLC).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le domaine est située dans le massif du Vercors, à proximité des stations de ski d'Autrans-Méaudre en Vercors et Lans-en-Vercors. La grande agglomération la plus proche est Grenoble à 32 km.

Il est accessible via quatre portes d'entrée :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire commence en 1950, lorsqu'un groupe d'amis hôteliers, commerçants et industriels fondent ce qui est d'abord la Société d'Équipement de Villard-de-Lans (SEVL). Un contrat de concession d'une durée de 75 ans est signé entre la commune de Villard-de-Lans et la SEVL, pour l'exploitation des pistes. Ce contrat expirera en 2025.

Toujours en 1950, un projet de télécabine reliant le Pré ou le Splendid à la Cote 2000 (via Les Clos), a été étudié. Finalement, le projet ne vit pas le jour.

En 1951, la station s'équipe de la première télécabine débrayable de France[5], nommée « Cote 2000 »[6]. L'équipement, livré par le constructeur Câbles et Monorails Ets Mancini[6], dispose de 60 cabines biplaces de forme ovoïde qui leur valent rapidement le sobriquet d’œuf[6]. Entre 1951 et 1971, la station se développe en installant des téléskis, d'abord sur la zone Cote 2000, puis en 1971 aux Glovettes. En 1973, la télécabine Cote 2000 est remplacé par une 6 places (la première en Europe à l'époque). En 1982, face aux incertitudes concernant l'enneigement, la station s'équipe d'un système d'enneigement artificiel (72 canons dans un premier temps), devenant ainsi la première station française à en posséder un.

En 1983, la SEVL fusionne avec la SATEC qui gère les pistes de ski de la commune de Corrençon-en-Vercors et devient la SEVLC.

Lors de la saison 1986-1987, la SEVLC acquiert la SARL Les Rambins, qui exploite le domaine skiable débutant de la commune de Corrençon-en-Vercors et fait des aménagements tels que la construction des caisses, garages et bureaux.

Durant la saison suivante (1987-1988), la SEVLC crée un service commercial afin de développer ses ventes (notamment auprès de la clientèle étrangère et des voyagistes).

La saison 1989-1990 a été très mauvaise à cause d'un manque de neige, aucun aménagement n'est réalisé cette année-là, et le service commercial est fermé.

À l'été et à l'automne 1992, l'extension et l'automatisation du système d'enneigement artificiel augmente de 30 % les capacités existantes. La saison 1992-1993 est à nouveau mauvaise, les réalisations sont donc réduites, les travaux sont axés sur l'amélioration du balisage et l'extension du système d'enneigement artificiel.

La saison 1993-1994 a affiché un bon résultat, les investissements reprennent. Pour améliorer le rendement du système d'enneigement artificiel, une tour de refroidissement des compresseurs est construite, ce qui permet de faire de grandes économies en eau, qui circule maintenant en circuit fermé. L'accueil est également amélioré, grâce à la mise en place d'un point de vente forfaits à l'office de tourisme de Villard-de-Lans. Le parc des engins de damage est en partie renouvelé avec l'achat de deux dameuses Leitner plus puissantes.

En 1995, les points de ventes sont informatisés grâce au système Geski 5. À l'été 1997, l'alimentation en eau des canons à neige est modifiée pour avoir un meilleur débit, le système de forfaits Temposki est mis en place, cela permet au skieurs de récupérer les quarts d'heure non skiés pour le prochain achat de forfait.

Pour la saison 1998-1999, les 90 cabines de la télécabine Côte 2000 sont changées, la gare est insonorisée. La retenue d'eau du lac du Pré est créée, permettant de récupérer 73 000 m3 d'eau. Le jardin d'enfants de l'école de ski qui se trouvait à cet endroit est déplacé 50 m plus loin. À l'été 1999, les 86 canons du système d'enneigement artificiel existants sont changés et 17 nouveaux canons sont installés. De plus, deux nouvelles dameuses sont achetées pour le secteur de Corrençon.

Lors de l'été 2003 a été construit le lac artificiel de la Moucherolle afin d epouvoir étendre le réseau de canon a neige sur le secteur de la Grande Moucherolle puis plus tard vers Corrençon.

À la saison 2008-2009 est créé le nom Espace Villard-Corrençon.

La saison 2010-2011 a permis de mettre en service de la nouvelle télécabine dix places Côte 2000, à la suite d'une rénovation.

Pour la saison 2014-2015, le télémix Clos de la Balme est inauguré et le réseau de neige artificiel est prolongé jusqu'au Clos de la Balme.

La période 2016-2017 est marqué par mise en exploitation du domaine des Rambins par la SELVC.

Domaine skiable[modifier | modifier le code]

L'espace compte 52[7] pistes et 19[7] remontées mécaniques.

Secteur du Balcon de Villard / Cote 2000[modifier | modifier le code]

La Cote 2000[8] est située au lieu-dit « Le Balcon de Villard », sur le territoire communal de Villard-de-Lans, à une altitude de 1 143 m. Le Balcon est la porte d'entrée principale pour les skieurs venant du centre de la commune. Ce secteur est connu pour ses pistes larges et pour son nombre élevé de skieurs.

Le secteur comprend : des parkings (automobile, car et camping-car), une galerie commerciale, deux restaurants d'altitude[9] (Le Pré du Preys et Altitude 2000), une retenue d'eau artificiel (lac du Pré), des caisses forfaits, un poste de secours et une aire de vol en parapente.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Types Noms des remontées mécaniques
Télécabines
Côte 2000 (10 places) · Pré des Preys (6 places)
Télésiège débrayable
Le Grand Canyon (6 places)
Télésiège fixe
Le Refuge (4 places)
Téléskis
Bamby · Jaux 2 · OK Technique ES · Refuge 3

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Niveaux Noms des pistes de ski
Verte
Daim · Marmotte · Marmotton Bas · Marmotton Haut · Salamandre Bas · Salamandre Haut
Bleue
Cerf Bleu · Chevreuil Bas · Chevreuil Haut
Rouge
Cerf Rouge
Noire
Carole Montillet · Chamois · Émile Allais

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Secteur des Glovettes[modifier | modifier le code]

Les Glovettes[2] sont un lieu-dit, situé sur le territoire communal de Villard-de-Lans, à une altitude de 1 200 m. Ce secteur est plutôt réservé aux résidents des immeubles.

Le secteur comprend : un parking automobiles, une galerie commerciale et des caisses forfaits.

Types Noms des remontées mécaniques
Télésiège fixe
Les Glovettes (4 places)

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Niveaux Noms des pistes de ski
Verte
Clots · Chemin du Père Noël (Retour Village)
Bleue
Bourgon

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Secteur de la Grande Moucherolle[modifier | modifier le code]

La Grande Moucherolle[10] n'est pas un lieu-dit comme les autres secteurs mais un sommet du massif du Vercors. Elle est située sur les territoires communaux de Villard-de-Lans et Corrençon-en-Vercors, à une altitude variant de 1 515 m à 2 029 m.

Le secteur comprend une retenue d'eau artificiel (lac de la Moucherolle) et un poste de secours.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Types Noms des remontées mécaniques
Télésiège débrayable
Les Crêtes (6 places)
Télésiège fixe
Grand Buisson (4 places)
Téléski
Ourson

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Niveaux Noms des pistes de ski
Verte
La Traverse
Bleue
Bouquetin · Eterlou · Perdrix Blanche Bas · Perdrix Blanche Haut
Rouge
Canyon Bas · Canyon Haut · Coq 2 Bas · Coq 2 Haut · Coq Bas · Coq Haut · Coq Milieu · Épervier · Loup · Loup Bas · Loup Haut · Loup Milieu
Noire
Escalier · Lièvre Blanc · Lièvre Blanc Bas

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Secteur du Clos de la Balme[modifier | modifier le code]

Le Clos de la Balme[3] est un lieu-dit, situé sur le territoire communal de Corrençon-en-Vercors, à une altitude de 1 220 m. C'est l'unique accès depuis la commune vers le domaine skiable alpin.

Le secteur comprend : un parking automobile, une galerie commerciale, une crêperie d'altitude[9] (La Falaise), des caisses forfaits, un restaurant (Bar du Sapin) et un poste de secours.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Types Noms des remontées mécaniques
Télémix
Clos de la Balme[Note 2]
Télésièges fixes
Belvédère (4 places)
Téléskis
Grand Falaise · Les Arolles · Petite Falaise

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Niveaux Noms des pistes de ski
Verte
Lilas · Marguerite Bas · Violette
Bleue
Marguerite · Narcisse Bas · Narcisse Milieu · Perce Neige
Rouge
Edelweiss · Edelweiss 2 · Narcisse Rouge
Noire
Choucas · Grand Couloir · Rhodo Bas · Rhodo Haut

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Domaine des Rambins[modifier | modifier le code]

Le domaine des Rambins[11] comprend 25 hectares de pistes réservées à l'apprentissage de la glisse. Il est composé entre autres d'un jardin d'enfants ESF et son tapis magique.

Types Noms des remontées mécaniques
Téléskis
Le Village · Ribambellefin ·
Tapis neige
Ski Luge

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Niveaux Noms des pistes de ski
Verte
La Forêt · La Prairie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Avalanches[modifier | modifier le code]

Le mardi [12], deux élèves qui suivaient un stage de préparation sportive en vue du baccalauréat ont trouvé la mort dans une avalanche alors qu'ils skiaient sur la piste de liaison (Salamandre), entre le domaine skiable de la commune de Corrençon-en-Vercors et celui de Villard-de-Lans.

Le lundi [13], vers 15 h, une avalanche de poudreuse a balayé quatre skieurs qui faisaient du ski hors piste, dans une pente proche de la piste de l'Edelweiss (secteur Corrençon). Elle a fait un mort, un blessé grave et un blessé léger.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pendant l'été 2006, le télésiège quatre places du Canyon est remplacé par le télésiège débrayable du Grand Canyon. Un autre télésiège est aussi créé dans le secteur du Grand Buisson. Il s'agit d'un télésiège fixe quatre places (certains éléments ont été récupérés du télésiège du Canyon) appelé « Grand Buisson ».
  2. 8 cabines 10 places et 44 télésièges 6 places.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte IGN - Le Balcon de Villard », sur le site du Géoportail, consulté le 19 février 2018.
  2. a et b « Carte IGN - Les Glovettes », sur le site du Géoportail, consulté le 19 février 2018.
  3. a et b « Carte IGN - Le Clos de la Balme », sur le site du Géoportail, consulté le 19 février 2018.
  4. « Carte IGN - Corrençon Village », sur le site du Géoportail, consulté le 19 février 2018.
  5. Jack Lesage et Pierre Ratinaud, La saga des remontées mécaniques, Publialp, , p. 32.
  6. a, b et c « TCD2 de la Cote 2000 », sur le site de Remontees mecaniques.net, consulté le 19 février 2018.
  7. a et b « Pistes et Remontées », sur le site de l'Espace Villard-Corrençon, consulté le 19 février 2018.
  8. « Carte IGN - Cote 2000 », sur le site du Géoportail, consulté le 19 février 2018.
  9. a et b « Restaurants d’altitudes », sur le site de l'Office de tourisme de Villard-de-Lans - Corrençon-en-Vercors, consulté le 19 février 2018.
  10. « Carte IGN - Grande Moucherolle », sur le site du Géoportail, consulté le 19 février 2018.
  11. « Domaine des Rambins », sur le site de l'Espace Villard-Corrençon, consulté le 19 février 2018.
  12. « Cour d'Appel de Grenoble "Sauvajon" : Appel du jugement du TGI de Grenoble du 14 novembre 1991 - Avalanche à Corrençon en Vercors, le 8 mars 1988 », sur le site de l'Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches, , consulté le 19 février 2018.
  13. « Avalanche : un mort, un blessé grave, un blessé léger et un rescapé », Le Dauphiné libéré, Isère Sud,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]