Domaine skiable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vue partielle du domaine skiable de Méribel-Mottaret, avec pistes de ski, remontées mécaniques, installation d'enneigement artificiel
Vue du Dolomiti Superski, le plus grand domaine européen pour le ski alpin.

Un domaine skiable est un espace montagnard organisé et géré, où l'on peut pratiquer le ski et différents sports de glisse sur la neige, au cours de la saison hivernale ou estivale avec le ski d'été. Il comprend généralement un réseau de pistes de ski[1] associé à un pôle d'hébergement d'une station de sports d'hiver[2]. Il se caractérise par un droit d'accès payant, le forfait[3], qui permet de bénéficier de l'ensemble des pistes ouvertes du domaine et de leurs installations. Il peut s'étendre sur plusieurs communes (ex : La Plagne, l'Alpe d'Huez, Serre Chevalier en France, Alta Badia en Italie, etc.) ou plusieurs pays (ex : Matterhorn ski paradise en Suisse et en Italie, Portes du Soleil en France et en Suisse, etc.). Une commune peut posséder plusieurs domaines skiables (ex : Chamonix-Mont-Blanc en France, Davos en Suisse, Kitzbühel en Autriche, etc.). Les plus grands domaines skiables relient plusieurs stations de ski, comme Les Trois-Vallées en France ou les 4 Vallées en Suisse).

Un domaine skiable concerne le ski alpin ou le ski nordique[4],[1] (ex : Villard-de-Lans en France, Sälen en Suède) mais aussi de nombreuses pratiques de glisse sur neige complémentaires comme le snowboard, le Télémark, le ski freestyle / acrobatique / de bosses, le Big air, le Half-pipe, le ski de fond, le biathlon, le saut à ski, le Slopestyle. Il intègre les différents équipements nécessaires à son fonctionnement : remontées mécaniques, signalisation, damage, enneigeurs, sécurité et secours. L'organisation générale du domaine est consultable sous la forme d'un dépliant, le plan des pistes, souvent distribué au moment de l'achat du forfait. Le plan général du site est également disponible sous la forme d'un panneau d'affichage installé au bas des pistes.

Dans le langage courant, le domaine skiable désigne pour les skieurs l'ensemble des pistes et des remontées qu'ils peuvent emprunter avec un forfait, sans distinction entre la ou les stations qui leur sont accessibles. Ainsi, les 4 remontées et les 9 pistes constituent le petit domaine skiable de la Sambuy-Seythenex en Haute-Savoie. Dans un sens plus restreint, un domaine skiable désigne le nom commercial de l'entité administrative réunissant plusieurs stations. Ainsi, l'Espace Killy est le domaine skiable réunissant les 89 remontées et les 154 pistes des stations de Tignes et Val-d'Isère en Savoie.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Un domaine skiable se quantifie par ses pistes qui le constituent : superficie (en hectares), linéaire cumulé (en kilomètres), type (difficultés), dénivelé cumulé (en mètres), par ses altitudes maximales et minimales, et, pour le ski alpin, par ses remontées mécaniques (nombre, type, débit cumulé (en millier de personnes/heure). Il se caractérise aussi par certains équipements particuliers, par exemple stade de slalom, snowpark, half-pipe, piste de skicross ou boardercross, etc, par le niveau des installations produisant de la neige de culture, par son ancienneté et par son type d'autorité organisatrice et gestionnaire.

Diversité selon les pays[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, sur chaque plan des pistes, une ligne englobant les pistes et les remontées mécaniques marque la limite du domaine skiable concerné.

En France[5], la notion de domaine skiable de station de ski alpin englobe toutes les zones accessibles à ski gravitairement depuis des remontées mécaniques[6],[7], en comprenant ainsi de nombreux secteurs dits hors-pistes. La sécurité et les secours y sont assurés par les pisteurs-secouristes[8],[9] ; par exception[pas clair], les secours y sont payants[10],[11].

D'après une étude publiée en 2013, les domaines skiables "gonfleraient" plus ou moins la longueur des pistes cumulée pour leur communication[12],[13]. Cependant, les méthodes utilisées pour comptabiliser la longueur des pistes restent sujettes à débat, et aucun consensus clair n'a été trouvé. La difficulté réside dans le fait que les stations peuvent comptabiliser la longueur d'une piste de plusieurs manières, en suivant une ligne au milieu de celle-ci ou en s'inspirant du parcours effectué par un skieur avec les zigzags, ce qui a pour effet d'augmenter les chiffres[14].

Plus grands domaines skiables en Europe[modifier | modifier le code]

Ski alpin[modifier | modifier le code]

Le tableau donné ci-dessous concerne uniquement les domaines avec des pistes pour le ski alpin[1], selon les critères suivants :

  • La longueur cumulée des pistes donnée par le domaine est d'au moins 300 kilomètres.
  • Les pistes prises en compte sont ouvertes au moins 3 mois par an.
  • Les pistes sont connectées entre elles, grâce à des remontées mécaniques ou des pistes balisées par exemple.
Nom Pays Principales communes / stations Pistes (cumulées) Altitude (m) Remontées
mécaniques
(Nombre)
Nombre Longueur
(km)
Mini Maxi
Dolomiti Superski (non connecté) Drapeau de l'Italie Italie Cortina d'Ampezzo, Kronplatz, Alta Badia, Val Gardena, Marmolada, Val di Fiemme... 907 1200 860 3265 464
Les Trois Vallées Drapeau de la France France Courchevel, Les Ménuires, Méribel, Val Thorens, La Tania, Brides-les-Bains, Orelle... 335 600 610 3230 183
Évasion Mont-Blanc (pas complètement connecté) Drapeau de la France France Combloux, Megève, La Giettaz, Saint-Gervais, Saint-Nicolas-de-Véroce, Les Contamines-Montjoie, Hauteluce 219 650 1000 2487 95
Portes du Soleil[15](pas complètement connecté) Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Abondance, Avoriaz, Champoussin, Châtel, Champéry, Les Crosets, Les Gets, Morgins, Morzine, etc. 283 650 1000 2466 197
Paradiski Drapeau de la France France La Plagne, Les Arcs, Champagny-en-Vanoise, Peisey-Nancroix, Montchavin les Coches, Villaroger... 242 425 1250 3250 160
4 Vallées Drapeau de la Suisse Suisse Verbier, Nendaz, Veysonnaz, Thyon, La Tzoumaz, Bruson 412 821 3330 92
Voie lactée (Via lattea) Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Montgenèvre, Claviere, Cesana Torinese, Sestrières, Pragela, San Sicario, Sauze d'Oulx 244 410 1350 2800 89
Matterhorn ski paradise Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de l'Italie Italie
Zermatt, Breuil-Cervinia 360 1524 3883 54
Engadin St-Moritz Drapeau de la Suisse Suisse Saint-Moritz, Silvaplana, Sils Maria, Pontresina, Celerina et Zuoz 350 3057
Arlberg Drapeau de l'Autriche Autriche Saint-Anton 340 1304 2426 94
The Pioneer Drapeau de la Suisse Suisse Davos - Klosters 320 1191 2844 59
Les Sybelles Drapeau de la France France Le Corbier, La Toussuire, Saint-Sorlin-d'Arves, Saint-Jean-d'Arves, Saint-Colomban-des-Villards, Les Bottières 124 310 1100 2620 76
Espace Killy Drapeau de la France France Tignes, Val d'Isère 154 300 1550 3456 89

Ski nordique[modifier | modifier le code]

Voici une liste de domaines skiables dédiés au ski nordique avec au moins 100 kilomètres de pistes de ski connectées :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Mario F. Broggi et Ulf Tödter, Premier rapport sur l'état des Alpes : Commission internationale pour la protection des régions alpines, Edisud, , 472 p., p. 251 et 267
  2. Pierre Préau, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Une terre, des hommes, Montmélian (73), La Fontaine de Siloé, , 404 p. (ISBN 2-84206-374-0), p. 282
  3. « Tarif des forfaits de ski : des 232 stations françaises », sur skidata.io (consulté le ).
  4. Encyclopédie Universalis : Universalia: les événements, les hommes, les problèmes en..., , p. 346
  5. « Domaines skiables de France, DSF », sur domaines-skiables.fr (consulté le ).
  6. « Définition juridique du domaine skiable », sur anena.org (consulté le )
  7. Circulaire n° 78-003 publiée le 4 janvier 1978 Sur la sécurité et les secours dans les communes où se pratiquent les sports d'hiver
  8. LOI n° 2016-1888 du 28 décembre 2016 de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne Article 21
  9. Décret n°79-869 du 5 octobre 1979 Article 2
  10. Art. L.2331-4 §15 du Code général des collectivités territoriales
  11. « Où s’applique la gratuité des secours en montagne ? », sur pompiers.fr, (consulté le )
  12. Le Point, « Les stations de ski gonflent toujours la longueur de leurs pistes », (consulté le )
  13. Les Échos, « Polémique sur la longueur des pistes de ski », (consulté le )
  14. Skieur, « Comment les stations calculent-elles la longueur de leurs pistes ? », sur Skieur.com : l’actualité du ski Freeride, Freestyle, station de ski et test ski (consulté le )
  15. « Portes du Soleil : Le domaine franco-suisse », sur portesdusoleil.info (consulté le ).