Canton de Fontaine-Vercors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Fontaine-Vercors
Canton de Fontaine-Vercors
Situation du canton de Fontaine-Vercors dans le département de Isère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement(s) Grenoble
Bureau centralisateur Fontaine
Conseillers
départementaux
Chantal Carlioz
Christian Coigné
2015-2021
Code canton 38 07
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 38 921 hab. (2015)
Densité 131 hab./km2
Géographie
Superficie 297,38 km2
Subdivisions
Communes 9 + fraction Fontaine

Le canton de Fontaine-Vercors est un canton français du département de l'Isère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Isère entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 18 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans l'Isère, le nombre de cantons passe ainsi de 58 à 29.

Le canton de Fontaine-Vercors est formé de communes des anciens cantons de Villard-de-Lans (7 communes) et de Fontaine-Sassenage (3 communes + 1 fraction). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Grenoble. Le bureau centralisateur est situé à Fontaine.

Composition[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Fontaine
(bureau centralisateur)
38169 Grenoble-Alpes Métropole Fraction : 11 820(2014)
Commune : 22 366 (2014)
Autrans-Méaudre en Vercors 38225 CC du massif du Vercors 2 953 (2014)
Corrençon-en-Vercors 38129 CC du massif du Vercors 356 (2014)
Engins 38153 CC du massif du Vercors 485 (2014)
Lans-en-Vercors 38205 CC du massif du Vercors 2 652 (2014)
Noyarey 38281 Grenoble-Alpes Métropole 2 287 (2014)
Saint-Nizier-du-Moucherotte 38433 CC du massif du Vercors 1 109 (2014)
Sassenage 38474 Grenoble-Alpes Métropole 11 736 (2014)
Veurey-Voroize 38540 Grenoble-Alpes Métropole 1 439 (2014)
Villard-de-Lans 38548 CC du massif du Vercors 4 143 (2014)

Lors de sa création, le canton était composé de 10 communes entières et d'une fraction de la commune de Fontaine[1].

À la suite de la fusion d'Autrans et de Méaudre pour former la commune nouvelle d'Autrans-Méaudre en Vercors au [4], le canton de Fontaine-Vercors comprend désormais :

  1. neuf communes entières,
  2. la partie de la commune de Fontaine située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Seyssinet-Pariset, rue du Commandant-Lenoir, rue de l'Abbé-Vincent, place Henri-Chapays, boulevard Paul-Langevin, rue Jean-Prévost, rue Garibaldi, rue Henri-Roudet, rue des Alpes, rue Charles-Michels, rue du Docteur-Valois, avenue du Vercors, boulevard Joliot-Curie, rue Henri-Wallon, rue Paul-Vaillant-Couturier, piste cyclable, cours du Drac, jusqu'à limite territoriale de la commune de Grenoble.

En 2014, la population municipale du canton était de 38 980 habitants[5].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Chantal Carlioz   DVD Maire de Villard-de-Lans
2015 en cours Christian Coigné   UDI Maire de Sassenage, Vice-Président du Conseil départemental chargé de l'ingénierie urbaine, du foncier et du logement
Président du groupe "UDI et apparentés

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Chantal Carlioz et Christian Coigné (Union de la Droite, 37,41 %) et Yannick Belle et Jackie Bonnieu-Devaluez (Union de la Gauche, 24,45 %). Le taux de participation est de 50,89 % (14 058 votants sur 27 624 inscrits)[6] contre 49,24 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8]. Au second tour, Chantal Carlioz et Christian Coigné (Union de la Droite) sont élus avec 56,04 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,31 % (7 329 voix pour 13 897 votants et 27 625 inscrits)[9].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]