Couvent des Ursulines d'Amiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Couvent des Ursulines d'Amiens
Gendarmerie d'Amiens (ancien couvent des Ursulines)
Gendarmerie d'Amiens (ancien couvent des Ursulines)

Ordre Ordre de Sainte-Ursule
Fondation 1614
Diocèse Amiens
Localisation
Emplacement Amiens (Somme)
Pays Drapeau de la France France
Région historique Picardie Picardie
Département Somme
Coordonnées 49° 53′ 00″ nord, 2° 19′ 28″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Couvent des Ursulines d'Amiens
Géolocalisation sur la carte : Somme
(Voir situation sur carte : Somme)
Couvent des Ursulines d'Amiens

Le couvent des Ursulines d'Amiens est un ancien couvent de religieuses enseignantes de l'Ordre de Sainte-Ursule, situé sur le territoire de la commune d'Amiens, dans le département de la Somme, dans le centre-ville, rue des Jacobins.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Ursulines furent autorisées à fonder un couvent à Amiens en 1614 et firent l'acquisition de l'hôtel de Crèvecœur[1]. L'évêque d'Amiens François Lefèvre de Caumartin posa la première pierre de la chapelle, en 1624. Madeleine Varin, fille du peintre Quentin Varin, moniale du couvent y introduisit le goût des arts par la fabrication de broderies à l'aiguille en fil d'or et d'argent, en soie et en laine. Le cloître fut bâti en 1625 et une partie des bâtiments conventuels en 1667[2].

En 1789, le monastère comptait 47 religieuses de chœur et 7 converses. Supprimé à la Révolution française, le couvent fut affecté à la gendarmerie et à la manutention militaire. En 1817, les religieuses rachetèrent une partie de leur couvent et y firent construire, en 1819, un vaste bâtiment et une chapelle. Cette chapelle est devenue la chapelle de l'institution d'enseignement privé Sainte-Clotilde.

La gendarmerie fut installée dans l'une des dépendances de l'ancien couvent d'Ursulines, en 1806 ; elle fut agrandie sur les plans de l'architecte Jean Herbault en 1855[3].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire historique et archéologique de Picardie, 1909
  2. Hyacinthe Dusevel, Histoire de la ville d'Amiens depuis les Gaulois jusqu'en 1830
  3. https://inventaire.hautsdefrance.fr/dossier/gendarmerie-d-amiens-dite-caserne-des-jacobins-ancien-couvent-d-ursulines/3d00ba22-4506-4281-9a48-297d4171364c