Basilique Notre-Dame de Liesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Basilique Notre-Dame de Liesse
FR-02-Liesse-Notre-Dame1.JPG
Présentation
Type
Style
gothique flambloyant
Religion
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Aisne
voir sur la carte de l’Aisne
Red pog.svg

La basilique Notre-Dame de Liesse est une église située à Liesse-Notre-Dame, dans le département de l'Aisne en France[1].

Description[modifier | modifier le code]

De style gothique flamboyant, l'édifice possède dans le chœur la statue de Notre-Dame de Liesse, qui est une Vierge noire. Cette statue est vénérée sous le vocable de « Notre Dame de Liesse, source et cause de notre joie ».

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située sur la commune de Liesse-Notre-Dame, dans le département de l'Aisne en Hauts-de-France.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église fut construite en 1134 par les Chevaliers d'Eppes, puis rebâtie en 1384 et enfin agrandie en 1480. On venait en pèlerinage honorer la Vierge noire, statue faisant référence à la Soudanaise Isméria, fille du sultan du Caire El-Afdhal, qui après avoir sauvé la vie à des chevaliers français au temps des Croisades, se convertit au christianisme et épousa Robert d'Eppes, fils de Guillaume II de France[2]. La statue ayant été brûlée lors de la Révolution Française, ses restes furent apportées au Québec en 1877. Elle repose désormais (en partie) dans l'Église du Gesù (Montréal).

Jeanne d'Arc, Louis XI (en 1471, 1475 et 1477), François Ier (1527 et 1538), Henri II (1554 et 1558), François II, Charles IX (1566), Henri III, les reines Catherine de Médicis (1583) et Marie de Médicis (1603) viendront en pèlerinage au sanctuaire[3], tout en séjournant au château proche de Marchais.

Notre-Dame de Liesse a aussi été un sanctuaire à répit au Moyen Âge. Louis XIII et Anne d'Autriche ont fait le pèlerinage à plusieurs reprises pour demander à la Vierge la naissance d'un héritier, Louis-Dieudonné, le futur Louis XIV[4].

En mai 1821, la duchesse de Berry y vint à son tour, accompagnée par son aumônier, Mgr de Bombelles, évêque d'Amiens, remercier la Vierge pour la naissance de son fils, le duc de Bordeaux.

Le monument est classé monument historique depuis un arrêté du 20 décembre 1920[1]. C'est en 1923 que l'église est érigée en basilique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Basilique Notre-Dame », notice no PA00115786, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Léon-Honoré Labande, Le Château et la baronnie de Marchais, Paris, Librairie ancienne Honoré Champion, , IX+247 p., p. 4-6
  3. Comte Maxime de Sars, Le Laonnois féodal, tome 3, Paris, Librairie ancienne Honoré Champion, , p. 248-249
  4. Le vœu de Louis XIII et la naissance de Louis XIV : observations iconographiques sur la célébration du roi très chrétien

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ces documents sont disponibles au sanctuaire :

  • Marie André, La Belle Histoire de Notre-Dame de Liesse, Les origines et l'histoire du pèlerinage.
  • Bruno Maës, Notre-Dame de Liesse, Huit siècles de libération et de joie, Édition de l'O.E.I.L, 248 pages.
  • Bruno Maës, Le roi, la Vierge et la Nation. Pèlerinages et identité nationale entre guerre de Cent Ans et Révolution. Éditions Publisud. 640 p.
  • M. Villette, Histoire de l'image miraculeuse de Notre-Dame de Liesse..., imprimeur Jean Calvet, Laon, 1769.
  • Par un jésuite ː Image de notre dame de liesse ou son histoire authentique..., imprimeur Nicolas Constant, Reims, 1632.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]