Abbaye de Cuissy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abbaye Notre-Dame de Cuissy
Présentation
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Rattachement Ordre des Prémontrés
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux Abandonnée fin XVIIIe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1928, colombier, porte et pavillon)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Ville Cuissy-et-Geny
Coordonnées 49° 24′ 11″ nord, 3° 42′ 53″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Notre-Dame de Cuissy
Géolocalisation sur la carte : Aisne
(Voir situation sur carte : Aisne)
Abbaye Notre-Dame de Cuissy

L'abbaye Notre-Dame de Cuissy est une ancienne abbaye régulière et réformée de l'ordre des Prémontrés, située à Cuissy-et-Geny, près de Laon, dans le département de l'Aisne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est fondée au XIIe siècle[2], lorsque Luc de Ronci, doyen de l'église de Laon, s'y retira avec plusieurs disciples. Ils s'installèrent sur des terres de la vallée de la Misère qui avaient été données par le couple Gauthier de Jumigny et Ermengarde de Roucy en 1122. Cette petite assemblée était déjà depuis 1115 en retraite dans cet endroit[3].

Quelques années plus tard, ils entrèrent tous dans l'ordre des chanoines réguliers de Prémontré que saint Norbert venait de fonder. Le monastère fut érigé en abbaye en 1124.

Elle a été abandonnée pendant la Révolution française. Certains éléments, construits aux XVIIe et XVIIIe siècles, sont inscrits monument historique depuis 1928[4].

Abbés[modifier | modifier le code]

d'après la Gallia Christiana

Abbés réguliers[modifier | modifier le code]

Abbés commendataires[modifier | modifier le code]

  • XVIe siècle : en 1558, Jean de Vendôme est abbé de Cuissy. Il ferme de bons murs le grand enclos de vignes. Son parent le prince de Condé épargne à l'abbaye les désastres des guerres civiles qui ravageaient le pays.[5]
  • XVIe siècle : François de Castelnau, frère du diplomate Michel de Castelnau de la Mauvissière, est le 54ème abbé de Cuissy. Il n'a pas les appuis de son prédécesseur et se voit contraint en 1573 d'aliéner une partie du temporel de l'abbaye, afin de pouvoir subvenir à l'entretien de sa communauté et de satisfaire aux impôts de guerre réclamés par le roi[5].
  • XVIe siècle : l'abbé Anne-Michel de Castelnau petit-neveu du précédent[6], et donc cousin éloigné du maréchal de France Jacques de Castelnau-Bochetel, réforme l'abbaye en 1641. L'abbaye entre alors dans la communauté de l'Antique Rigueur de Prémontré gouvernée par Sainte-Marie Majeure de Pont-à-Mousson[5]. Il est plutôt connu dans les documents du temps comme l'abbé de Cussy, et non Cuissy.

Patronage et dîme[modifier | modifier le code]

L'abbé du monastère de Cuissy avait le patronage, possibilité de présenter à l'évêque, pour qu'il l'ordonne, le desservant d'une église, de la cure de Dizy et de la cure de La Ville-aux-Bois-lès-Dizy et y recevait la dîme[7].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il reste de cette abbaye un colombier, une porte monumentale, un pavillon des XVIIe et XVIIIe siècle

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00115647, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Martine Plouvier, « Histoire et architecture de l'Abbaye de Cuissy aux XVIIe et XVIIIe siècles », Revue archéologique de Picardie, no 3,‎ , p.191-2016 (lire en ligne).
  3. A. Poquet, Almanach...Matot-Braine, Reims, 1877, p137
  4. patrimoine de France, « Abbaye de Cuissy (ancienne) à Cuissy-et-Geny (02) » (consulté le 11 mai 2008)
  5. a b et c « Cuissy-et-Gény », sur auxpaysdemesancetres.com (consulté le 24 avril 2020).
  6. Il est fils de Christophe de Castelnau, neveu de François de Castelnau et de Michel de Castelnau de La Mauvissière
  7. Isidore-Philoximène Mien-Péon, Le Canton de Rozoy-sur-Serre : histoire, géographie, biographie, statistique, Saint-Quentin, Jules Moureau, , 519 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]