Moulin Passe-Avant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Moulin Passe-Avant
Amiens - Moulins de Passe-Avant et Passe-Arrière.JPG
Moulin Passe-Avant, depuis la rue Saint-Leu.
Présentation
Type
Moulin
Construction
1528
Propriétaire
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
186 rue Saint-LeuVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hauts-de-France
voir sur la carte des Hauts-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Somme
voir sur la carte de la Somme
Red pog.svg

Le moulin Passe-Avant est un moulin à eau situé 186 rue Saint-Leu à Amiens, dans le département de la Somme.

Historique[modifier | modifier le code]

Dès la seconde moitié du XIIe siècle, 12 moulins tournent sur les bras de la Somme et de l'Avre. Au milieu du XVe siècle, ils sont 25 lors de la reconstruction du Passe-avant. Ce moulin, propriété de l'évêché et du chapitre de la cathédrale comme tous ses homologues du quartier Saint-Leu, est totalement reconstruit en 1528 sur quatre niveaux en pans de bois et torchis, avec une couverture d'ardoises[1].

Sa roue de 40 chevaux, actionnée par un bras canalisé de la Somme, le bras des Clairons, avait la priorité sur celle du moulin voisin, prenant ainsi le nom de passe-avant, en opposition au moulin Passe-Arrière[1]. La roue à aube actuelle est de type Poncelet[2].

Le moulin a subi de nombreuses modifications au gré des nécessités de production : farine au Moyen Âge, moutarde, industrie teinturière[1]. Au XVIIIe siècle, une roue hydraulique à aubes a un moyeu activant la meule qui écrase le grain et active des accessoires. La Révolution voit la vente du site qui est agrandi en 1801 et reçoit une nouvelle roue de type poncelet en 1851. En 1871, sa puissance développant 40 chevaux alimente une fabrique de moutarde (Brûlé). Au XXe siècle, la fabrique de moutarde laisse place à une teinturerie.

Selon la Fondation du patrimoine, il aurait servi à la teinturerie jusqu'à la fin des années 1970[1] tandis que les services des Monuments historiques l'indique en dernier comme moulin à moutarde[2].

Abandonné, il est classé au titre des monuments historiques le , et partiellement restauré par l'association Le Bel Amiens, et acquis par Amiens métropole en 2007 pour l'euro symbolique[2]. La restauration complète du Passe-Avant doit débuter en début d'année 2014. Les travaux sont estimés à 572 000  et concernent la réfection de la façade en torchis, la charpente en bois, la couverture en tuile plates, les menuiseries extérieures et les planchers intérieurs[3].

Architecture et décorations[modifier | modifier le code]

Au niveau des sablières moulurées, les poteaux seraient ornés de masques[2] et des armes du chapitre (d'argent à la croix de sable). Sur le poteau cornier, on distingue une vierge aux rayons sculptée[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sauvetage du moulin Passe-Avant, Amiens ville et pays d'art et d'histoire et Fondation du patrimoine, fascicule 3 volets, [s.d.]
  2. a, b, c et d « Moulin Passe-Avant », notice no PA00116076, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Delphine Richard et Vincent Héry, « L'an 2014 : derniers chantiers d'un mandat », Le Courrier picard, (consulté le 6 janvier 2014).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]