Temple protestant d'Amiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Temple protestant d'Amiens
Image illustrative de l’article Temple protestant d'Amiens
Présentation
Type temple protestant
Début de la construction 1951
Fin des travaux 1952
Architecte Benjamin Maneval
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Ville Amiens
Coordonnées 49° 53′ 35″ nord, 2° 18′ 44″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Temple protestant d'Amiens

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Temple protestant d'Amiens

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Temple protestant d'Amiens

Le temple protestant d'Amiens est un édifice religieux situé rue Jean Catelas à Amiens. La paroisse est rattachée à l'Église protestante unie de France.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1830-1840, le protestantisme se développe dans la Somme, notamment sous l'influence des industriels britanniques du textile James Carmichael, qui implanta une usine de tissage de toile de jute à Ailly-sur-Somme, et John Maberly (en), fondateur d'une filature de lin à Amiens. Ces industriels financèrent la construction d'un temple à Amiens, situé rue de Metz, qui fut inauguré en 1845. Ce temple a été détruit lors du bombardement d'Amiens du 19 mai 1940, au début de la Seconde Guerre mondiale[1].

Un nouveau temple fut construit a Amiens, rue Jean Catelas en 1951-1952. L'architecte amiénois Benjamin Maneval fut chargé de la conception et de la réalisation[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Le temple est un bâtiment construit en brique selon un plan quadrangulaire. La façade est précédée d'une colonnade formée de six piliers quadrangulaires surmontés d'un fronton triangulaire. La toiture est surmontée d'une sorte de tour lanterne peu élevée au sommet de laquelle se trouvait une boule de métal surmontée d'une croix. Cette boule et cette croix ont aujourd'hui disparu.

Le temple est prolongé d'un presbytère et de salles de réunion construits autour d'une cour-jardin[2].

Orgue[modifier | modifier le code]

L'intérieur de l'édifice revêtu d'un enduit blanc est d'une grande sobriété.

L'orgue de tribune a été conçu par Auguste Convers en 1928 et installé dans une galerie marchande parisienne. Démonté en 1938, il fut stocké dans la cathédrale Notre-Dame de Noyon puis transféré à Amiens en 1988. Le remontage fut terminé en 2000[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Xavier Boniface, « Le protestantisme dans la Somme depuis le XVIe siècle : aperçus historiques », Vivre ensemble, journal des paroisses catholiques Amiens et environs, no 93,‎ , p. 22
  2. a et b https://inventaire.hautsdefrance.fr/dossier/temple-protestant-d-amiens/c74edc9b-d539-4845-b14e-37ae2c514d3c
  3. (en) « Amiens Temple », sur Les orgues de Picardie (consulté le 20 juin 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]