Shōhei Baba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shōhei Baba
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Données générales
Nom de naissance
Shōhei Baba
Nom(s) de ring
Giant Baba
Nationalité(s)
Naissance
Décès
(à 61 ans)
Tokyo
Taille
6 10 (2,08 m)[1]
Poids
283 Ib (128 kg)
Catcheur mort
Fédération(s)
Japan Wrestling Association
All Japan Pro Wrestling
Entraîneur(s)
Rikidōzan
Great Togo
Fred Atkins
Carrière pro.
30 septembre 1960 - 1998

Shōhei Baba (馬場 正平, Baba Shōhei?) (né le à Sanjō et mort le à Tokyo), plus connu sous le nom de Giant Baba (ババ・ザ・ジャイアント, Jaianto Baba?) est un joueur de baseball, un catcheur, promoteur et entraîneur de catch japonais.

Joueur de baseball au lycée, il devient professionnel à 17 ans et joue en ligue mineure japonaise chez les Kawasaki Giants puis chez les Yomiuri Giants jusqu'en 1959.

Élève de Rikidōzan, il commence sa carrière de catcheur à la Japan Wrestling Association et reste dans cette fédération jusqu'en 1971. Il y devient le catcheur vedette après la mort de son mentor fin 1964 remportant notamment le championnat poids lourd international de la National Wrestling Alliance (NWA), le titre majeur individuel de la Japan Wrestling Association, à trois reprises. Il est aussi le vainqueur du tournoi World League,le tournoi individuel annuel de la Japan Wrestling Association, de 1966 à 1972.

En 1972, il fonde l'All Japan Pro Wrestling (AJPW), qui devient l'une des principales fédérations de catch du Japon.

Jeunesse et carrière de joueur de baseball[modifier | modifier le code]

Baba grandit à Sanjō et est atteint d'acromégalie[2]. Il fait partie de l'équipe de baseball du lycée de Sanjō Jitsugyo au poste d'attrapeur[3]. À 17 ans, il quitte le lycée et signe un contrat avec les Yomiuri Giants[3]. Il fait une saison en ni-gun, la ligue mineure japonaise, en 1956 chez les Kawasaki Giants où il obtient le titre de lanceur de l'année[3]. La saison suivante, il intègre l'équipe des Yomiuri Giants. Il n'y joue que trois match en 1957 et arrête sa carrière en 1959 à la suite de multiples blessures et d'une opération au cerveau pour retirer une masse[4],[3],[5].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Japan Wrestling Association (1960-1971)[modifier | modifier le code]

Il commence à s'entraîner auprès de Rikidōzan en avril 1960 et a comme camarade d'entraînement Kanji Inoki[3]. Il fait son premier combat à la Japan Wrestling Association (JWA) le 30 septembre qu'il perd face à Yunetaro Tanaka[5].

En 1961, il part en Amérique du Nord où il lutte dans diverses fédérations tout en continuant son apprentissage avec Fred Atkins et The Great Togo comme entraîneur[3]. Les promoteurs américains ont alors l'habitude de demander aux catcheurs japonais d'être des heel tricheurs jetant du sel au visage de leurs adversaires[2]. Mais quand ils voient arriver Baba ils lui demander d'être l'antagoniste dans ses combats mais d'agir comme un géant inamovible[2]. Au cours de son passage, il affronte la plupart des catcheurs vedettes du début des années 1960 comme Antonino Rocca (en)ou encore Bobo Brazil[3]. Durant le mois de février 1964, il obtient trois match de championnat dans des fédérations majeures qui se concluent tous par des défaites[3]. Le premier le 8 février face à Lou Thesz pour le championnat du monde poids lourd de la National Wrestling Alliance (NWA) à Détroit[6]. Il est ensuite à New York au Madison Square Garden pour affronter Bruno Sammartino le 17 février pour le championnat du monde poids lourd de la World Wide Wrestling Federation[7]. Trois jours après son combat face à Sammartino, il est à Los Angeles pour affronter Freddie Blassie pour le championnat du monde poids lourds de la Worldwide Wrestling Associates[3].

À son retour au Japon, la JWA est en crise après la mort de Rikidōzan[3]. Les nouveaux dirigeants de la JWA décide de faire de Baba le catcheur vedette car Baba se distingue de son mentor et des autres catcheurs japonais par un style différent plus proche de celui des catcheurs américains de l'époque[2],[8]. Il est d'abord l'équipier de Toyonobori (en) avec qui il remporte le championnat par équipes All Asia le 29 mai 1964 après leur victoire face à Gene Kiniski (en) et Calypso Hurricane[3].

C'est ainsi qu'il devient le nouveau champion intercontinental poids lourd de la National Wrestling Alliance le 24 novembre 1965 après sa victoire sur Dick the Bruiser (en) dans un match au meilleur des trois tombés[9].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • All Japan Pro Wrestling (AJPW)
    • 1 fois AJPW All Asia Heavyweight Championship
    • 6 fois NWA International Tag Team Championship avec Jumbo Tsuruta
    • 3 fois NWA World Heavyweight Championship
    • 4 fois PWF World Heavyweight Championship
    • Champion's Carnival (1973, 1974, 1975, 1977, 1978, 1981, 1982)
    • World's Strongest Tag Team League (1978, 1980) avec Jumbo Tsuruta
  • NWA Detroit
    • 1 fois NWA World Tag Team Championship (Detroit version) avec Jumbo Tsuruta
  • Professional Wrestling Hall of Fame and Museum (intronisé en 2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Profil de Giant Baba », sur Online World of Wrestling (consulté le 20 juillet 2016).
  2. a, b, c et d (en) Jesse Collings, « The 50 Greatest Wrestlers Of The Last 50 Years: Who Is #6? », sur Wrestling Inc., .
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) Ryan Mancuso, « 411’s Wrestling Hall of Fame Class of 2008: Shohei Giant Baba », sur 411mania, (consulté le 20 juillet 2016).
  4. (en) « Statistiques de Shōhei Baba », sur Baseball reference (consulté le 20 juillet 2016).
  5. a et b (en) James Triggs, « Prodigious Promoters: Giant Baba, the Promoter to Look Up to », sur Bleacher Report, (consulté le 20 juillet 2016).
  6. (en) « Show @ Detroit », sur Wrestlingdata (consulté le 5 avril 2017)
  7. (en) « WWWF @ New York City », sur Wrestlingdata (consulté le 5 avril 2017)
  8. (ja) « 「 東洋の巨人 」 », sur tamiya-p.com,‎ (consulté le 30 juillet 2017)
  9. (en) « JWA 1965 International Championship Series Day 1 », sur Wrestlingdata (consulté le 4 avril 2017)
  10. a, b, c, d et e (en) « Profil de Giant Baba », sur Wrestlingdata (consulté le 26 octobre 2016).
  11. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p (en) « Catcheurs entraînés par Giant Baba », sur Cagematch (consulté le 26 octobre 2016).
  12. (en) « Pro Wrestling Illustrated's Top 100 Tag Teams of the PWI Years », sur Wrestling Information Archive (consulté le 5 novembre 2009)
  13. (de) « Observer: Best Booker Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le 5 novembre 2009)
  14. (de) « Observer: Best Promoter Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le 5 novembre 2009)
  15. (de) « Observer: Worst Tag Team », sur genickbruch.com (consulté le 5 novembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]