Badefols-sur-Dordogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Badefols-sur-Dordogne
Badefols-sur-Dordogne
Le village de Badefols-sur-Dordogne.
Blason de Badefols-sur-Dordogne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Lalinde
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord
Maire
Mandat
Martin Slaghuis
2014-2020
Code postal 24150
Code commune 24022
Démographie
Gentilé Badefolois
Population
municipale
213 hab. (2016 en diminution de 6,17 % par rapport à 2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 35″ nord, 0° 47′ 26″ est
Altitude Min. 35 m
Max. 180 m
Superficie 6,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Badefols-sur-Dordogne

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Badefols-sur-Dordogne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Badefols-sur-Dordogne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Badefols-sur-Dordogne
Liens
Site web badefols-sur-dordogne.fr

Badefols-sur-Dordogne est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La Dordogne en aval de la centrale hydroélectrique de Mauzac.

Dans le sud du département de la Dordogne, la commune de Badefols-sur-Dordogne s'étend sur 6,06 km2. Bordée au nord par la Dordogne et à l'est par son affluent, le Bélingou, elle se situe en aval du barrage de Mauzac.

L'altitude minimale, 35 mètres, se trouve à l'extrême nord-ouest, là où la Dordogne quitte la commune et sert de limite entre celles de Lalinde et Pontours. L'altitude maximale avec 180 mètres est localisée à l'extrême est, en bordure de la commune de Molières.

En rive gauche de la Dordogne et traversé par la route départementale 29, le bourg de Badefols-sur-Dordogne se situe, en distances orthodromiques, quatre kilomètres à l'est de Lalinde et quatorze kilomètres au sud-ouest du Bugue.

Au niveau géologique, le sol se compose principalement de calcaires crétacés, hormis en vallée de la Dordogne, recouverte d'alluvions holocènes[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Badefols-sur-Dordogne est limitrophe de cinq autres communes.

Communes limitrophes de Badefols-sur-Dordogne
Lalinde Mauzac-et-Grand-Castang Calès
Badefols-sur-Dordogne
Pontours Molières

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Prévention des risques[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Dordogne, un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2008 pour la Dordogne centre concernant donc la zone basse du territoire de Badefols-sur-Dordogne[2],[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les premières mentions écrites connues du lieu remontent au XIIIe siècle sous les formes Badafol et Badefol[4].

Le nom évolue ensuite en Castrum de Badejol (1278), Badajollum (1364), Batefol, Badefol-lez-Lalinde, Badefol-sur-Dordogne au XVIe siècle, Badeffou au XVIIe siècle, puis Badefol de Cadouin[5].

Sur la carte de Cassini représentant la France entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom de Badefol[6].

Le , la commune de Badefols-de-Cadouin change de nom officiel et devient Badefols-sur-Dordogne[7].

Le nom de la commune est d'origine occitane mais son explication est incertaine. Il pourrait provenir de badar (rester bouche bée) et de fol (fou), ou encore de bada fol (badaud), sobriquets dont auraient été affublés les villageois[4],[8]. La seconde partie du nom se réfère naturellement à la Dordogne, en rive gauche de laquelle s'est établi le village[4].

En occitan, la commune porte le nom de Badafòl de Dordonha[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès l'époque gallo-romaine, un port s'était établi sur la Dordogne[4].

La construction du château de Badefols est antérieure au Xe siècle[4].

En 1213, la paroisse du lieu est identifiée sous le nom de Paroc. S. Vincent al port de Badafol[5].

Au XIVe siècle, la châtellenie de Badefol regroupait quatre paroisses : Calés, Cussac, Pontours et Saint-Vincent-de-Badefol[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Dès 1790, la commune de Badefols-sur-Dordogne est rattachée au canton de Cadouin qui dépend du district de Belvès jusqu'en 1795, date de suppression des districts. En 1801, le canton est rattaché à l'arrondissement de Bergerac[9]. Il change de nom en 1974, devenant le canton du Buisson-de-Cadouin.

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[10]. La commune est alors rattachée au canton de Lalinde, lui aussi dépendant de l'arrondissement de Bergerac.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Début 2002, Badefols-sur-Dordogne intègre dès sa création la communauté de communes de Cadouin. Celle-ci est dissoute au 31 décembre 2012 et remplacée au 1er janvier 2013 par la communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[11],[12].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1970 mars 1972 Paul Viallet    
         
1995 mars 2008 Guy Tallet    
mars 2008 en cours Michel Couderc SE Retraité
mars 2014[13] En cours
(au 30 avril 2014)
Martin Slaghuis DVG [[1]]  

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Dans les domaines judiciaire et administratif, Badefols-sur-Dordogne relève[14] :

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Badefols-sur-Dordogne se nomment les Badefolois[15].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[17].

En 2016, la commune comptait 213 habitants[Note 1], en diminution de 6,17 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
340324562356356366383396395
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
384332315318312324283286243
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
206234208230185190184164155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
174173143150188187200211216
2016 - - - - - - - -
213--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La centrale hydroélectrique de Mauzac sur la Dordogne.

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[19], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 99 personnes, soit 46,7 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (douze) a légèrement augmenté par rapport à 2010 (onze) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 11,9 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte vingt-trois établissements[20], dont sept au niveau des commerces, transports ou services, six dans la construction, six relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, deux dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, et deux dans l'industrie[21].

Un kilomètre en aval du barrage de Mauzac, la centrale hydroélectrique de Mauzac se trouve sur le territoire communal de Badefols-sur-Dordogne.

Un terrain de camping existe sur le territoire de la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La Dordogne à Badefols-sur-Dordogne.

La Dordogne qui borde la commune au nord sur environ trois kilomètres fait l'objet de plusieurs niveaux de protection.

Comme l'ensemble des communes du département baignées par la Dordogne, Badefols-sur-Dordogne est soumise depuis 1991 à un arrêté préfectoral de protection de biotope destiné à favoriser la migration du saumon et la reproduction des lamproies et des aloses[31].

Au titre de la Directive habitats, le nord de la commune fait partie du réseau Natura 2000[32].

La Dordogne constitue également à la fois une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 2[33] et, à l'aval du barrage de Mauzac une ZNIEFF de type 1, refuge de nombreux oiseaux aquatiques en toutes saisons[34],[35].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Badefols-sur-Dordogne Blason Écartelé d'or et de gueules ; à la bordure de sable chargée de six tours d'or ouvertes, ajourées et maçonnées de sable[36].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Ranoux, préface de René Pijassou, Atlas de la Dordogne-Périgord, Ouvrage publié à compte d'auteur, Speed impression, 1996, (ISBN 978-2-9501476-1-5), p. 19.
  2. PPR inondation - 24DDT20070002 - Dordogne Centre, DREAL Aquitaine, consulté le 17 février 2019.
  3. [PDF] Badefols-sur-Dordogne - Dordogne centre - Plan de prévention du risque inondation p. 2, DREAL Aquitaine, consulté le 17 février 2019.
  4. a b c d et e Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 39-40
  5. a b et c Vicomte Alexis de Gourgues, Dictionnaire topographique du département de la Dordogne comprenant les noms de lieu anciens et modernes (A-K), article « XXXXX », 1873, sur guyenne.fr, consulté le 25 mars 2017
  6. Carte 71 Bergerac, site cartocassini.org, consulté le 25 mars 2017.
  7. Commune de Badefols-de-Cadouin (24022), Insee, consulté le 26 mars 2017.
  8. a et b Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 4 février 2014.
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 11 juin 2015).
  11. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 25 mars 2017.
  12. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 25 mars 2017.
  13. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 13 août 2014.
  14. « Annuaire des juridictions d'une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 2 mars 2017).
  15. Nom des habitants des communes françaises sur le site habitants.fr, consulté le 4 décembre 2016.
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  19. Dossier complet - Commune de Badefols-sur-Dordogne (24022) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 5 août 2018.
  20. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 5 août 2018).
  21. Dossier complet - Commune de Badefols-sur-Dordogne (24022) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 5 août 2018.
  22. Abbé Carles, Dictionnaire des paroisses du Périgord, éditions du Roc de Bourzac, Bayac, 2004, (réédition à l'identique de celle de 1884 : Les titulaires et patrons du diocèse de Périgueux et de Sarlat), (ISBN 2-87624-125-0), p. 165.
  23. Jean-Luc Aubarbier, Michel Binet, Guy Mandon, Nouveau guide du Périgord-Quercy, Ouest-France, 1987, (ISBN 2-85882-842-3), p. 383.
  24. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 18.
  25. Cabanes en pierre sèche n° 24 et 25, situées en vis-à-vis, Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.
  26. Cabane en pierre sèche n° 27, Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.
  27. Cabane en pierre sèche n° 34, Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.
  28. Cabane en pierre sèche n° 30, Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.
  29. Jean-Marie Bélingard, Dominique Audrerie, Emmanuel du Chazaud, préface d'André Chastel, Le Périgord des chartreuses, Pilote 24 édition, Périgueux, mai 2000, (ISBN 2-912347-11-4), p. 198
  30. [PDF] Bourg et ruines du château Badefols-sur-Dordogne, DREAL Aquitaine, consultée le 25 mars 2017.
  31. [PDF] Arrêté préfectoral de la Dordogne no 911909 portant conservation du biotope du saumon, de la Grande Alose "Alosa Alosa", alose Feinte "Alosa fallax", lamproie fluviatile "Lampetra fluviatillis", lamproie Marine "Petromyzon Marinus" constitué par l'ensemble du cours de la Rivière Dordogne dans le Département sur le site de l'INPN, consulté le 25 mars 2017.
  32. FR7200660 - La Dordogne : SIC sur le site de l'INPN, consulté le 25 mars 2017.
  33. [PDF] ZNIEFF 720020014 - La Dordogne site de la DREAL Aquitaine, consulté le 25 mars 2017.
  34. [PDF] Barrage de Mauzac, îlots et rapides de la Gratuse sur le site de l'INPN, consulté le 25 mars 2017.
  35. Carte de la ZNIEFF 720008216, site de la DREAL Aquitaine, consulté le 25 mars 2017. Afin de visualiser correctement la zone par rapport aux communes, dans la « Légende » (en bas à gauche), ouvrir la couche « Référentiels » et barrer la couche « Photographie IGN ».
  36. Armorial de France