Canton du Buisson-de-Cadouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Buisson et Cadouin (homonymie).

Canton du Buisson-de-Cadouin
Canton du Buisson-de-Cadouin
Situation du canton du Buisson-de-Cadouin dans l'arrondissement de Bergerac en 2014.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement(s) Bergerac
Chef-lieu Le Buisson-de-Cadouin
Code canton 24 07 (ancien)
Histoire de la division
Création 1790
Modification(s) 1801, 1830
Disparition 2015
Démographie
Population 3 849 hab. (2012)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 35 m
Max. 248 m
Superficie 127,49 km2
Subdivisions
Communes 8

Le canton du Buisson-de-Cadouin, nommé canton de Cadouin jusqu'en 1973, est une ancienne division administrative française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Cadouin et de Monpazier avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[3].
  • En 1974, après la fusion des communes de Cadouin, Le Buisson-Cussac, Paleyrac et Urval[4], le canton prend le nom de canton du Buisson-de-Cadouin.

Redécoupage cantonal de 2014-2015[modifier | modifier le code]

Par décret du 21 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton du Buisson-de-Cadouin est supprimé à cette occasion. Ses huit communes sont alors rattachées au canton de Lalinde[5], dépendant également de l'arrondissement de Bergerac.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour du Buisson-de-Cadouin dans l'arrondissement de Bergerac. Son altitude variait de 35 m (Badefols-sur-Dordogne) à 248 m (Le Buisson-de-Cadouin) pour une altitude moyenne de 85 m.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1846 Jean Vaquier de Régagnac   Juge de paix, maire de Montferrand
1846 1848 M. Frégère   Maire de Cabans
1848 1881
(décès)[6],[7]
Louis Laval-Dubousquet Bonapartiste
puis
Républicain
Médecin - Maire de Cadouin
1881 1916
(décès)
Adrien Gouyou-Beauchamps Action libérale
(Conservateur)
Médecin
Maire de Pontours (1881-1916)
Député (1912-1914)
1916 1919 siège vacant    
1919 1925 M. Melon   Médecin - Maire d'Alles-sur-Dordogne
1925 1934 M. Hugout URD Notaire - Maire de Cadouin
1934 1940 Xavier Crouzel Rad. Propriétaire au Buisson
1945 1959
(décès)
François Meulet SFIO Maire du Buisson
1960 1979 Fernand Fromentières SFIO puis PS Instituteur - Maire du Buisson-Cussac puis du Buisson-de-Cadouin
1979 1995
(décès)
Pierre Chaussade MRG puis SE Préfet honoraire
Maire du Buisson-de-Cadouin
1996 2002
(décès)[8]
Bernard Lucas DVD Docteur vétérinaire
Maire du Buisson-de-Cadouin
2002[9] 2011 Françoise Wolters DVG Professeur à la retraite
Maire du Buisson-de-Cadouin (2002-2008)
2011 2015 Johannès Huard PS Maire d'Alles-sur-Dordogne (1971-2014)

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 1801[modifier | modifier le code]

Dans les premières années de la Révolution, les deux communes de Sales de Cadouin[10] et de La Salvetat[11] fusionnent avec Cadouin. De même, Pontours Bas[12] fusionne avec Pontours. Après ces fusions et jusqu'en 1801, le canton se compose de dix communes :

De 1801 à 1830[modifier | modifier le code]

En 1801, le canton de Montferrand est supprimé. Deux de ses communes (Bouillac[22] et Saint-Avit-Rivière[23]) sont alors rattachées au canton de Cadouin, qui se compose alors de douze communes.

En 1830, Saint-Avit-Rivière est transférée au canton de Monpazier[23]. Le nombre de communes descend à onze.

Après 1830[modifier | modifier le code]

En 1893, Cabans devient Le Buisson[1] et en 1952, Badefols-de-Cadouin devient Badefols-sur-Dordogne[14].

En 1960, Cussac fusionne avec Le Buisson qui prend le nom de Le Buisson-Cussac[4]. Dix communes composent alors le canton.

En 1974, les trois communes de Cadouin, Paleyrac et Urval entrent en fusion-association avec Le Buisson-Cussac qui prend le nom de Le Buisson-de-Cadouin[4]. C'est cette commune qui devient alors le chef-lieu du canton qui ne compte plus que sept communes, et renommé pour l'occasion en canton du Buisson-de-Cadouin.

En 1989, Urval reprend son indépendance[4]. Entre 1989 et 2015, le canton se compose donc de huit communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Le Buisson-de-Cadouin
(chef-lieu)
24068 CC des Bastides Dordogne-Périgord 2 036 (2014)
Alles-sur-Dordogne 24005 CC des Bastides Dordogne-Périgord 376 (2014)
Badefols-sur-Dordogne 24022 CC des Bastides Dordogne-Périgord 216 (2014)
Bouillac 24052 CC des Bastides Dordogne-Périgord 130 (2014)
Calès 24073 CC des Bastides Dordogne-Périgord 396 (2014)
Molières 24273 CC des Bastides Dordogne-Périgord 323 (2014)
Pontours 24334 CC des Bastides Dordogne-Périgord 208 (2014)
Urval 24560 CC des Bastides Dordogne-Périgord 111 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
3 5173 5043 5213 6293 7713 8583 849
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[24] puis population municipale à partir de 2006[25])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Notice communale du Buisson-de-Cadouin sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  2. Voir la section « De 1801 à 1830 »
  3. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5492729z/f181.image.r=cantons%201833
  4. a, b, c et d Code officiel géographique du Buisson-de-Cadouin sur le site de l'Insee, consulté le 11 juin 2015
  5. Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne sur Légifrance, consulté le 28 avril 2014.
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62222454/f2.item.r=canton.zoom
  7. http://archives-num.dordogne.fr/pleade342/img-viewer/etat-civil/Cadouin/FRAD024_5MI44804_029/viewer.html
  8. Décédé en fonction.
  9. Élection partielle du 7 avril 2002.
  10. Notice communale de Sales de Cadouin sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  11. Notice communale de La Salvetat sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  12. Notice communale de Pontours Bas sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  13. Notice communale d'Alles-sur-Dordogne sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  14. a et b Notice communale de Badefols-sur-Dordogne sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  15. Notice communale de Cadouin sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  16. Notice communale de Calès sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  17. Notice communale de Cussac sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  18. Notice communale de Molières sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  19. Notice communale de Paleyrac sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  20. Notice communale de Pontours sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  21. Notice communale d'Urval sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  22. Notice communale de Bouillac sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  23. a et b Notice communale de Saint-Avit-Rivière sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 11 juin 2015.
  24. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  25. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]