Calès (Dordogne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calès.
Calès
Vue sur la commune de Calès depuis le belvédère du cingle de Trémolat.
Vue sur la commune de Calès
depuis le belvédère du cingle de Trémolat.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Lalinde
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord
Maire
Mandat
Jean-Marie Chaval
2014-2020
Code postal 24150
Code commune 24073
Démographie
Gentilé Calésiens
Population
municipale
396 hab. (2014)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 51′ 27″ nord, 0° 48′ 47″ est
Altitude Min. 36 m – Max. 163 m
Superficie 8,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Calès

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Calès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Calès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Calès

Calès est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le pont ferroviaire de Mauzac au-dessus de la retenue du barrage de Mauzac. Au fond, la commune de Calès.

Au sud du département de la Dordogne, la commune de Calès est enserrée dans un méandre de la Dordogne, le « cingle de Trémolat », sur sa rive gauche. De ce fait, la commune n'a de limites terrestres qu'au sud. Le barrage de Mauzac se trouve pour partie sur le territoire communal.

L'altitude minimale, 36 mètres, se trouve à l'ouest, là où la Dordogne quitte la commune pour servir de limite entre celles de Mauzac-et-Grand-Castang et Badefols-sur-Dordogne. L'altitude maximale avec 163 mètres est localisée au sud, au lieu-dit les Vignes Vielles, en limite des communes de Badefols-sur-Dordogne et Molières.

Le village de Calès se situe, en distances orthodromiques, six kilomètres au nord-est de la bastide de Lalinde et huit kilomètres à l'ouest-nord-ouest du Buisson-de-Cadouin. Il se trouve à proximité de la route départementale 29.

La commune est également desservie par les routes départementales 28, 29E2 et 31.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Calès
Mauzac-et-Grand-Castang Trémolat
Calès
Badefols-sur-Dordogne Molières Le Buisson-de-Cadouin

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Calés[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Dès 1790, la commune de Calès est rattachée au canton de Cadouin qui dépend du district de Belvès jusqu'en 1795, date de suppression des districts. En 1801, le canton est rattaché à l'arrondissement de Bergerac[2]. Il change de nom en 1974, devenant le canton du Buisson-de-Cadouin.

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[3]. La commune est alors rattachée au canton de Lalinde, lui aussi dépendant de l'arrondissement de Bergerac.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Début 2002, Calès intègre dès sa création la communauté de communes de Cadouin. Celle-ci est dissoute au 31 décembre 2012 et remplacée au 1er janvier 2013 par la communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 juillet 2012 Georges Pivetta[4] SE  
juillet 2012 (réélu en mars 2014) en cours
(au 30 avril 2014)
Jean-Marie Chaval    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Calès comptait 396 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2008, 2013, 2018, etc. pour Calès[5]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
660 610 609 678 665 681 659 656 720
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
718 670 618 618 907 636 643 575 529
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
506 516 476 620 404 385 401 400 391
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
390 380 343 312 289 304 364 387 396
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La partie du barrage de Mauzac située en rive gauche, côté Calès.

Le barrage de Mauzac est implanté entre les communes de Calès (rive gauche) et Mauzac-et-Grand-Castang (rive droite).

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[7], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 149 personnes, soit 38,9 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (vingt-six) a très fortement augmenté par rapport à 2007 (dix) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 17,2 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte trente-deux établissements[8], dont quatorze au niveau des commerces, transports ou services, huit dans la construction, quatre dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, quatre relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et deux dans l'industrie[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Médard.
  • L'église Saint-Médard

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 13 février 2014.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 11 juin 2015).
  4. Démissionne mais reste conseiller municipal ; source : Le maire de Calès démissionne, Sud Ouest édition Dordogne du 2 juillet 2012.
  5. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 12 février 2014)
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 20 octobre 2015.
  8. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 20 octobre 2015).
  9. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 20 octobre 2015.