1963 au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éphémérides
Chronologie du Québec
1960 1961 1962  1963  1964 1965 1966
Décennies au Québec :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Chronologie dans le monde
1960 1961 1962  1963  1964 1965 1966
Décennies :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
21 septembre : inauguration de la Place des Arts à Montréal.
13 mars : le lis blanc est reconnu par l'Assemblée législative comme emblème floral officiel du Québec.
22 mai : le gouvernement offre gratuitement une forêt à l'Université Laval. D'une superficie de 25 milles carrés et située dans le Parc des Laurentides, elle portera le nom de Forêt Montmorency.

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1963 au Québec.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

  • 1er avril : le FLQ fait sauter trois bombes : une à l'édifice de l'impôt fédéral à Montréal, une à la gare du CN, et une qui sectionne le chemin de fer à Lemieux. Cette dernière retarde d'une heure le train électoral de Diefenbaker[8].
  • 3 avril : le Parti libéral remporte l'élection fédérale et Lester B. Pearson devient le nouveau premier ministre du Canada. Au Québec, le résultat est de 47 libéraux, 20 créditistes et 8 conservateurs. Le nouveau gouvernement sera minoritaire[9].
  • 21 avril : une bombe saute derrière le centre de recrutement de l'armée canadienne à Montréal et tue le veilleur de nuit Wilfrid O'Neil[10].
  • 23 avril : la Commission Parent sur l'éducation dépose la première tranche de son rapport. Elle préconise la création d'un ministère de l'Éducation et d'un Conseil supérieur de l'éducation dotés des pleins pouvoirs[11].

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

  • 21 août : ouverture de la deuxième session de la 26e législature (en). Il s'agit d'une session spéciale visant à étudier un projet de loi concernant les prêts municipaux. Elle se terminera le 23 août[7].
  • 23 août : l'Assemblée législative adopte une motion visant à établir dans les meilleurs délais un régime universel de retraite propre au Québec.

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

  • 21 novembre : lors de son congrès spécial, la FTQ conclut une entente avec le Congrès du Travail du Canada (CTC), lui donnant une structure qui lui permettra de devenir une véritable centrale syndicale.
  • 27 novembre : début à Québec du procès de Léopold Dion, le monstre de Pont-Rouge, soupçonné d'avoir assassiné 4 enfants.
  • 29 novembre : quelques minutes à peine après avoir décollé de l'aéroport de Dorval, un DC-8F d'Air Canada s'écrase près de Sainte-Thérèse de Blainville', faisant 118 morts, soit sept membres d'équipage et 111 passagers. Il s'agit de la plus grosse tragédie aérienne survenue au Canada à ce jour[22]. Les conclusions de l'enquête, divulguées en décembre 1964 ne permettent pas d'établir avec précision les causes de l'écrasement.

Décembre[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles généraux[modifier | modifier le code]

Articles sur l'année 1963 au Québec[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis La Rochelle. En flagrant délit de pouvoir. Boréal. 1982. p. 53
  2. Bilan du Siècle
  3. Bilan du Siècle
  4. Le Devoir: section Histoire
  5. Bilan du Siècle
  6. Louis Fournier. FLQ. Québec-Amérique. 1982. p. 35
  7. a b et c « Chronologie parlementaire 1962-1964 » (consulté le 28 mars 2009)
  8. FLQ, p. 38
  9. Voir l'article Élection fédérale canadienne de 1963
  10. FLQ, p. 44
  11. En flagrant délit de pouvoir, p. 55
  12. FLQ, p. 46
  13. Bilan du Siècle
  14. Idem, p. 47
  15. En flagrant délit de pouvoir, p. 58
  16. Bilan du Siècle
  17. Idem, p. 59
  18. Bilan du Siècle
  19. Bilan du Siècle
  20. Pierre Duchesne. Jacques Parizeau Tome 1: Le Croisé. Québec-Amérique. Montréal. 2001. p. 283
  21. FLQ, p. 51
  22. Bilan du Siècle
  23. Clément Fortin. L'affaire Coffin, une supercherie?. Éditions Wilson et Lafleur. 2007
  24. Voir l'article Léopold Dion