1893 au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1893 au Québec.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

  • 4 avril : lors d'un discours au Parc Sohmer, l'ancien premier ministre Honoré Mercier déclare que le Canada ne doit plus rien à l'Angleterre. Selon lui, la Confédération a été imposée au Canada français dans un but hostile c'est-à-dire « dans l'espérance de le voir disparaître dans un avenir plus ou moins éloigné »[10].
  • 21 avril : John Smythe Hall se rend en Europe afin d'obtenir un emprunt de 8 000 000 $[11].

Mai[modifier | modifier le code]

  • 16 au 18 mai : l'Hôpital général de Québec fête son bicentenaire.
  • 24 mai : un incendie détruit 12 maisons à Boucherville. La conflagration a débuté lorsqu'un pétard est tombé sur le toit d'une épicerie dans le centre du village. Le feu a pris d'énormes proportions à cause des vents violents. Sans l'aide des pompiers de Montréal, il semble que tout le village aurait été détruit. Les pertes sont évaluées à 40 000 $[12].
  • 31 mai : le steamer Oregon est obligé de faire escale à Grosse-Île. Cinq personnes parmi les 600 passagers immigrants sont atteints de diphtérie[13].

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Question des écoles du Manitoba.

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 21 octobre : lors d'une rencontre avec le premier ministre Louis-Olivier Taillon, les gens d'affaire de Montréal proposent de supprimer la taxe sur le commerce et de la remplacer plutôt par une taxe uniforme qui toucherait les districts ruraux[17].

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Rumilly, Histoire de la province de Québec, vol. VII, Montréal, Éditions Valiquette, p. 66.
  2. a, b et c « Chronologie parlementaire. 1892 - 1893. », Informations historiques, sur www.assnat.qc.ca, Assemblée nationale du Québec, (consulté le 22 décembre 2008)
  3. Rumilly, op. cit., p. 85.
  4. « Desjardins élu », La Presse,‎ , p. 2.
  5. Jean Cournoyer, La mémoire du Québec, , p. 837.
  6. Rumilly, op. cit., p. 83.
  7. « Nos élections municipales », La Presse,‎ , p. 6.
  8. a et b Rumilly, op. cit., p. 87.
  9. Jean Cournoyer, La mémoire du Québec, , p. 1032.
  10. Jacques Lacoursière, Histoire populaire du Québec, vol. 3, Québec, Septentrion, , p. 465.
  11. « Départ pour l'Europe », La Presse,‎ , p. 6.
  12. « Une conflagration à Boucherville », La Presse,‎ , p. 1.
  13. « Une sensation à Québec », La Presse,‎ , p. 6.
  14. a et b Jean Cournoyer, La mémoire du Québec, , p. 1033.
  15. Rumilly, op. cit., p. 140.
  16. Rumilly, op. cit., p. 127.
  17. Rumilly, op. cit., p. 144.
  18. Rumilly, op. cit., p. 144-145.
  19. « Royal Victoria: Son inauguration par le Gouverneur général », La Presse,‎ , p. 1.
  20. Rumilly, op. cit., p. 149.
  21. Rumilly, op. cit., p. 158.
  22. Lacoursière, op. cit., p. 467.