1901 au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éphémérides
Chronologie du Québec
1898 1899 1900  1901  1902 1903 1904
Décennies au Québec :
1870 1880 1890  1900  1910 1920 1930
Chronologie dans le monde
1898 1899 1900  1901  1902 1903 1904
Décennies :
1870 1880 1890  1900  1910 1920 1930
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies géographiques
Afrique, Amérique (Canada (Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France (Paris), Italie et Suisse)
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
23 janvier : un incendie rase le quartier de maisons entre les rues Saint-Paul, Saint-Nicolas, Saint-Sacrement et Saint-Pierre à Montréal. Les pertes sont évaluées à 2 000 000 $.
22 octobre : la Northern Aluminium Company inaugure une aluminerie à Shawinigan.

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1901 au Québec.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 3 janvier : Montréal annonce une grande campagne de vaccination visant à enrayer les nombreuses épidémies qui sévissent dans la ville[1].
  • 14 janvier : l'archevêque Louis-Nazaire Bégin rend public un document reconnaissant le droit d'association aux ouvriers mais n'accordant leur légitimité qu'aux syndicats confessionnels[2].
  • 22 janvier : à la suite de la mort de la reine Victoria, le gouvernement Parent envoie ce message : « C'est avec un grand chagrin que le peuple de cette province, particulièrement les Canadiens français, ont appris la mort de la Reine Victoria dont la bienveillance les a faits les plus loyaux sujets. Ils n'oublieront jamais que c'est depuis son avènement qu'ils jouissent des libertés civiles, politiques et religieuses dont ils sont si fiers[3]. ».
  • 23 janvier : à Montréal, un incendie rase le quartier de maisons entre les rues Saint-Paul, Saint-Nicolas, Saint-Sacrement et Saint-Pierre. Les pertes sont évaluées à 2 000 000 $[4].

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • 6 mars : le discours du budget du trésorier Thomas Duffy annonce un surplus sans précédent de 400 000 $[8].
  • 12 mars : le député libéral Henri Bourassa prononce un discours à la Chambre des communes dans lequel il déclare que le Canada devrait avoir son mot à dire sur les solutions à adopter pour mettre fin à la Seconde Guerre des Boers. « Je crois, déclare-t-il, que c'est notre droit et notre devoir à nous, députés d'un peuple britannique autonome, d'exprimer une opinion et d'offrir des suggestions sur tout ce qui peut atteindre les parties vitales de la puissance britannique pourvu que cette intervention n'affaiblisse en rien notre liberté d'action et notre autonomie absolue[9]. ».
  • 26 mars : l'Assemblée législative adopte une loi donnant au Conseil de l'hygiène public le pouvoir de contrôler les politiques municipales en matière de santé publique[10].
  • 28 mars :

Avril[modifier | modifier le code]

  • 19 avril : un incendie cause pour 40 000 $ de dommages à Magog. Le feu, qui a débuté dans l'édifice de l'hôtel de ville, détruit une dizaine de commerces de la rue Principale[12]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

  • Novembre : le gouvernement fédéral décide d'envoyer 600 cavaliers servir pour les Britanniques dans la Seconde Guerre des Boers. Les dépenses seront à la charge du War Office de Londres et Ottawa agira comme agent de recrutement[24].

Décembre[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vaccination en 1901 », sur www.grandquebec.com, GrandQuébec, s.d. (consulté le 18 mars 2009).
  2. Rumilly 1941 (vol. IX), p. 288-289.
  3. François Sauvé et Caroline Brodeur, « 1901 - Réaction des parlementaires du Québec au décès de la reine Victoria », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  4. Jean Cournoyer, La mémoire du Québec, , p. 1033.
  5. Rumilly 1941 (vol. X), p. 25-26.
  6. « 7 février 1901 - Entrée de Robert Borden à la Chambre des communes comme chef du Parti conservateur du Canada », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  7. Rumilly 1941 (vol. X), p. 22.
  8. Rumilly 1941 (vol. X), p. 31.
  9. Rumilly 1941 (vol. X), p. 16.
  10. « 26 mars 1901 - Refonte de la Loi sur l'hygiène publique du Québec », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  11. Fonds Montreal Light, Heat and Power
  12. Serge Gaudreau, « 19 avril 1901 - Incendie dévastateur à Magog », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  13. Rumilly 1941 (vol. X), p. 53.
  14. « Ligne du temps : 1901 », sur www.grandquebec.com, GrandQuébec, s.d. (consulté le 18 mars 2009).
  15. Manon Trottier, « 10 juin 1901 - Inauguration des Jardins Tivoli (Tivoli Garden), un théâtre d'été de Québec », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  16. a et b « Chronologie parlementaire depuis 1791. 1901 - 1904. », Informations historiques, sur www.assnat.qc.ca, Assemblée nationale du Québec, (consulté le 18 mars 2009).
  17. Serge Gaudreau et Caroline Brodeur, « 16 juillet 1901 - Explosion meurtrière à la poudrière de Windsor », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  18. Manon Trottier et Caroline Brodeur, « 25 août 1901 - Première exposition de Marc-Aurèle Suzor-Côté », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  19. Ève Morin Desrosiers, « Septembre 1901 - Visite au Lac Saint-Jean du ministre des Travaux publics et de la Colonisation, Lomer Gouin », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  20. François Sauvé, « 16 septembre 1901 - Visite du duc et de la duchesse de York à Québec », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  21. Rumilly 1941 (vol. X), p. 65.
  22. Ève Morin Desrosiers, « 9 octobre 1901 - Inauguration d'une aluminerie à Shawinigan », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  23. a et b Eugénie Dostie-Goulet, « 29 octobre 1901 - Inauguration d'une aluminerie à Shawinigan », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 18 mars 2009).
  24. Rumilly 1941 (vol. X), p. 71.