2021 au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Éphémérides
Chronologie du Québec
2018 2019 2020  2021  2022 2023 2024
Décennies au Québec :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Chronologie dans le monde
2018 2019 2020  2021  2022 2023 2024
Décennies :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 2021 au Québec.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 3 janvier - Le Québec enregistre un nouveau record avec 2 869 nouveaux cas de Covid-19. Plus de 1 300 cas ont été enregistrés à Montréal[1].
  • 6 janvier - François Legault annonce un confinement plus strict qui durera du 9 janvier au 8 février. Un couvre-feu sera instauré de 20 heures à 5 heures. Les commerces non essentiels resteront fermés. Les écoles primaires ouvriront le 11 janvier, les écoles secondaires le 18. 250 000 personnes devraient être vaccinées d'ici le 8 février. Les secteurs manufacturier et de la construction resteront ouverts[2].
  • 9 janvier - Le Québec fracasse un nouveau record avec 3 127 nouveaux cas de Covid-19[3].
  • 13 janvier - Accusé de nouveau d'agression sexuelle, l'ancien chef du Parti québécois André Boisclair est arrêté puis relâché sous certaines conditions[4].
  • 14 janvier - L'Impact de Montréal devient le CF Montréal[5].
  • 21 janvier - Lors d'une conférence de presse, François Legault déclare que le nombre trop élevé d'hospitalisations (1 400) ne l'incite pas «à tout rouvrir» dans les prochaines semaines[6].
  • 23 janvier - La police de Montréal intervient trois fois en 24 heures pour disperser des rassemblements illégaux des Juifs hassidiques à Outremont. Les rassemblements avaient lieu dans des synagogues. Certains des contrevenants ont agressé des policiers. Les personnes impliquées faisaient fi des règlements sanitaires concernant la Covid-19[7].
  • 29 janvier - Une entente de principe est conclue entre Québec solidaire et ses employés de l'Assemblée nationale. C'est une première au Parlement de Québec[8].

Février[modifier | modifier le code]

  • 2 février -
    • Le premier ministre canadien Justin Trudeau annonce que la compagnie Novavax produira à partir de cet été des vaccins à Montréal si ceux-ci sont approuvés par Santé Canada[9].
    • Québec revient au code de couleurs et annonce certains assouplissements. Le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie, la Côte-Nord, le Saguenay-Lac Saint-Jean, l'Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec passent en zone orange. Le reste du Québec reste en zone rouge. Dans toutes les régions, les commerces non essentiels et les musées rouvriront le 8 février. L'activité reprend dans les restaurants et les centres de conditionnement physique dans les zones orange. Le couvre-feu est maintenu dans toutes les zones mais, dans la zone orange, il commencera à 21 heures 30[10].
  • 5 février - La Cour supérieure donne raison aux Juifs hassidiques qui pourront se réunir 10 personnes par salle dans les lieux de culte[11].
  • 6 février - Le nombre de décès dues à la Covid-19 dépasse maintenant le nombre de 10 000[12].
  • 15 février - L'auteur-compositeur-interprète et indépendantiste Raymond Lévesque décède à 92 ans de la Covid-19[13].
  • 16 février - François Legault annonce l'ouverture des cinémas, des piscines et des arénas pour le 26 février. La région de l'Outaouais passe en zone orange. Le couvre-feu est maintenu[14].
  • 23 février - François Legault annonce un plan de vaccination pour les 85 ans et plus dans les deux prochaines semaines[15].
  • 24 février - Benoit Charette devient ministre de la Lutte contre le racisme. Lucie Lecours devient ministre déléguée à l'Économie[16].

Mars[modifier | modifier le code]

  • 2 mars - Le ministre de la Santé, Christian Dubé, annonce que les Québécois pourront se faire vacciner dans les pharmacies à partir du 15 mars[17].
  • 3 mars - François Legault annonce que les régions de Montréal, Laval, Laurentides, Lanaudière et Montérégie seront les seules régions du Québec à rester en zone rouge à partir du 8 mars. Toutes les autres régions passent en zone orange. Le Québec devait recevoir 800 000 doses de vaccins en mars[18].
  • 7 mars - Des milliers de personnes manifestent pour la remise en place des sports organisés devant l'Assemblée nationale[19].
  • 11 mars - Une cérémonie commémorant les 10 500 morts de la Covid-19 depuis un an au Québec a lieu devant l'Assemblée nationale[20].
  • 12 mars - La ministre Isabelle Charest annonce un déconfinement progressif dans les activités sportives. Les centres de conditionnement physique pourront rouvrir en zone rouge. Les activités extérieures pourront réunir 8 personnes en zone rouge et 12 en zone orange. Les saunas et spas ouvriront leurs portes dans les deux zones[21].
  • 16 mars - François Legault annonce qu'en zone rouge le couvre-feu passera à 21 heures 30. La Gaspésie, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec passent en zone jaune évitant ainsi le couvre-feu. Selon le premier ministre, tous les Québécois qui le désirent auront leur première dose de vaccin d'ici le 24 juin[22].
  • 17 mars - Le maire de Québec, Régis Labeaume, et François Legault se rencontrent et annoncent une entente sur le projet de tramway à Québec. Ce projet doit coûter 3,3 milliards de dollars[23].
  • 24 mars - Il y a maintenant plus d'un million de Québécois qui ont reçu une première dose de vaccin contre la Covid-19[24].
  • 25 mars - Le troisième budget caquiste annonce un déficit budgétaire de 15 milliards de dollars pour 2020-2021. Il diminuera à 12,3 milliards en 2021-2022. L'équilibre budgétaire devrait être atteint en 2027-2028. 5,2 milliards de dollars de plus sont prévus pour la santé. La pandémie aura coûté 8,9 milliards en deux ans pour le réseau de la santé[25].
  • 26 mars - Malgré la hausse des nouveaux cas au Québec, ce qui laisse présager une troisième vague, le gouvernement décrète de nouveaux assouplissements. Les salles de spectacles et les salles de conditionnement physique sont désormais ouverts en zones rouges. Les lieux de culte pourront accueillir 250 personnes. La Gaspésie, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec passent en zone jaune[26].
  • 27 mars - Pour la première fois depuis le 13 février, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 est monté au-dessus de 1 000 soit 1 009. Il y a maintenant plus de 50 000 vaccinations par jour dans la province[27].
  • 31 mars - Devant la montée fulgurante des cas de Covid-19 dans ces villes, François Legault annonce le retour du couvre-feu à 20 heures et la fermeture des commerces non essentiels à Québec, Lévis et Gatineau jusqu'au 12 avril[28].

Avril[modifier | modifier le code]

  • 6 avril - Le gouvernement annonce de nouvelles mesures restrictives sanitaires pour la région du Grand Montréal. De plus, il annonce qu'à partir du 8 avril, le vaccin AstraZeneca sera offert sans rendez-vous à tous les 55 ans et plus[29].
  • 8 avril - Lors d'une deuxième conférence de presse en 2 jours, François Legault prolonge les mesures d'urgence décrétées le 31 mars jusqu'au 18 avril. Le couvre-feu est ramené à 20 heures à Montréal et Laval. Plusieurs régions sont sous haute surveillance à cause des variants[30].
  • 11 avril - Des centaines de personnes manifestent dans le Vieux-Montréal contre l'imposition à nouveau du couvre-feu à 20 heures. Ils vandalisent plusieurs commerces du quartier. Les pompiers sont obligés d'intervenir[31].
  • 13 avril - Les mesures d'urgence sanitaire à Québec, dans l'Outaouais et en Chaudière-Appalaches sont maintenues jusqu'au 25 avril. Il y a maintenant 2 millions de personnes de vaccinées au Québec[32].
  • 15 avril - L'actrice Patricia Tulasne accuse Gilbert Rozon de l'avoir violée en 1994 et le poursuit au civil pour 1,6 million de dollars[33].
  • 16 avril - Le gouvernement Legault officialise le décret pour le projet de tramway à Québec[34].
  • 17 avril - Éric Duhaime est élu chef du Parti conservateur du Québec. Il a obtenu 95 % du vote. Le parti compte 14 000 membres[35].
  • 20 avril
    • La Cour supérieure déclare légale la loi 21 sur la laïcité mais suspend ses articles concernant les commissions scolaires anglophones et les élus de l'Assemblée nationale[36].
    • Les mesures sanitaires strictes à Québec, dans Chaudière-Appalaches et en Outaouais sont maintenues jusqu'au 3 mai. L'âge minimal pour recevoir le vaccin AstraZeneca sera maintenant de 45 ans[37].
  • 27 avril - Le gouvernement annonce que les écoles primaires ouvriront le 3 mai dans la région de Québec. À Montréal et à Laval, le couvre-feu passe de 20 heures à 21 heures 30. La situation reste inchangée en Outaouais[38].
  • 29 avril - Le ministre de la Santé, Christian Dubé, rend public son plan de vaccination pour les personnes âgées de 18 à 59 ans. Dans deux semaines, tous les Québécois âgés de moins de 60 ans pourront prendre rendez-vous pour obtenir leur vaccin. Dubé annonce également que le Bas-Saint-Laurent auront les mêmes mesures sanitaires strictes que la région de Québec, à cause du nombre croissant de personnes infectées[39].

Mai[modifier | modifier le code]

  • 1er mai -
  • 3 mai - La Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, présidée par Régine Laurent, propose une soixantaine de recommandations dont une charte de protection de la jeunesse et la nomination d'un commissaire au bien-être et aux droits des enfants[42].
  • 4 mai
    • La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, annonce sa démission. Elle garde cependant son poste de député[43].
    • François Legault annonce des assouplissements des mesures sanitaires dans plusieurs régions dont Québec, Lévis, Bellechasse et Montmagny-L'Islet. Les commerces non essentiels pourront ainsi ouvrir[44].
  • 5 mai - Le maire de Québec, Régis Labeaume, annonce qu'il ne se représentera pas à la prochaine élection municipale en novembre prochain[45].
  • 9 mai
    • Le palais de justice de Roberval est détruit par un incendie. Il s'agissait d'un bâtiment historique qui datait de 1912[46].
    • L'Estrie passe en zone rouge. La hausse des cas de Covid-19 explique la décision[47].
  • 12 mai - Le ministre responsable de la langue française, Simon Jolin-Barrette, dépose le projet de loi 96 visant à réformer la loi 101. Un projet de loi était devenu nécessaire devant le recul du français à Montréal. Celui-ci crée un ministère de la langue française et un poste de commissaire à la langue française qui traitera les plaintes du citoyen. Il renforcera le mandat de l'Office québécois de la langue française. Les entreprises de 25 employés et plus seront assujettis à la loi 101. Les places disponibles dans les cégeps anglophones seront contingentées. Pour protéger sa loi, le gouvernement déclare qu'il aura recours à la clause dérogatoire[48].
  • 14 mai - Martine Ouellet fonde le parti Climat Québec qui doit mettre l'emphase sur l'écologisme et l'indépendance du Québec[49].
  • 16 mai - Manon Massé ne souhaite plus être cheffe parlementaire de Québec solidaire à l'Assemblée nationale. Elle cède son poste à Gabriel Nadeau-Dubois[50].
  • 17 mai - Le gouvernement Legault officialise le troisième lien entre Québec et Lévis, un tunnel étagé de 8,3 km qui permettra le passage d'un centre-ville à un autre. Le coût est d'environ 7 à 10 milliards de dollars et la construction s'étalera sur une dizaine d'années[51].
  • 18 mai - François Legault annonce un plan de déconfinement graduel. Le couvre-feu prendra fin le 28 mai. La plupart des régions passeront en zone orange le 31 mai, en zone jaune le 14 juin et en zone verte le 28 juin. À la fin août, la très grande majorité des Québécois devraient avoir reçu leurs deux doses de vaccins et tout reviendrait à la normale en automne[52].

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 5 juillet - Le ministre de la Santé,Christian Dubé, déclare que, s'il y a une quatrième vague de Covid-19 à l'automne, il n'y aura pas de reconfinement. Par contre, certains services comme les commerces non essentiels pourraient être refusés à ceux qui n'ont pas reçu deux doses de vaccin[62].
  • 8 juillet - Le gouvernement annonce que les personnes ayant reçu deux doses de vaccin pourront utiliser une preuve vaccinale pour avoir droit à des services non essentiels si une quatrième vague devait survenir à l'automne[63].
  • 16 juillet - Afin d'encourager la vaccination, le gouvernement crée une Loto-Vaccin dont les lots totaliseront 2 millions $[64].

Août[modifier | modifier le code]

  • 1er août - De nouveaux assouplissements entrent en vigueur au Québec. Les bars et les restaurants pourront offrir de l'alcool plus tardivement et 15 000 personnes seront autorisées à assister à des spectacles à l'extérieur[65].
  • 5 août - C'est le début d'une quatrième vague de Covid-19. François Legault annonce qu'un passeport vaccinal sera bientôt mis en place. Le bilan quotidien est de 305 nouveaux cas alors qu'il était de 184 la journée d'avant[66].
  • 10 août - Le ministre de la Santé, Christian Dubé, officialise le passeport vaccinal à partir du 1er septembre. Il servira pour les activités et services non essentiels dont les festivals et les lieux intérieurs à grande capacité. Il servira aussi pour les bars, les restaurants et les centres de conditionnement physique. Pour le moment, les commerces de détail ne sont pas compris dans ces services[67].
  • 15 août - Le premier ministre du Canada Justin Trudeau annonce des élections fédérales anticipées pour le .
  • 17 août - François Legault annonce la vaccination obligatoire pour le personnel de la santé[68].
  • 19 août - La mairesse de Montréal, Valérie Plante, annonce l'interdiction de 36 pesticides dont le glyphosate dans sa ville. C'est la première fois qu'une municipalité canadienne va aussi loin dans la lutte contre ces produits[69].
  • 24 août - Le gouvernement annonce que le masque sera obligatoire dans les salles de classe du primaire et du secondaire dans 9 régions du Québec dont celle de Montréal[70].
  • 26 août - La commission parlementaire sur la vaccination obligatoire d'une durée de deux jours débute[71].
  • 30 août - Reconnu coupable d'avoir agressé sexuellement un adolescent dans les années 1970, le comédien Edgar Fruitier écope d'une peine de six mois de prison[72].

Septembre[modifier | modifier le code]

  • 1er septembre:
    • Le passeport vaccinal entre en vigueur[73].
    • Pierre Fitzgibbon redevient ministre de l'Économie et de l'Innovation. Il devient également ministre du Développement régional[74].
  • 7 septembre - Les maires des cinq plus grandes villes du Québec profitent de la campagne électorale fédérale pour demander aux partis politiques de légiférer contre le trafic des armes à feu[75].
  • 10 septembre - À la suite du débat des chefs fédéraux en anglais, durant lequel la modératrice a qualifié la loi 21 sur la laïcité et le projet de loi 96 sur la langue de «discriminatoire», le premier ministre François Legault se dit outré de ces propos et déclare: Prétendre que de protéger le français, c'est discriminatoire ou raciste, c'est ridicule[76].
  • 17 septembre - Le manque d'infirmières fait que le centre d'urgence a fermé temporairement ses portes à Senneterre en Abitibi. Une manifestation est organisée dans la ville pour sauver ce service essentiel[77].
  • 20 septembre - Justin Trudeau remporte l'élection fédérale mais avec un gouvernement libéral minoritaire. Au Québec, les résultats sont de 33 libéraux, 34 bloquistes, 10 conservateurs et 1 néo-démocrate[78].
  • 23 septembre -
    • Le gouvernement dépose le projet de loi 105 interdisant les manifestations antivaccins à moins de 50 mètres des écoles primaires et secondaires, des garderies, des hôpitaux et des cliniques de vaccination et de dépistage de la Covid 19[79].
    • François Legault promet une réorganisation du système de santé afin d'améliorer le réseau déficient. Il annonce des primes de 12 000 à 18 000 dollars pour les infirmières qui ne quitteront pas le réseau ou qui y reviendront. Cela doit faire revenir 4 300 infirmières. infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes[80].
  • 28 septembre - Christian Dubé annonce une troisième dose de vaccins pour les 220 000 personnes âgées habitant les foyers pour aînés à partir de la fin octobre[81].
  • 30 septembre - Québec annonce des assouplissements du côté sanitaire pour le 8 octobre. Les salles de spectacle pourront en effet être remplies à pleine capacité pour les personnes doublement vaccinées[82].

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 5 octobre - Le rapport sur le décès de Joyce Echaquan conclut que c'est un système empreint de préjugés qui a conduit à sa mort. Joyce Echaquan est morte le suite à un traitement inadéquat de la part du personnel de l'établissement situé dans la région de Joliette. Avant de mourir, elle a subi des gestes et des propos racistes de la part de ce même personnel[83].
  • 13 octobre - Québec annonce que la vaccination obligatoire du personnel de la santé est retardée jusqu'au 15 novembre[84].
  • 19 octobre - Lors de son discours d'ouverture de session, François Legault annonce entre autres la décentralisation du système de santé, la création d'un ministère de la Cybersécurité et du Numérique et la fin prochaine de l'extraction d'hydrocarbures au Québec[85].
  • 23 octobre - Le maire de Québec, Régis Labeaume, reçoit la Légion d'honneur des mains de l'ancien premier ministre français Alain Juppé[86].

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • x

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles généraux
Articles sur l'année 2021 au Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. COVID-19: 7663 nouveaux cas et 121 décès de plus en trois jours au Québec.
  2. Québec met en place un couvre-feu pour casser la deuxième vague.
  3. Québec franchit le cap des 3000 nouveaux cas.
  4. André Boisclair arrêté de nouveau pour agression sexuelle.
  5. L'Impact de Montréal devient le CF Montréal
  6. Pas de levée du confinement à court terme, prévient Legault.
  7. Trois rassemblements illégaux en 24 h dans des synagogues d'Outremont.
  8. Une première convention collective à l'Assemblée nationale du Québec.
  9. Des vaccins contre la COVID-19 seront produits au Canada.
  10. Québec assouplit certaines règles sanitaires et renoue avec le code de couleurs.
  11. Les Juifs hassidiques obtiennent gain de cause auprès de la Cour supérieure du Québec.
  12. COVID-19: le nombre d'hospitalisations passe sous la barre des 1000 au Québec.
  13. Raymond Lévesque, poète et patriote.
  14. Semaine de relâche: Legault fixe les règles du jeu.
  15. Les 85 ans et plus vaccinés dès la semaine prochaine au Québec.
  16. Benoit Charette devient le ministre de la Lutte contre le racisme au Québec.
  17. Des vaccins contre la COVID-19 offerts en pharmacie au Québec.
  18. Les régions du Québec passeront en zone orange, à l'exception du Grand Montréal.
  19. Des milliers de manifestants demandent le retour des sports
  20. «Le Québec se souvient de toutes ces personnes qui sont parties trop vite».
  21. Spas, lieux de culte et gyms: voici les derniers assouplissements au Québec.
  22. Québec repousse le couvre-feu à 21 h 30 en zone rouge.
  23. Tramway: «Nous nous sommes entendus» - Régis Labeaume.
  24. COVID-19: 783 nouveaux cas et 8 décès de plus au Québec.
  25. Un retour à l'équilibre budgétaire dans sept ans au Québec.
  26. Assouplissements sanitaires en zones rouges et passage de régions en jaune.
  27. COVID-19: plus de 1000 nouveaux cas recensés au Québec.
  28. Reconfinement et fermeture d'écoles à Québec, Lévis et Gatineau.
  29. Le Vaccin d'AstraZeneca sera offert à tous les Québécois de 55 ans et plus.
  30. COVID-19: le couvre-feu de retour à 20 h à Montréal et Laval.
  31. Manifestation mouvementée contre le couvre-feu à Montréal.
  32. Legault maintient les mesures d'urgence dans trois régions.
  33. Allégation d'agression sexuelle: Patricia Tulasne poursuit Gilbert Rozon.
  34. Le gouvernement officialise le décret pour le projet de tramway
  35. Éric Duhaime élu nouveau chef du Parti conservateur du Québec.
  36. Les commissions scolaires anglophones exemptées de la Loi sur la laïcité de l'État.
  37. Le gouvernement Legault offrira le vaccin AstraZeneca aux 45 ans et plus dès mercredi.
  38. Le couvre-feu passe à 21 h 30 à Montréal et Laval lundi prochain.
  39. Québec ouvre la vaccination à la population générale.
  40. Le salaire minimum remonte samedi à 13,50 $ l'heure.
  41. Quelques dizaines de milliers de manifestants dénoncent les mesures sanitaires.
  42. Commission Laurent: les droits et les intérêts des enfants d'abord.
  43. Marie-Ève Proulx démissionne du conseil des ministres.
  44. Québec allège les mesures dans certaines régions.
  45. Le maire de Québec quitte la vie politique.
  46. Le feu ravage le palais de justice de Roberval.
  47. L'Estrie passe en zone rouge.
  48. Québec dépose sa réforme de la loi 101.
  49. Vincent Larin | Agence QMI, « Martine Ouellet dit avoir tourné la page et lance un nouveau parti écologiste et indépendantiste » (consulté le ).
  50. Manon Massé ne sera plus cheffe parlementaire de Québec solidaire.
  51. 7,8 G $ pour un tunnel de 8,3 km sur deux étages entre Québec et Lévis.
  52. Legault dévoile son plan de déconfinement.
  53. Fitzgibbon quitte ses fonctions de ministre, mais reste député.
  54. Les rendez-vous pour la 2e dose changés dès lundi pour les Québécois de 80 ans et plus.
  55. Le député de Bonaventure Sylvain Roy quitte le Parti québécois.
  56. «La déesse des mouches à feu» triomphe au Gala Québec Cinéma.
  57. Le chef de l'UPAC présente ses excuses à Guy Ouellette.
  58. Claire Samson exclue du caucus de la CAQ.
  59. Entrée du Parti conservateur à l'Assemblée nationale avec la députée Claire Samson
  60. Une tornade fait un mort à Mascouche.
  61. Tout le Québec passera au vert le 28 juin.
  62. « On ne pourra pas reconfiner les gens », affirme le ministre Dubé.
  63. Québec instaurera un passeport vaccinal début septembre.
  64. Une loterie de 2 M$ pour accélérer la vaccination au Québec.
  65. Covid 19: assouplissements des mesures pour les bars, restaurants et spectacles.
  66. Le Québec imposera un passeport vaccinal pour des services non essentiels.
  67. La preuve vaccinale demandée pour plusieurs activités sociales dès septembre au Québec.
  68. Les travailleurs de la santé du Québec devront obligatoirement se faire vacciner.
  69. Montréal interdit la vente et l'usage de 36 pesticides, dont le glyphosate.
  70. Retour du masque en classe dans neuf région du Québec.
  71. Commission sur la vaccination obligatoire: « une opération de relations publiques? »
  72. Abus sexuel d'un adolescent: à 91 ans, le comédien Edgar Fruitier prend le chemin de la prison
  73. Le passeport vaccinal entre en vigueur au Québec
  74. Pierre Fitzgibbon réintègre le cabinet Legault
  75. Les maires des cinq grandes villes s'unissent pour demander un engagement clair
  76. Débat en anglais: «la nation québécoise est attaquée», dit François Legault
  77. Manifestation à Senneterre pour « sauver » les services d'urgence
  78. Voir Élections fédérales canadiennes de 2021 au Québec
  79. Des milliers d'établissements protégés des militants antivaccins au Québec
  80. Des primes de 15 000 $ pour les infirmières à temps plein au Québec
  81. Bientôt une 3e dose de vaccins les résidents des foyers pour aînés du Québec
  82. Des salles de spectacle à pleine capacité dès le 8 octobre
  83. Joyce Echaquan: « un nécessaire rendez-vous entre le gouvernement et les Autochtones »
  84. Québec reporte au 15 novembre la vaccination obligatoire des employés de la santé
  85. Santé, éducation, emploi, cybersécurité: François Legault promet du changement
  86. Régis Labeaume, Chevalier de la Légion d'honneur française