1889 au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1889 au Québec.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • 15 mars : une motion est présentée à la Chambre des communes, demandant au gouvernement Macdonald de désavouer la loi québécoise sur les Jésuites, adoptée à l'Assemblée législative en 1888[7].
  • 21 mars : la session parlementaire est prorogée à l'Assemblée législative.
  • 29 mars : à Ottawa, la motion de désaveu de la loi sur les Jésuites est battue. 188 députés ont voté contre et seulement 13 pour[8].

Avril[modifier | modifier le code]

  • Avril : des pluies causent d'importantes inondations dans la région du Saguenay. Plusieurs ponts ont été emportés et les routes sont endommagés[9].
  • 25 avril : 3 000 personnes manifestent à Montréal pour que le gouvernement fédéral désavoue la loi sur les Jésuites[10].

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Parade de la Saint-Jean-Baptiste à Québec en 1889

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 9 juillet : Londres refuse d'intervenir pour désavouer la loi québécoise sur les Jésuites[15].

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 24 octobre : le député libéral Louis Basinet (en), dont l'élection de 1886 avait été invalidée, remporte l'élection partielle de Joliette[3].
  • 25 octobre : une explosion de cartouches de dynamite dans le nord-est de Montréal, sur la rue Saint-Jean-Baptiste, fait 1 mort et plusieurs blessés. Des maisons sont également endommagées. L'accident a eu lieu alors que l'on minait un terrain pour la construction d'un égout[18].

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rumilly 1941, p. 62.
  2. Rumilly 1941, p. 59.
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Chronologie parlementaire. 1888 - 1889. », Informations historiques, sur www.assnat.qc.ca, Assemblée nationale du Québec, (consulté le 22 janvier 2008)
  4. Site sur les maires et l'histoire de la ville de Montréal
  5. Rumilly 1941, p. 70.
  6. « Le Carnaval de Montréal », Le Canadien,‎ , p. 1.
  7. Lacoursière 1996, p. 432-435.
  8. Lacoursière 1996, p. 435.
  9. « Nouvelles du Saguenay », La Canadien,‎ , p. 3.
  10. Lacoursière 1996, p. 437.
  11. « La catastrophe d'hier », Le Canadien,‎ , p. 3.
  12. « La convention conservatrice: 500 personnes réunies au St. Lawrence Hall », Le Canadien,‎ , p. 3.
  13. Jean Cournoyer, La mémoire du Québec, , p. 1032.
  14. Lacoursière 1996, p. 438.
  15. Rumilly 1941, p. 96.
  16. « Les Fêtes du 250e anniversaire des Ursulines-Hospitalières de Québec », Le Canadien,‎ , p. 3.
  17. « Le naufrage du SS Montreal », Le Canadien,‎ , p. 1.
  18. « Presqu'une catastrophe à Montréal », Le Canadien,‎ , p. 3.
  19. Lacoursière 1996, p. 443.
  20. Lacoursière 1996, p. 442-443.
  21. Rumilly 1941, p. 108.