Viswanathan Anand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Viswanathan Anand

Description de cette image, également commentée ci-après

Viswanathan Anand

Alias
Vishy Anand
Naissance 11 décembre 1969 (44 ans)
Madras (aujourd'hui Chennai), Inde
Nationalité Drapeau de l'Inde Inde
Profession Joueur d'échecs
Distinctions

Viswanathan Anand[1], dit « Vishy Anand » (tamoul : விசுவநாதன் ஆனந்த் ; prononcer [ʋiʃʋəˈn̪aːt̪ən ˈaːnən̪d̪]), né le 11 décembre 1969 à Madras (aujourd'hui Chennai) en Inde, est un joueur d'échecs indien, grand maître international depuis 1988. Il est devenu champion du monde FIDE en décembre 2000 en battant Alexeï Chirov à Téhéran, après deux finales perdues en 1995 (contre Garry Kasparov) et en 1998 (contre Anatoli Karpov). Viswanathan Anand perdit son titre lors du championnat du monde FIDE 2001-2002, puis termina deuxième du championnat du monde en 2005. En septembre 2007, Anand devint à nouveau champion du monde d'échecs (titre unifié) grâce à sa victoire au Championnat du monde de Mexico devant Vladimir Kramnik et Boris Guelfand. Depuis 2007, il a défendu trois fois son titre avec succès en battant Vladimir Kramnik en octobre 2008, Veselin Topalov en avril-mai 2010 et Boris Guelfand en mai 2012, et l'a perdu en novembre 2013 face à Magnus Carlsen.

Au 1er avril 2014, il est le numéro trois mondial avec un classement Elo de 2 785 points[2].

Réputé pour sa vitesse de réflexion, Anand a remporté sept fois de suite le tournoi de Mayence rapide, neuf fois le tournoi Melody Amber rapide (dont quatre fois consécutivement) et est devenu champion du monde de parties rapides en 2003.

Carrière aux échecs[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

L'ascension d'Anand dans le monde indien des échecs a été rapide. Le succès national est venu tôt pour lui puisqu'il a remporté à l'âge de 14 ans, en 1983, le championnat d'échecs cadets (moins de seize ans) national avec un score de 9/9 et le championnat national d'échecs juniors (moins de 19 ans) la même année. L'année suivante, en 1984, il est devenu le plus jeune Indien à recevoir le titre de maître international, à l'âge de 15 ans. En 1984, Anand était sélectionné au quatrième échiquier de l'équipe d'Inde qui participe aux olympiades internationales d'échecs, puis dès 1986, il en occupait le premier échiquier. À 16 ans, en 1986, après deux tentatives infructueuses, il devient champion national (adultes) et conserve par la suite son titre national les deux années suivantes (1987 et 1988).

Anand joue ses parties à cadence beaucoup plus rapide que la moyenne, d'où son surnom « the blitz kid », « le gosse-éclair », les « échecs rapides » étant connus dans le monde sous le terme allemand de blitz. Il est réputé pour sa grande vitesse de calcul[3].

À 18 ans, à Baguio, en 1987, à sa quatrième tentative, Anand remporte le Championnat du monde d'échecs junior. Il est le premier joueur asiatique à gagner le titre. L'année suivante, en avril 1988, il devient le premier grand maître international de l'Inde, à dix-huit ans, grâce à sa victoire au tournoi international Shakti Finance disputé à Coimbatore fin 1987.

En 1989, Anand termina premier du tournoi de Wijk aan Zee, ex æquo avec Gyula Sax, Zoltan Ribli et Predrag Nikolic, remportant ainsi son premier grand tournoi international.

Quart de finaliste des candidats (1991)[modifier | modifier le code]

Anand à Manille en 1992

En 1990, lors du tournoi interzonal de Manille, Anand se qualifia pour les matchs des candidats au championnat du monde. Lors du premier tour du tournoi des candidats disputé en janvier 1991, à Madras, sa ville natale, il élimina Alekseï Dreïev. En avril 1991, il fut invité à participer au tournoi de Linares. Anand finit neuvième-onzième ex æquo (sur quatorze joueurs) mais réussit à battre l'ancien champion du monde Anatoli Karpov lors de leur première rencontre. Le tirage au sort des quarts de finale des matchs des candidats qui eut lieu juste après le tournoi donna à Anand comme adversaire Karpov. Le match eut lieu à Bruxelles. Anand perdit le match une victoire à deux et cinq parties nulles et fut éliminé du tournoi des candidats.

« Vishy », comme il est parfois appelé, gravit les échelons de la scène échiquéenne au début des années 1990, gagnant des tournois prestigieux comme celui de Reggio Emilia 1991-1992 (devant Garry Kasparov et Anatoli Karpov). Cette même année (1991), il devient lors du tournoi de Tilburg (catégorie 17), le deuxième joueur de l'histoire (après Ivantchouk) à battre dans une même compétition les deux incontestables meilleurs joueurs du moment (Karpov et Kasparov). Jouer à un tel niveau ne le ralentit pas, et il continue à jouer très rapidement ses parties.

Premières finales de championnat du monde (1993-1999)[modifier | modifier le code]

Match contre Kasparov (1995)[modifier | modifier le code]

Anand face à Kasparov en 1995

En 1993-1995, Anand se qualifie pour le championnat du monde d'échecs classique (PCA) en remportant le tournoi de sélection de Groningue en 1993, puis en gagnant les matchs de candidats contre Oleg Romanichine, Michael Adams et Gata Kamsky. En 1995, il dispute la finale contre Kasparov au World Trade Center de New York. Après une succession de huit parties nulles (un record pour l'ouverture d'un match de championnat du monde), Anand gagne la neuvième partie, mais perd alors quatre des cinq parties suivantes. Finalement, il perd le match sur le score de 10,5 à 7,5.

Match contre Karpov (1998)[modifier | modifier le code]

En 1997-1998, Anand a disputé le championnat du monde de la Fédération internationale des échecs (FIDE). Après avoir remporté le tournoi éliminatoire de Groningue, il est battu à Lausanne par Karpov lors du départage disputé en parties rapides (3-3 après les parties en cadence lente).

En 1999, Anand et Kasparov qui étaient en négociation pour l'organisation d'un match indépendant de la FIDE, ne participèrent pas au Championnat du monde de la Fédération internationale des échecs 1999, disputé à Las Vegas et remporté par Aleksandr Khalifman.

Le match entre Anand et Kasparov n'eut finalement pas lieu et Kasparov affronta Kramnik en 2000.

Victoires dans les grands tournois internationaux[modifier | modifier le code]

Anand s'est vu attribuer l'Oscar des échecs en 1997, 1998, 2003, 2004, 2007 et 2008, devenant ainsi le troisième joueur non russe, après le Danois Bent Larsen et l'Américain Bobby Fischer, à remporter cette récompense attribuée par des journalistes.

Anand face à Carlsen à Linares en 2007
Anand face à Akopian à Dortmund en 2000

En 1996, 2000 et 2004, Anand a remporté le tournoi de Dortmund. Il est le seul joueur à avoir remporté le tournoi de Wijk aan Zee cinq fois : en 1989 (ex æquo), 1998 (ex æquo), 2003, 2004 et 2006 (à égalité avec Veselin Topalov avec un score de 9/13). Il a également gagné le tournoi de Linares à trois reprises : en 1998, 2007 et 2008. Il remporte également le tournoi annuel Amber de Monaco (parties rapides et parties à l'aveugle) en 1994, 1997, 2003, 2005 et 2006, remportant simultanément les épreuves de parties rapides et de parties à l'aveugle en 1997 et en 2005.

De 1999 à 2002, Anand a disputé plusieurs tournois « Advanced Chess » après que Garry Kasparov a introduit cette forme de jeu en 1998 (les joueurs se servent d'un programme d'échecs exécuté sur un ordinateur pour les aider dans leur réflexion). Il a gagné trois tournois d'« Advanced Chess » consécutifs à León, en 1999, 2000 et 2001 avant de perdre le titre contre Kramnik en 2002.

Champion du monde FIDE à New Delhi-Téhéran (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Anand face à Khalifman en 2000

Anand gagne le championnat du monde FIDE 2000 après avoir battu Alexeï Chirov 3,5 - 0,5 en finale à Téhéran, devenant ainsi le premier Indien à remporter ce titre.

Lors du championnat du monde de 2001-2002, à Moscou, Anand est éliminé en demi-finale par Vassili Ivantchouk.

Anand ne participa à aucun des championnats du monde (classique et FIDE) disputés en 2004.

Champion du monde d'échecs rapides (2003)[modifier | modifier le code]

Anand lors des Olympiades d'échecs à Turin en 2006

En octobre 2003, la FIDE organisait un tournoi de parties rapides au Cap d'Agde, qu'elle intitula « Championnat du monde de parties rapides ». Chaque joueur disposait d'un temps de réflexion de 25 minutes plus un temps additionnel de 10 secondes par coup. En battant Vladimir Kramnik en finale, Anand remporte celui-ci devant onze des douze meilleurs joueurs du monde (seul Kasparov en était absent).

Deuxième du championnat du monde FIDE de San Luis (2005)[modifier | modifier le code]

Au championnat du monde FIDE 2005, Anand est dominé par Veselin Topalov et finit 2e-3e ex æquo avec le Russe Peter Svidler.

Champion du monde, titre unifié (2007-2013)[modifier | modifier le code]

Championnat du monde de Mexico (2007)[modifier | modifier le code]

En 2007, lors du championnat du monde à Mexico, Anand devient le nouveau champion du monde des échecs (à la suite de Vladimir Kramnik) dans un tournoi réunissant huit des meilleurs joueurs du monde. Il remporte ce tournoi avec 9 points sur 14 (sans aucune défaite).

Match contre Kramnik (2008)[modifier | modifier le code]

Anand lors du championnat du monde de 2008
Anand face à Kramnik en 2008

En 2008, Anand bat en match le challenger officiel Vladimir Kramnik, sur le score de 6,5 à 4,5 soit 3 victoires, 1 défaite et 7 nulles. Sur ce match, excepté la 10e partie où Anand apparaît déconcentré, Anand apparait très bien préparé dans les ouvertures et réussit à imposer son style et amener le très solide et défensif Vladimir Kramnik sur un terrain où il n'est pas à l'aise, c'est-à-dire des positions très tendues, où le jeu combatif d'Anand peut s'exprimer.

Match contre Topalov (2010)[modifier | modifier le code]

En mai 2010, Anand conserve son titre lors du match qui l'oppose à Topalov à Sofia. À 5,5 partout, dans l'ultime partie où Topalov a les blancs, celui-ci commet une faute qui lui coûte le point et le match.

Match contre Guelfand (2012)[modifier | modifier le code]

Anand au championnat du monde 2012

Anand défend une nouvelle fois son titre en 2012, face à Boris Guelfand, vainqueur du tournoi des candidats disputé à Kazan en 2011. Après 6 parties nulles, il perd la septième. Il remporte la huitième en 17 coups, ce qui est la partie la plus courte d'un match de championnat du monde de toute l'histoire. Finalement après quatre autre nulles, les deux joueurs disputent les quatre parties semi-rapides de départage. Anand l'emporte lors de la deuxième ronde. Lors de la troisième partie, l’Israélien a une position écrasante dès le 15e coup et jusqu'au 28e mais il se trompe en zeitnot et Anand parvient à sauver la nulle. La quatrième partie est plus calme, Anand avec les blancs ne laisse aucun jeu à son adversaire et la partie est nulle.

Match contre Carlsen (2013)[modifier | modifier le code]

Anand au tournoi de Wijk aan Zee en 2013
Carlsen face à Anand en 2010.

Du 7 au 28 novembre 2013, Anand affronte le vainqueur du tournoi des candidats de Londres 2013, Magnus Carlsen. Il perd son titre à cette occasion, étant mené 6,5 points à 3 à la ronde 10 (le tournoi se jouait en 12 rondes) et ne gagnant aucune partie[4].

Les quatre premières parties se terminent par la nulle : en 16, 25, 51 et 64 coups. La 5e partie est remportée par Carlsen sur une défense semi-slave avec 4,d3. À la 6e partie, Carlsen l'emporte à nouveau après une grosse erreur de l'Indien. Les 7e et 8e parties sont nulles. La 9e partie se solde par une victoire rapide du Norvégien en 28 coups sur une défense nimzo-indienne : Anand commet une très grosse erreur (avec Cf1 au lieu de Ff1) qui permet à Carlsen de gagner. La 10e partie est capitale pour le challenger, en effet une nulle lui suffit pour qu'il soit déclaré champion du monde. Il y arrive sur une défense sicilienne avec 3.Fb5.

Meilleurs classements Elo[modifier | modifier le code]

Viswanathan Anand en 2009

Anand atteignit un premier sommet dans sa carrière avec 2 795 points Elo en juillet 1998 après ses victoires à Linares et Wijk aan Zee (il occupait la seconde place au classement mondial) ; le record était alors de 2 800 points atteints par Kasparov. En juillet 2001, Anand obtint un classement de 2 797 points Elo après sa victoire au tournoi de Mérida (Mexique) et sa deuxième place au tournoi de Wijk aan Zee en janvier 2001 derrière Kasparov. Le 1er avril 2006, profitant de sa victoire au tournoi de Wijk aan Zee en janvier 2006, Anand franchit la barre des 2 800 au classement Elo pour la première fois avec 2 805 points Elo. Le 1er avril 2007, grâce à sa victoire au tournoi de Morelia-Linares en mars 2007, il prit la tête du classement mondial pour la première fois dans sa carrière. En octobre 2007, après sa victoire au championnat du monde de Mexico, il franchit la barre des 2 800 au classement Elo pour la seconde fois avec 2 801 points.

Au 1er mars 2011, il atteignit le classement Elo le plus élevé de sa carrière avec 2 817 points et occupa la première place du classement mondial jusqu'en mai 2011.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Parties lentes[modifier | modifier le code]

Les tables suivantes donnent les résultats et les scores de Viswanathan Anand dans les tournois et les matchs[5]. La notation (+3 –1 =7) signifie : trois victoires, une défaite et sept parties nulles.

1983-1991 : candidat au championnat du monde[modifier | modifier le code]

En 1989, Anand remporta son premier grand tournoi adulte à Wijk aan Zee. La même année, il marqua seulement 3,5 points sur 9 lors du très fort open GMA de Moscou (+2 -4 =3). L'année suivante, lors du tournoi interzonal de Manille, il se qualifia pour les matchs des candidats au championnat du monde. En 1991, Anand perdit son match de quart de finale des candidats contre Karpov. À la fin de l'année, il remporta le tournoi de Reggio-Emilia 1991-1992 en devançant les meilleurs joueurs mondiaux (Kasparov, Karpov, Guelfand et Ivantchouk).

Année Vainqueur Deuxième à quinzième
1984 1983-1984 : Championnat d'Inde cadets : 9 / 9
Championnat d'Inde juniors

Championnat d'Asie junior : 7,5 / 9
(Coimbatore, 2/3 en finale)
Championnat d'Inde (4e-5e) : 9,5 / 16 (Ahmedabad, victoire de Thipsay)
Londres (tournoi Lloyds) (6e-10e) : 6,5 / 9
Championnat du monde cadets (moins de 16 ans, 2e-4e) : 8 / 11
(Champigny-sur-Marne, tournoi remporté par Dreïev)
Championnat du monde junior (Kiljava) (10e-15e) : 7,5 / 13
Olympiade de Thessalonique (8e au 4e échiquier) : 7,5 / 11 (+6 −2 =3)
1985 Championnat d'Asie junior (Hong Kong) : 8,5 / 11 Championnat d'Inde (Tenali) (2e-5e après Thipsay) : 10,5 / 17
New Delhi (5e ex æquo) : 7 / 11
Championnat du monde junior (Charjah) (4e-9e) : 8,5 / 13
Londres (tournoi Lloyds, 13e-15e) : 5,5 / 9
1986 Championnat d'Inde (Bombay) : 12 / 18

Championnat d'Inde juniors

Championnat Arabie-Asie (Doha) : 6,5 / 9
Calcutta (3e-4e) : 9 / 13 (victoire de Agzamov)
Oakham (tournoi junior, 2e-5e) : 6 / 9
DelhiBhilwara (5e-6e) : 6 / 11 ; Philadelphie (8e-19e) : 6,5 / 9
Championnat du monde junior (Gausdal) (6e-9e) : 8,5 / 13
Londres (tournoi Lloyds, 6e-7e) : 6 / 9
Olympiade de Dubaï (7e au 1er échiquier) : 7,5 / 11 (+6 −2 =3)
1987 (Londres) Match contre Lewitt : 2,5–1,5 (+1 −0 =3)
Championnat du monde junior (Baguio) : 10 / 13
Championnat d'Inde (Tumkur)
Coimbatore  : 10,5 / 13 (ex æquo avec Zaitchik)
Moscou II (5e-7e) : 7,5 / 14 (+5 −4 =5) (victoire de Kaidanov)
Londres (tournoi Lloyds) (7e-14e) : 7 / 10
Open de Philadelphie (14e) : 6 / 10
Frounze (3e) : 8 / 13 (victoire de Malaniouk devant Timotchenko)
Delhi (2e-3e) : 8 / 11 (victoire de Csom devant Vaïsser)
1988 Championnat d'Inde
(Neyveli) : 14,5 / 19 (+11 −1 =7)
Bienne II (5e-6e) : 5,5 / 11 (tournoi remporté par Zapata)
Olympiade de Thessalonique (8e au 1er échiquier) : 8,5 / 12 (+5 =7)
1989 Wijk aan Zee (1er-4e) : 7,5 / 13 (+4 −2 =7)
(ex æquo avec Sax, Ribli et Nikolic)
Cannes[6] : 6,5 / 10 (+4 −1 =5)
Championnat Asie-Pacifique par équipe
(Kuala Lumpur, 1er échiquier) : 7 / 7
1988-1989 : Reggio-Emilia (7e-8e) : 4 / 9 (+2 –3 =4)
(victoire de M. Gourevitch devant Georgiev et Andersson)
Groningue (2e après Rogers[7]) : 5,5 / 9 (+3 −1 =5)
Palma de Majorque (Open GMA) (4e-15e) : 6,5 / 9
(tournoi remporté par Guelfand devant Kamsky et Miles)
1990 Championnat d'Asie par équipe : 5 / 6
Qatar (tournoi zonal) : 7 / 11
Festival de Manchester-Prestwich : 7,5 / 11
Open de Manille[8] : 9,5 / 10 (ex æquo avec Djuric)
New Delhi (1e-2e) : 8 / 11
Wijk aan Zee (7e-10e) : 6,5 / 13 (+3 −3 =7) (victoire de John Nunn)
Open de Rome (8e-9e) : 6 / 9 (victoire de Tony Miles)
Oakham (tournoi junior, 6e-10e) : 6 / 9
Amsterdam (tournoi OHRA-B, 3e-8e) : 5,5 / 9
Tournoi interzonal (Manille) (3e-4e après Ivantchouk et Guelfand) : 8,5 / 13
Olympiade de Novi Sad : 7,5 / 12
1991 (Madras) Match des candidats contre Dreïev
(huitième de finale) : 4,5–1,5 (+4 −1 =1)

1991-1992 : Reggio Emilia : 6 / 9 (+4 −1 =4)
Linares (9e-11e) : 6 / 13 (+4 −5 =4) (victoire de Ivantchouk devant Kasparov)
Munich (7e) : 7 / 13 (+5 −4 =4) (victoire de Larry Christiansen)
(Bruxelles) Match des candidats contre Karpov : 3,5–4,5 (+1 −2 =5)
Tilburg (3e) : 8 / 14 (+6 −4 =4) (victoire de Kasparov devant Short)

1992-1998 : vice-champion du monde[modifier | modifier le code]

En 1997-1998, il remporta les tournois de Dos Hermanas, Bienne, Belgrade, Wijk aan Zee, Linares (devant Kasparov), Madrid et Tilburg et reçut l'oscar des échecs deux fois de suite, devenant le premier joueur depuis 1985 à devancer Kasparov dans le vote des journalistes.

Année Vainqueur Deuxième à dixième
1992 Open de Calcutta (1er-4e) : 8 / 11
Amsterdam (mémorial Euwe) : 3,5 / 6 (+1 =5) (ex æquo avec Short)
(Linares) Match contre Ivantchouk : 5–3 (+3 -1 =4)
Moscou[9] : 4,5 / 7 (+3 -1 =3) (ex æquo avec Guelfand)
Linares (5e-7e) : 7 / 13 (+3 -2 =8)
(victoire de Kasparov devant Ivantchouk, Timman et Karpov)
Dortmund (4e) : 5 / 9 (+2 -1 =6)
(victoire de Kasparov devant Ivantchouk et Bareïev)
1993 Amsterdam (VSB, mémorial Max Euwe) (1er-3e) : 3,5 / 6 (+2 -1 =3)
(ex æquo avec Kramnik et Short)
Madrid (1er-3e) : 6,5 / 9 (+4 =5)
(ex æquo avec Kramnik et Topalov)
Tournoi de sélection PCA (ex æquo avec Adams)
(Groningue) : 7,5 / 11 (+4 =7)
Linares (2e-3e) : 8,5 / 13 (+6 -2 =5)
(tournoi remporté par Kasparov devant Karpov)
Las Palmas (2e-3e) : 5,5 / 9
(tournoi remporté par Morovic devant Khalifman)
Bienne : tournoi interzonal FIDE (10e[10]) : 8 / 13 (+4 -1 =8)
(tournoi remporté par Guelfand)
1994 Tournoi des candidats FIDE (huitième de finale) :
(Wijk aan Zee) Match contre Youssoupov : 4,5–2,5 (+3 −1 =3)

1994-1995 : tournoi des candidats PCA :
(New York) Match contre Romanichine : 5–2 (+3 -0 =4),
(Linares) Demi-finale contre Adams : 5,5–1,5 (+4 -0 =3),
(Las Palmas) Finale contre Kamsky : 6,5–4,5 (+3 -1 =7)
Linares (7e-9e) : 6,5 / 13 (+4 -4 =5) (tournoi remporté par Karpov)
Tournoi des candidats FIDE (quart de finale) :
(Sanghi Nagar) Match contre Kamsky : 4–4 (+2 −2 =4 et 0-2)
Buenos Aires[11] (2e derrière Salov) : 8,5 / 14 (+5 -2 =7)
1995 Riga (mémorial Tal) (2e derrière Kasparov) : 7 / 10 (+5 -1 =4)
Championnat du monde PCA contre Kasparov
(New York) : 7,5−10,5 (+1 -4 =13)
1996 Dortmund : 7 / 9 (+5 =4)
(ex æquo avec Kramnik, 2e au départage)
Wijk aan Zee (2e derrière Ivantchouk) : 8 / 13 (+5 -2 =6) ;
Amsterdam (3e-4e) : 5 / 9 (+3 -2 =4)
(mémorial Max Euwe remporté par Topalov et Kasparov devant Short)
Dos Hermanas (3e-4e) : 5,5 / 9 (+4 -2 =3)
(tournoi remporté par Topalov et Kramnik devant Kasparov)
Las Palmas (2e derrière Kasparov) : 5,5 / 10 (+2 -1 =7)
1997 Dos Hermanas : 6 / 9 (+3 =6) (ex æquo avec Kramnik)
(León) Match contre Illescas : 4,5–1,5 (+3 -0 =3)
Festival de Bienne : 7 / 10 (+5 -1 =4)
Belgrade : 6 / 19 (+4 -1 =4) (ex æquo avec Ivantchouk)
Groningue (tournoi de sélection FIDE, finale contre Adams)
Linares (6e) : 5,5 / 11 (+2 -2 =7)
(victoire de Kasparov devant Kramnik, Adams, Topalov et J. Polgar)

Dortmund (2e derrière Kramnik) : 5,5 / 9 (+3 -1 =5)

1998 Wijk aan Zee : 8,5 / 13 (+5 -1 =7) (ex æquo avec Kramnik)
Linares : 7,5 / 12 (+4 -1 =7)
(tournoi remporté devant Chirov, Kasparov et Kramnik)
Madrid : 6,5 / 9 (+4 =5)
Tilburg : 7,5 / 11 (+4 =7)
1997-1998 : championnat du monde FIDE
(Lausanne) Finale contre Karpov : 3-3 (0-2 au départage[12])

Dortmund (6e-8e) : 4 / 9 (+0 -1 =8)
(victoire de Kramnik au départage devant Svidler et Adams)

1999-2006 : champion du monde FIDE[modifier | modifier le code]

En 1999, Anand reçut l'oscar des échecs pour l'année 1998, après avoir reçu celui pour l'année 1997 : Kasparov n'avait participé qu'à un seul tournoi en 1998, celui de Linares où il fut devancé par Anand.

En 2005, Kasparov remporta le tournoi de Linares devant Topalov, puis se retira de la compétition. Topalov remporta les tournois de Sofia (Mtel) et le championnat du monde FIDE. Anand fut également devancé par Leko au tournoi de Wijk aan Zee. En 2006, Anand remporta le mémorial Tal (tournoi blitz).

Année Vainqueur Deuxième à huitième
1999 León (Advanced Chess) :
match contre Karpov : 5–1 (+4 =2)
Wijk aan Zee (2e après Kasparov) : 9,5 / 13 (+6 =7)
Linares (2e-3e) : 8 / 14 (+3 -1 =10)(victoire de Kasparov devant Kramnik)
Dortmund (3e-5e) : 4,5 / 7 (+2 =5) (victoire de Leko devant Kramnik)
Dos Hermanas (8e-10e) : 3,5 / 9 (+0 -2 =7)
(victoire de Adams devant Kramnik, Illescas, Topalov et Karpov)
2000 León (tournoi Advanced Chess) : 4 / 6
Finale contre Chirov : 1,5–0,5
Coupe du monde FIDE (Shenyang)
Dortmund : 6 / 9 (+4 -1 =4)
(ex æquo avec Kramnik, 2e au départage[13])
Championnat du monde FIDE
(New Delhi, finale disputée à Teheran)
Wijk aan Zee (2e-4e) : 8 / 13 (+3 =10)
(tournoi remporté par Kasparov devant Kramnik et Leko)
Linares (3e-6e) : 4,5 / 10 (+1 -2 =7)
(victoire de Kasparov et Kramnik devant Leko, Khalifman et Chirov)



2001 Mérida (Mexique) : 4,5 / 6 (+3 =3)
León (tournoi Advanced Chess) : 6 / 10
Wijk aan Zee (2e derrière Kasparov) : 8,5 / 13 (+4 =9)
Dortmund (6e) : 3 / 10 (+0 -4 =6) (victoire de Kramnik devant Topalov)
Championnat du monde FIDE (demi-finaliste contre Ivantchouk)
(Moscou) : 11 / 18 (+6 -2 =10) (victoire en finale de Ponomariov)
2002 Coupe du monde FIDE
(Hyderabad) : 9,5 / 15 (+5 -1 =9)
Bundesliga 2002-2003 : 6 / 7
Linares (3e-5e) : 6 / 12 (+1 -1 =10)
(victoire de Kasparov devant Ponomariov, Ivantchouk et Adams)
(Léon) Match Advanced Chess contre Kramnik : 2,5–3,5 (+0 -1 =5)
2003 Wijk aan Zee : 8,5 / 13 (+4 =9)

Bundesliga 2003-2004 : 6,5 / 8
Linares (3e-4e) : 6,5 / 12 (+3 -2 =7)
(victoire de Leko et Kramnik devant Kasparov)
Dortmund (2e-3e derrière Bologan) : 5,5 / 10 (+3 -2 =5)
2004 Wijk aan Zee : 8,5 / 13 (+5 -1 =7)
Dortmund : 6 / 10 (score en parties classiques[14])
Bundesliga 2004-2005 : 6 / 8
Olympiade de Calvie : 8 / 11 (+5 =6)
(2e meilleure performance Elo derrière Baadur Jobava)
2005

Bundesliga 2005-2006 : 6 / 8
Wijk aan Zee (2e derrière Leko) : 8 / 13 (+4 -1 =8)
Linares (3e après Kasparov et Topalov[15]) : 6,5 / 12 (+2 -1 =9)
Sofia (tournoi Mtel, 2e derrière Topalov) : 5,5 / 10 (+2 -1 =7)
Championnat du monde FIDE (2e-3e) : 8,5 / 14 (+5 -2 =7)
(San Luis, tournoi remporté par Topalov devant Svidler)
2006 Wijk aan Zee : 9 / 13 (+6 -1 =6)
(ex æquo avec Topalov)
Bundesliga 2006-2007 : 3,5 / 4
Sofia (3e) : 5,5 / 10 (+3 -2 =5)
(tournoi Mtel remporté par Topalov devant Kamsky)

2007-2014 : champion du monde (titre unifié)[modifier | modifier le code]

Anand champion du monde 2008
Anand à Londres en 2010

En avril 2007, après sa victoire à Linares, Anand occupa pour la première fois la première place du classement mondial. À la fin de l'année, en octobre, il redevenait champion du monde à Mexico pour la deuxième fois. En juin 2013, il termina 8e-9e et avant-dernier (avec 3,5 points sur 9) du mémorial Tal à Moscou remporté par Boris Guelfand. Il perd le titre de champion du monde en novembre 2013 face à Carlsen.

Année Vainqueur Deuxième à sixième
2007 Morelia–Linares : 8,5 / 14 (+4 -1 =9)

Championnat du monde
(Mexico) : 9 / 14 (+4 =10)
Wijk aan Zee (5e) : 7,5 / 13 (+4 −2 =7)
(victoire de Aronian, Topalov et Radjabov devant Kramnik)
Dortmund (2e-4e) : 4 / 7 (+1 =6)
(tournoi remporté par Kramnik devant Alekseev et Lékó)
(Moscou) Match Advanced Chess contre Kramnik : 1-1 (=2)
2008 Morelia–Linares : 8,5 / 14 (+4 −1 =9)

Championnat du monde contre Kramnik
(Bonn) ; 6,5–4,5 (+3 −1 =7)
Wijk aan Zee (3e-4e) : 7,5 / 13 (+3 −1 =9)
(victoire de Carlsen et Aronian devant Radjabov)
Bilbao (6e) : 4 / 10 (+0 −2 =8)
(victoire de Topalov devant Carlsen, Aronian et Ivantchouk)
2009 Linares (4e) : 7 / 14 (+2 −2 =10)
(victoire de Grichtchouk devant Ivantchouk et Carlsen)
2010 Championnat du monde contre Topalov
(Sofia) : 6,5–5,5 (+3 −2 =7)
Londres (1er-3e) : 4,5 / 7 (+2 =5)
(2e-3e au départage, derrière Carlsen)
Wijk aan Zee (4e-5e) : 7,5 / 13 (+2 =11)
(victoire de Carlsen devant Chirov, Kramnik et Nakamura)
Bilbao (2e derrière Kramnik) : 3,5 / 6 (+1 =5)
Nankin (2e derrière Carlsen) : 6 / 10 (+3 −1 =6)
2011 Wijk aan Zee (2e derrière Nakamura) : 8,5 / 13 (+4 =9)
Sao Paulo-Bilbao (3e-5e) : 12 / 30 (+2 −2 =6)
(victoire de Carlsen devant Ivantchouk, Nakamura et Aronian)
Moscou (mémorial Tal) (6e-7e) : 4,5 / 9 (+0 −0 =9)
(victoire de Aronian et Carlsen)
Londres (5e-6e) : 9 / 24 (+1 –1 =6)
(victoire de Kramnik devant Nakamura, Carlsen et McShane)
2012 Championnat du monde contre Guelfand
(Moscou) : 6–6 (+1 −1 =10) en parties lentes,
2,5–1,5 (+1 =3) lors du départage rapide

Sao Paulo-Bilbao (5e) : 9 / 30 (+0 −1 =9)
(victoire de Carlsen devant Caruana, Aronian et Kariakine)
Londres (5e) : 9 / 24 (+1 –1 =6)
(victoire de Carlsen devant Kramnik, Nakamura et Adams)
2013 Baden-Baden (tournoi Grenke) : 6,5 / 10 (+3 =7) Wijk aan Zee (3e-4e) : 8 / 13 (+4 –1 =8)
(victoire de Carlsen devant Aronian et Kariakine)
Zurich (2e après Caruana) : 3 / 6 (+1 –1 =4)
Paris-Saint-Pétersbourg (3e) : 5 / 9 (+2 –1 =6)
(mémorial Alekhine, victoire de Aronian devant Guelfand)
Stavanger (tournoi Norway Chess, 4e-6e : 5 / 9 (+3 –2 =4)
(victoire de Kariakine devant Carlsen et Nakamura)
Championnat du monde contre Carlsen
(Chennai) : 3,5–6,5 (+0 −3 =7)
2014 Tournoi des candidats
(Khanty-Mansiïsk) : 8,5 / 14 (+3 =11)
Zurich (5e) : 5 / 15
(4 / 10 (+1 −2 =2) en parties lentes et 1 / 5 en parties rapides)
Anand face à Kasparov à Francfort en 2000.

Victoires en parties rapides et éclair[modifier | modifier le code]

Source : site du sponsor d'Anand[16].

En 2003, Anand remporta le championnat du monde d'échecs rapides au Cap d'Agde.

De 2002 à 2008, Anand remporta sept fois de suite le tournoi de Mayence rapide. En 2009, il perdit la finale contre Aronian.

De 2003 à 2007, Anand remporta quatre fois de suite le tournoi de Monaco (Melody Amber) rapide et trois fois le classement combiné rapide + aveugle.

De 2000 à 2004, Anand remporta cinq fois de suite le tournoi rapide de Bastia (Corsica Masters).

1989 
  • Pune, championnat d'Inde Active Chess (rapide),
  • Hong Kong, championnat d'Asie Active Chess (rapide)
1991 
  • Demi-finaliste du tournoi Immopar rapide à Paris, éliminé par Timman
1992 
  • Deuxième du tournoi rapide de Roquebrune (premier tournoi Amber) derrière Ivantchouk
  • Anand perd la finale du tournoi Immopar à Paris contre Kasparov au départage en blitz.
1993 
  • Monaco, tournoi Amber à l'aveugle (ex æquo avec Karpov), 2e du classement combiné (aveugle + rapide)
  • New York (Wall Street), tournoi blitz : 7 / 8
1994
  • Monaco : tournoi Melody Amber rapide (ex æquo avec Kramnik), aveugle et combiné
  • Londres : grand prix PCA rapide : perd en finale contre Ivantchouk (1-1, puis 1,5-1,5 en blitz)
  • Moscou : grand Prix PCA rapide (finale contre Kramnik)
1995 
  • Deuxième des tournois aveugle et rapide de Monaco
1996 
  • Monaco : tournoi Melody Amber rapide (ex æquo avec Ivantchouk)
  • Genève, Grand Prix Crédit Suisse rapide : bat Kasparov en finale
  • Villarrobledo, tournoi rapide
1997
  • Monaco : tournoi Melody Amber aveugle, rapide et combiné
  • Francfort Chess Classic rapide : bat Karpov en finale
1998 
  • Tournoi de Francfort rapide,
    • Francfort, Siemens Nixdorf Duell : bat le logiciel d'échecs Fritz : 1,5–0,5,
    • Tournoi toutes rondes rapide, devant Kramnik, Kasparov et Ivantchouk
  • Villarrobledo, tournoi rapide
1999 
  • Deuxième du tournoi rapide de Wijk aan Zee
  • Haifa, mémorial Wydra (rapide) au départage rapide contre J. Polgar
  • Monaco, tournoi Amber rapide
  • Deuxième du tournoi rapide de Francfort, bat le logiciel Fritz 6 en match : 2,5–1,5
2000
  • Varsovie, tournoi blitz
  • Haifa, tournoi international Wydra (rapide)
  • Francfort, Fujitsu Siemens Giants (rapide), 1,5 point devant Kasparov et 2,5 points devant Kramnik
  • Corsica Masters (rapide)
  • Finaliste du tournoi rapide de Kopavogur en Islande : 4 / 5 (+3 =2), battu en finale par Kasparov.
2001 
  • Madrid, tournoi rapide, ex æquo
  • Bastia, Corsica Masters (rapide) : bat Tchernine en départage blitz
  • Mayence, duel des champions contre Kramnik (+2 −1 =9) : 5–5 (rapide), départage blitz : 1,5–0,5
  • Villarrobledo, tournoi rapide
2002
  • Prague, trophée Eurotel rapide : bat Karpov en finale
  • Mayence, Chess classic (rapide) : bat en finale Ponomariov
  • Bastia, Corsica Masters (rapide) : bat en finale Karpov
  • Moscou : match-tournoi Russie - Reste du monde : 5 / 9 (+2 –1 =6)
  • Anand termina 9e du Grand prix FIDE à Doubaï : 10 / 14 (+8 −2 =4).
2003 
  • Monaco : tournoi Melody Amber combiné (aveugle et rapide),
  • Mayence, Chess classic (rapide) : bat en finale J. Polgar
  • Bastia, Corsica Masters (rapide) : bat Topalov en finale
  • Cap d'Agde, championnat du monde rapide : bat Kramnik en finale
  • En novembre, Anand termina 2e-3e du tournoi rapide de Benidorm : 6,5 / 9 (+3 =7), remporté par Topalov devant Radjabov.
2004 
  • Monaco : tournoi Melody Amber rapide : 7,5 / 11 ;
  • Mayence, Chess classic (rapide), bat en finale Chirov
  • Bastia, Corsica Masters (rapide)
  • Leon : bat Kasimdzhanov en finale
  • Dortmund : bat Kramnik (en finale) et Leko (en demi-finale) lors du départage rapide
2005 
  • Monaco : tournoi Melody Amber aveugle, rapide et combiné,
  • Mayence, Chess classic (rapide) : bat Grichtchouk en finale
2006 
  • Monaco : tournoi Melody Amber rapide et combiné (aveugle et rapide, ex æquo avec Morozevitch)
  • Moscou : mémorial Tal (blitz) : 23 / 34
  • Leon (tournoi rapide Ciudad de Leon): bat Topalov en finale
  • Mayence (rapide) : bat en finale Teimour Radjabov
2007 
2008 
2009 
  • Anand finit deuxième après Carlsen du championnat du monde de blitz à Moscou : 28 / 42 (+20 −6 =16).
  • Monaco : tournoi Melody Amber rapide (ex æquo avec Aronian et Kamsky),
  • Miskolc, match rapide contre Lekó : 5–3 (+6 =2)
  • Bastia, match rapide contre Karpov : 3,5–0,5
2010 
  • À Kristiansund, Anand remporte le tournoi rapide : 5 / 6 (+4 =2), mais perd la finale contre Carlsen : 0,5–1,5 (+0 −1 =1).
2011 
  • León, match semi-rapide (45') : bat Chirov 4,5–1,5 (+3 −0 =3),
  • Mémorial Botvinnik rapide (Moscou) : 4,5 / 6 (+3 =3) devant Kramnik, Aronian et Carlsen
  • Bastia, Corsican circuit rapide : bat en finale Mamedyarov.
2012
  • Moscou, championnat du monde, match de départage en parties rapides contre Boris Guelfand : +1 =3

Compétitions par équipes[modifier | modifier le code]

Viswanathan Anand a remporté la Coupe d'Europe des clubs d'échecs en 1993 et -ex-æquo avec Bosna Sarajevo- en 1994 au sein de l'équipe Lyon Oyonnax EC[17].

Des parties remarquables[modifier | modifier le code]

Viswanathan Anand - Gata Kamsky, Tournoi de Linares, 1994

1. e4 c5 2. Cf3 d6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 a6 6. Fe3 e5 7. Cb3 Fe6 8. f3 Fe7 9. Dd2 Cbd7 10. g4 h6 12. Tg1 b4 13. Ca4 d5 14. g5 d4 15. Fxd4 Fxb3 16. gxf6 Fxf6 17. axb3 exd4 18. 0-0-0 Ce5

19. f4!! Cf3 20. Dg2 Cxg1 21. e5 0-0 22. Fd3! Fxe5 23. fxe5 Dxh4 24. Txg1 Df4+ 25. Rb1 Dxe5
John Nunn a écrit[18] : « L'évaluation de la position par Anand avant qu'il ne complique la position est remarquable. »

26. Cc5! Ta7 27. Dc6 De3 28. Tg2 Rh8 29. Te2 Dg1+ 30. Ra2 Taa8 31. Cd7 Tac8 32. Df3 f5 33. Cxf8 Tc5 34. Cg6+! Dxg6 35. Te1 Df6 36. Da8+ Rh7 37. Fc4 Tc6 38. Dg8+ Rg6 39. Tg1+ 1-0 (le mat suit rapidement après 39...Rh5 40. Fe2+ Rh4 41. Dd5).

Viswanathan Anand - Gary Kasparov, Championnat du monde d'échecs 1995 (classique), New York, neuvième partie

1. e4 c5 2. Cf3 d6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 a6 6. Fe2 e6 7. 0-0 Fe7 8. a4 Cc6 9. Fe3 0-0 10. f4 Dc7 11. Rh1 Te8 12. Ff3 Fd7 13. Cb3 Ca5 14. Cxa5 Dxa5 15. Dd3 Tad8 16. Tfd1 Fc6 17. b4 Dc7 18. b5 Fd7 19. Tab1 axb5 20. Cxb5 Fxb5 21. Dxb5 Ta8 22. c4 e5 23. Fb6 Dc8 24. fxe5 dxe5 25. a5 Ff8 26. h3 De6 27. Td5! Cxd5 28. exd5 Dg6 29. c5 e4 30. Fe2 Te5

31. Dd7! Tg5 32. Tg1! e3 33. d6 Tg3 34. Dxb7 De6 35. Rh2! 1-0.

Viswanathan Anand - Joël Lautier, Festival d'échecs de Bienne, 1997

1.e4 d5 2.exd5 Dxd5 3.Cc3 Da5 4.d4 Cf6 5.Cf3 c6 6.Fc4 Ff5 7.Ce5 e6 8.g4 Fg6 9.h4 Cbd7 10.Cxd7 Cxd7 11.h5 Fe4 12.Th3 Fg2 13.Te3 Cb6 14.Fd3 Cd5 15.f3 Fb4 16.Rf2 Fxc3 17.bxc3 Dxc3 18.Tb1 Dxd4 19.Txb7 Td8 20.h6 gxh6

21.Fg6! Ce7 (21... DxD. 22 Txe6+ suivi de mat)

22.Dxd4 Txd4 23.Td3 Td8 24.Txd8+ Rxd8 25.Fd3 1-0 (le Fg2 est condamné).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie des ouvertures d'échecs, C89 - Gambit Marshall, Chess Informant, 1993
  • En collaboration avec John Nunn, (en)My Best Games of Chess, Gambit Publications, 1998, ISBN 1-901983-00-5
    • 2e édition, (en)Vishy Anand : My Best Games of Chess, World Champion edition, Gambit publications, 2001, ISBN 1-901983-54-4
    • 3e édition, (en)Vishy Anand : World Chess Champion, Life and Games, Gambit publications, 2012, ISBN 1-906454-32-9
DVDs
  • World Chess Champion, Vishy Anand, My Chess Career, volume 1, DVD-Rom, éd. Chessbase, 2004
  • World Chess Champion, Vishy Anand, My Chess Career, volume 2, DVD-Rom, éd. Chessbase, 2004

Bibliographie[modifier | modifier le code]

David Norwood, Vishy Anand: Chess Super-talent, Batsford, 1995

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son prénom est Anand, Viswanathan étant son nom patronymique. Dans la culture hindoue, la forme respectueuse pour s'adresser à lui est « Mr Anand », « Mr Viswanathan » désignant son père (cf. « What's in a name? », Chessbase, 13 janvier 2004).
  2. (en) Fiche de Viswanathan Anand sur le site de la FIDE
  3. Nicolas Delesalle, « Neuf raisons plus ou moins capitales de suivre le championnat du monde d'échecs », Télérama,‎ 15 novembre 2013 (lire en ligne)
  4. « Match de campionnat du monde (10) », sur Europe échecs,‎ 22 novembre 2013 (consulté le 22 novembre 2013)
  5. On trouve les tables des tournois dans :
  6. Match-tournoi Seniors contre jeunes
  7. Tournoi remporté par Ian Rogers : 6,5 / 9.
  8. (en)World Champion Vishy Anand's fond memories
  9. Mémorial Alekhine remporté par Guelfand au départage.
  10. 10e-15e, dixième au départage (moyenne des Elos des adversaires rencontrés)
  11. Tournoi thématique sur la Défense sicilienne.
  12. Match de championnat du monde contre Karpov (Lausanne) perdu au départage rapide.
  13. Tournois de Dortmund 1996 et 2000 remportés par Kramnik au départage.
  14. Les départages se faisaient en parties rapides.
  15. Tournoi de Linares 2005 remporté par Kasparov au départage devant Topalov.
  16. Site de Viswanathan Anand
  17. (en) Participations d'Anand, Viswanathan à l'European men's chess club cup
  18. Annotations de John Nunn dans The development of chess style, Batsford, ISBN 0-7134-8167-6, 1997, pages 211 & suivantes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Liste des 10 premiers mondiaux au 1er janvier 2014
Rang Ancien
rang
Nom Nation Classement Elo (variation) Parties
jouées
Né en
1 1 Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 2 872 (=) 0 1990
2 2 Levon Aronian Drapeau de l'Arménie Arménie 2 812 (+ 9) 8 1982
3 (4) Hikaru Nakamura Drapeau des États-Unis États-Unis 2 789 (+ 3) 7 1987
4 (3) Vladimir Kramnik Drapeau de la Russie Russie 2 794 (+ 10) 9 1975
5 5 Veselin Topalov Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 2 785 (=) 0 1975
6 (7) Fabiano Caruana Drapeau de l'Italie Italie 2 782 (=) 0 1992
7 (6) Aleksandr Grichtchouk Drapeau de la Russie Russie 2 777 (− 6) 7 1983
8 8 Boris Guelfand Drapeau d’Israël Israël 2 777 (=) 0 1968
9 9 Viswanathan Anand Drapeau de l'Inde Inde 2 773 (=) 0 1969
10 (12) Sergueï Kariakine Drapeau de la Russie Russie 2 759 (+ 3) 8 1990

Cette liste est établie tous les mois et les variations concernent la différence avec la liste du 1er décembre 2013.
Source : (en) Top100 Hommes sur fide.com.