Tournoi de Wijk aan Zee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le tournoi de Wijk aan Zee en 2013 (tournoi Tata Steel).
Le tournoi de Wijk aan Zee en 2010 (tournoi Corus).

Le tournoi de Wijk aan Zee est un tournoi d'échecs créé en 1938. Il a lieu tous les ans, habituellement en janvier, dans la petite station balnéaire de Wijk aan Zee aux Pays-Bas. De 1980 à 2013 (à l'exception des tournois de 1993 à 1995), le tournoi principal opposait 14 joueurs. En 2014, lors de la 76e édition, il a opposé douze joueurs. Tous les meilleurs joueurs du monde depuis 1945, à l'exception de Bobby Fischer et Vassily Smyslov ont participé à ce tournoi. Viswanathan Anand est le seul joueur à l'avoir remporté cinq fois.

De 1938 à 1967, le tournoi avait lieu à Beverwijk (commune à laquelle Wijk aan Zee est rattachée). Jusqu'en 1999, il était appelé Hoogovens Schaaktoernooi (le « tournoi d'échecs des hauts fourneaux ») avant que le groupe sidérurgique Corus ne le sponsorise de 2000 à 2010[1]. Depuis 2011, le tournoi est sponsorisé par l'entreprise sidérurgique indienne Tata Steel[2] qui a racheté le groupe Corus en 2007.

Organisation[modifier | modifier le code]

Plusieurs tournois ont lieu simultanément :

  • le tournoi principal, dit tournoi « A », réservé aux joueurs de l'élite mondiale invités par le comité d'organisation ;
  • le tournoi « B », dont le vainqueur est généralement invité au tournoi principal l'année suivante ;
  • le tournoi « C », qui permet aux jeunes talents néerlandais de s'aguerrir.

Dans la formule actuelle, les trois tournois sont des tournois toutes rondes avec un seul tour, chaque joueur rencontrant une fois les 13 ou 11 autres joueurs. Parallèlement, plusieurs tournois sont réservés aux amateurs.

Vainqueurs[modifier | modifier le code]

Depuis 1938, la liste des vainqueurs contient des noms prestigieux :

5 victoires (le record) 
Viswanathan Anand (en 1989, 1998, 2003, 2004 et 2006),
4 victoires
3 victoires 
2 victoires

Les champions du monde Mikhail Botvinnik, Mikhail Tal, Tigran Petrossian, Boris Spassky et Vladimir Kramnik ont remporté le tournoi une fois ainsi que Paul Keres. En fait, des champions du monde dits classiques depuis la Seconde Guerre mondiale, seuls manquent Vassily Smyslov (une seule participation, cinquième en 1972) et Bobby Fischer (aucune participation).

Palmarès (vainqueurs du tournoi A)[modifier | modifier le code]

Hoogovens Beverwijk (1938 à 1967)[modifier | modifier le code]

Année Vainqueur(s) Points Deuxième(s) Troisième(s) Nombre de
participants
1938 Philip Bakker 2,5 / 3 Jilling van Dijk 4
1939 Nicolaas Cortlever 3 / 3 Hendrik van Steenis
1940 Max Euwe 3 / 3 Hendrik van Steenis Nicolaas Cortlever
1941 Arthur Wijnans 2,5 / 3 Nicolaas Cortlever Max Euwe
1942 Max Euwe 4,5 / 5 Nicolaas Cortlever Arthur Wijnans 6
1943 Arnold van den Hoek 5,5 / 7 Wim Koomen
Arthur Wijnans
8
1944 Theo van Scheltinga 5 / 7 Wim Koomen Nicolaas Cortlever
1945 : pas de tournoi
1946 Albéric O'Kelly 7 / 9 Gösta Stoltz Haije Kramer 10
1947 Theo van Scheltinga 7,5 / 9 Nicolaas Cortlever Cenek Kottnauer
1948 Lodewijk Prins 6,5 / 9 Theo van Scheltinga Hendrik van Steenis
Nicolas Rossolimo
1949 Xavier Tartakover 6,5 / 9 Paul Felix Schmidt
Theo van Scheltinga
1950 Johannes Donner 7 / 9 Max Euwe
Nicolas Rossolimo
1951 Herman Pilnik 6,5 / 9 Albéric O'Kelly Georg Kieninger
Haije Kramer
1952 Max Euwe 7,5 / 9 Albéric O'Kelly Ludwig Rellstab
Daniel Yanofsky
1953 Nicolas Rossolimo 9 / 11 Albéric O'Kelly Max Euwe
Roman Toran
Johannes Donner
Haije Kramer
12
1954 Vasja Pirc
Hans Bouwmeester
6 / 9 Lodewijk Prins 10
1955 Borislav Milić 6,5 / 9 Johannes Donner
Hans Bouwmeester
1956 Gideon Stahlberg 6,5 / 9 Herman Pilnik Roman Toran
Francesco Scafarelli
1957 Aleksandar Matanovic 6,5 / 9 Gideon Stahlberg Johannes Donner
1958 Max Euwe
Johannes Donner
5,5 / 9 Hans Bouwmeester
Aleksandar Matanovic
Gideon Stahlberg
1959 Fridrik Olafsson 7,5 / 9 Erich Eliskases Johannes Donner
1960 Tigran Petrossian
Bent Larsen
6,5 / 9 Aleksandar Matanovic
1961 Borislav Ivkov
Bent Larsen
7,5 / 9 Wolfgang Uhlmann
1962 Petar Trifunovic 6 / 9 Karl Robatsch
Johannes Donner
1963 Jan Donner 12 / 17 David Bronstein Bruno Parma
Herman Pilnik
Borislav Ivkov
Aleksandar Matanovic
18
1964 Paul Keres
Iivo Neï
11,5 / 15 Lajos Portisch
Borislav Ivkov
16
1965 Efim Geller
Lajos Portisch
10,5 / 15 Milko Bobotsov
1966 Lev Polougaïevski 11,5 / 15 László Szabó Istvan Bilek
1967 Boris Spassky 11 / 15 Anatoli Loutikov Dragoljub Ciric

Hoogovens Wijk aan Zee (1968 à 1999)[modifier | modifier le code]

En 1968, Kortchnoï marqua 80 % des points (12 points sur 15), le meilleur pourcentage du vainqueur des tournois A depuis 1963, également atteint par Taïmanov en 1970.

Année Vainqueur(s) Points Deuxième(s) Points Troisième(s) Points Nombre de
participants
1968 Viktor Kortchnoï 12 / 15 Vlastimil Hort
Lajos Portisch
Mikhaïl Tal
9 16
1969 Mikhail Botvinnik
Efim Geller
10,5 Lajos Portisch
Paul Keres
10
1970 Mark Taimanov 12 Vlastimil Hort 10,5 Borislav Ivkov 10
1971 Viktor Kortchnoï 10 Svetozar Gligoric
Tigran Petrossian
Borislav Ivkov
Fridrik Olafsson
9,5
1972 Lajos Portisch 10,5 Vlastimil Hort
Arturo Pomar
9
1973 Mikhaïl Tal 10,5 Iouri Balachov 10 Evgueni Vassioukov 9
1974 Walter Browne 11 Jan Hein Donner 9,5 Milan Matulovic
Hans-Joachim Hecht
Albin Planinc
9
1975 Lajos Portisch 10,5 / 15 Vlastimil Hort 10 Jan Smejkal 9
1976 Fridrik Olafsson
Ljubomir Ljubojevic
7,5 / 11 Bojan Kurajica
Mikhaïl Tal
6,5 12
1977 Efim Geller
Gennadi Sosonko
8 Jan Timman 7,5
1978 Lajos Portisch 8 Viktor Kortchnoï 7,5 Ulf Andersson 6,5
1979 Lev Polougaïevski 7,5 Tony Miles
Gennadi Sosonko
Ulf Andersson
6,5
1980 Yasser Seirawan
Walter Browne
10 / 13 Viktor Kortchnoï 8,5 14
1981 Gennadi Sosonko
Jan Timman
8 Mark Taïmanov
Evgueni Svechnikov
7
1982 John Nunn
Iouri Balachov
8,5 Vlastimil Hort
John van der Wiel
7,5
1983 Ulf Andersson 9 Zoltan Ribli 8,5 Vlastimil Hort
Walter Browne
8
1984 Viktor Kortchnoï
et Aleksandr Beliavski
10 Predrag Nikolic 7,5
1985 Jan Timman 9 John Nunn
Aleksandr Beliavski
8
1986 Nigel Short 9,5 John van der Wiel
Ljubomir Ljubojevic
Predrag Nikolic
8
1987 Viktor Kortchnoï
Nigel Short
9,5 Ulf Andersson 8
1988 Anatoli Karpov 9 Ulf Andersson 8,5 Simen Agdestein
Kiril Georgiev
7,5
1989 Gyula Sax,
Viswanathan Anand,
Zoltán Ribli
Predrag Nikolic
7,5
1990 John Nunn 8 Lajos Portisch
Ulf Andersson
7,5
1991 John Nunn 8,5 Michael Adams
Aleksandr Tchernine
Aleksandr Khalifman
Curt Hansen
8
1992 Boris Gelfand
Valery Salov
8,5 / 13 Viktor Kortchnoï
Robert Hübner
7,5
1993 Anatoli Karpov Miguel Illescas
(finaliste)
Lembit Oll
Valeri Salov
(demi-finalistes)
24
(tournoi k.o.)
1994 Predrag Nikolic 7 / 9 Sergueï Tiviakov 5,5 / 9 Péter Lékó
Curt Hansen
Jeroen Piket
5 / 9 10
1995 Alekseï Dreïev Evgueni Bareïev
(finaliste)
Yasser Seirawan
Sergei Tiviakov
(demi-finalistes)
32
(tournoi k.o.)
1996 Vassili Ivantchouk 9 / 13 Viswanathan Anand 8 Veselin Topalov 7,5 14
1997 Valery Salov 8,5 Jeroen Piket
Alexander Onischuk
Ivan Sokolov
8
1998 Vladimir Kramnik
Viswanathan Anand
8,5 Michael Adams
Alekseï Chirov
Jan Timman
7,5
1999 Garry Kasparov 10 Viswanathan Anand 9,5 Vladimir Kramnik 8

Tournoi Corus (2000 à 2010)[modifier | modifier le code]

Depuis 2000, le tournoi voit s'affronter 14 participants.

Année Vainqueur(s) Points
(/ 13)
Deuxième(s) Points Troisième(s) Points
2000 Garry Kasparov 9,5 Viswanathan Anand
Vladimir Kramnik
Péter Lékó
8
2001 Garry Kasparov 9 Viswanathan Anand 8,5 Vassili Ivantchouk
Vladimir Kramnik
8
2002 Evgueni Bareïev 9 Aleksandr Grichtchouk 8,5 Michael Adams
Aleksandr Morozevitch
8
2003 Viswanathan Anand 8,5 Judit Polgar 8 Evgueni Bareïev 7,5
2004 Viswanathan Anand 8,5 Michael Adams
Péter Lékó
8
2005 Péter Lékó 8,5 Viswanathan Anand 8 Veselin Topalov 7,5
2006 Veselin Topalov
Viswanathan Anand
9 Vassili Ivantchouk
Michael Adams
7,5
2007 Levon Aronian,
Veselin Topalov
Teimour Radjabov
8,5
2008 Magnus Carlsen
Levon Aronian
8 Teimour Radjavov
Viswanathan Anand
7,5
2009 Sergueï Kariakine 8 Levon Aronian
Sergueï Movsessian
Teimour Radjabov
7,5
2010 Magnus Carlsen 8,5 Vladimir Kramnik
Alekseï Chirov
8

Tournoi Tata Steel (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Année Vainqueur Points Deuxième(s) Points Troisième(s) Points Nombre de
joueurs
2011 Hikaru Nakamura 9 / 13 Viswanathan Anand 8,5 Magnus Carlsen
Levon Aronian
8 14
2012 Levon Aronian 9 Magnus Carlsen
Teimour Radjabov
Fabiano Caruana
8
2013 Magnus Carlsen 10 Levon Aronian 8,5 Viswanathan Anand
Sergueï Kariakine
8
2014 Levon Aronian 8 / 11 Anish Giri
Sergueï Kariakine
6,5 12

Événements marquants des dernières éditions[modifier | modifier le code]

  • L'édition de 1999 voit la victoire de Kasparov contre Topalov grâce à une combinaison considérée comme une des plus belles de tous les temps[réf. souhaitée].
  • En 2001, avec neuf des dix meilleurs joueurs mondiaux participant, Garry Kasparov remporte le tournoi pour la troisième fois consécutive.
  • En 2004, Viswanathan Anand, à nouveau avec 8,5/13, finit premier pour la quatrième fois de sa carrière, devant Péter Lékó et Michael Adams (8/13). La même année voit également le jeune prodige norvégien Magnus Carlsen (13 ans) gagner le tournoi C.
  • En 2006, le tournoi A est remporté pour la cinquième fois par Anand (record du nombre de victoires), ex æquo avec Veselin Topalov, tandis que Carlsen (15 ans) finit premier ex aequo du tournoi B.
  • En 2007, Topalov réalise la passe de deux en remportant une nouvelle fois le tournoi, à égalité avec Levon Aronian et Teimour Radjabov, qui, à 19 ans, devient le plus jeune vainqueur de l'histoire du tournoi.
  • Ce record de précocité est battu dès 2008 par Magnus Carlsen qui termine à 17 ans premier du tournoi A, ex æquo avec Levon Aronian, lequel remporte une deuxième victoire consécutive.
  • En 2008, le tournoi est marqué par un problème entre Nigel Short et Ivan Cheparinov dans le tournoi B. Cheparinov secondait Veselin Topalov lors du Championnat du monde d'échecs 2006Vladimir Kramnik, finalement gagnant, avait été accusé sans preuve de tricher par le camp Topalov car il se serait rendu trop souvent aux toilettes[3]. Short avait alors critiqué Topalov et avait même avancé qu'il pourrait avoir triché par le passé[4]. Alors que Nigel Short et Ivan Cheparinov doivent jouer l'un contre l'autre à la ronde 8, Short tend la main par deux fois à son adversaire pour la traditionnelle poignée de main de début de partie. Cheparinov ignore les deux main tendues et Short se plaint de la situation à l'arbitre en réclamant le gain[5]. L'arbitre accorde le gain par forfait, une règle FIDE semblant l'imposer[6]. Mais Ivan Cheparinov fait appel, arguant que pour respecter pleinement cette règle, l'arbitre aurait d'abord dû demander à Cheparinov de serrer la main de son adversaire, et c'est seulement dans le cas où il aurait de nouveau refusé que le forfait aurait pu être déclaré[6]. Le comité d'appel, dont fait d'ailleurs partie Vladimir Kramnik[5], impose de jouer la partie le jour suivant, partie gagnée par Nigel Short[6]. Il faut noter que le lendemain, Vladimir Kramnik joue contre Veselin Topalov, et que les deux joueurs évitent soigneusement de se serrer la main, ce qui ne provoque aucun incident puisque le refus est mutuel et ne donne lieu à aucune plainte[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. coruschess.com : site officiel
  2. site officiel
  3. Jean-Pierre Mercier, « "Toiletgate", une affaire qui sent le souffre », sur Tout à tour,‎ 14 février 2007
  4. (en) Dylan Loeb McClain, « A Forfeit Over Refusing to Shake Hands? », Gambit, The New York Times Chess Blog,‎ 21 janvier 2008 (lire en ligne)
  5. a et b (en)« Wijk R08: Cheparinov forfeits on handshake, appeals », sur Chessbase.com,‎ 21 janvier 2008 (consulté le 29 juin 2013)
  6. a, b, c et d (en)« Handshakes from hell », sur shazgood.wordpress.com,‎ 23 janvier 2008 (consulté le 30 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]