Levon Aronian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Levon Aronian

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Levon Aronian au tournoi de Wijk aan Zee en 2013

Naissance 6 octobre 1982 (31 ans)
Erevan, RSS d'Arménie
Nationalité Drapeau de l'Arménie Arménie
Profession Joueur d'échecs
Distinctions

Levon ou Lévon Aronian (en arménien : Լևոն Արոնյան) est un joueur d'échecs arménien, né le 6 octobre 1982 à Erevan (RSS d'Arménie, URSS).

En mars 2014, son classement Elo est de 2 830 points, faisant de lui le 2e joueur mondial, le sixième joueur à dépasser les 2 800 et le numéro 1 arménien[1].

Progression vers le Top 10[modifier | modifier le code]

En 1994, il devient champion du monde des moins de 12 ans à Szeged avec 8 points sur 9 possibles, devant d'autres futurs grands maîtres, comme Étienne Bacrot, Ruslan Ponomariov, Francisco Vallejo Pons et Aleksandr Grichtchouk.

En 1997, Aronian obtient le titre de maître international. En 1998, il remporte le championnat d'Europe d'échecs junior à Erevan.

En 2000, Aronian obtient le titre de grand maître international. En 2002, il devient champion du monde junior à Goa avec 10/13 devant Luke McShane, Surya Ganguly, Artyom Timofeev, Bu Xiangzhi, Pentala Harikrishna et d'autres. Il remporte aussi le championnat d'Arménie.

En 2004, il atteint le 3e tour du championnat du monde FIDE à Tripoli avant de se faire éliminer par Pavel Smirnov.

En 2005, Aronian partage la première place du tournoi Gibtele.com Gibraltar avec Zahar Efimenko, Kiril Georgiev, Alexeï Chirov et Emil Sutovsky. La même année, il réalise une performance de 2 850 au championnat de Russie par équipes (+5 =3). En juillet 2005 et octobre 2005, il est dixième au classement Elo. À la fin de l'année, en novembre-décembre, il remporte la Coupe du monde FIDE 2005 (compétition par élimination directe) à Khanty-Mansiïsk, en Russie, en battant Ruslan Ponomariov en finale grâce à un départage en parties rapides, se qualifiant ainsi pour les matchs des candidats au championnat du monde 2007.

Depuis 2006[modifier | modifier le code]

En mars 2006, Aronian remporte le tournoi de Linares, le plus fort tournoi du monde (catégorie 20, moyenne Elo 2732[2]), un demi-point devant Teimour Radjabov et le champion du monde FIDE Veselin Topalov. Il contribue également grandement à la victoire de l'équipe arménienne lors de l'Olympiade d'échecs de 2006.

En 2007, il gagne le prestigieux Tournoi Corus à Wijk aan Zee, en compagnie de Veselin Topalov et Teimour Radjabov. Il bat ensuite le champion du monde Vladimir Kramnik dans un match de 6 parties rapides puis se qualifie pour le championnat du monde en battant successivement le jeune prodige norvégien Magnus Carlsen au départage et Alexei Shirov. En septembre 2007, au championnat du monde disputé sous forme de tournoi à doubles rondes à Mexico, il termine à la 6-7e place sur 8 participants (+2 =8 -4).

Levon Aronian en 2011

En janvier 2008, il remporte le tournoi de Wijk aan Zee, ex æquo avec Magnus Carlsen. Deux mois plus tard, en mars 2008, il remporte pour la première fois le Tournoi d'échecs Amber, qui combine des parties rapides et des parties à l'aveugle à Nice, avec deux points et demi d'avance sur Magnus Carlsen, Vladimir Kramnik, Péter Lékó et Veselin Topalov. Il mène l'équipe d'Arménie qui remporte de nouveau l'olympiade à Dresde.

En mars 2009, il termine à nouveau premier du tournoi Melody Amber devant Vladimir Kramnik et Viswanathan Anand. En août, il remporte le Chess Classic de Mayence, battant Ian Nepomniachtchi en finale[3]. Le 1er septembre 2009, il devient le 3e joueur mondial avec un classement Elo de 2 773. Le 1er novembre 2010, après son excellent résultat en coupe d'Europe des clubs, il devient le sixième joueur à dépasser les 2 800.

En 2009-2010, Aronian termine premier du grand Prix FIDE 2008-2010 en remportant deux tournois (Sotchi 2008 et Naltchik 2009) et finissant deuxième ex æquo du tournoi de Djermouk 2009. En 2010 il devient champion du monde de blitz[4].

Levon Aronian en 2012

Lors du tournoi des candidats de 2011, où il est sélectionné avec sept autres joueurs, il est éliminé en quarts de finale le 9 mai par Alexander Grischuk en parties rapides de départage 2-3 (+1 =2 -2) après égalité 2-2 (=4) en parties longues[5]. En novembre 2011 il remporte le Mémorial Tal 2011, considéré comme un des plus forts tournois de tous les temps de catégorie 22, ex æquo avec Carlsen, par 5½ points sur 9 (=7, +2), mais deuxième au départage (nombre de parties disputées avec les Noirs).

En janvier 2012, second au classement mondial, il remporte le groupe A du tournoi de Wijk aan Zee, appelé du nom du sponsor depuis 2011, tournoi Tata Steel, en faisant 9/13 (+7, =4, -2) et une performance à 2 891[6]. Il est un point devant les seconds à 8/13 que sont Caruana, Radjabov et le numéro 1 mondial Carlsen, dont il se rapproche au classement mondial bien que celui-ci l'ait battu lors de leur confrontation de ce tournoi.

En janvier 2013 il finit 2e du tournoi de Wijk aan Zee avec 8.5/13 (+5, =7, -1) derrière Carlsen (10/13) et devant Anand et Kariakine (8/13), avec une performance à 2 836. En mars, il termine troisième du tournoi des candidats de Londres, derrière Carlsen et Kramnik.

Il remporte le 1er mai de la même année le Mémorial Alekhine avec la marque de 5,5/9 (+3, =5, -1) devant Boris Guelfand (5,5/9, le départage se faisant au nombre de parties gagnées) et Viswanathan Anand (5/9), réalisant une performance à 2 818[7].

En janvier 2014 il remporte à une ronde de la fin le tournoi de Wijk aan Zee.

Échecs aléatoires Fischer[modifier | modifier le code]

En 2003, Aronian remporte le tournoi open d'échecs aléatoires Fischer à Mayence, ce qui le qualifie pour le match de championnat du monde de cette variante du jeu d'échecs qu'il perd l'année suivante contre Peter Svidler, sur le score de 4,5-3,5.

Il gagne encore une fois l'open en 2005, ce qui lui vaut de jouer à nouveau contre le champion en titre, Svidler. Il gagne cette fois sur le score de 5-3 pour devenir le champion du monde Chess960.

Il défend son titre en 2007 face à Viswanathan Anand.

En 2009, à Mayence, il est battu aux parties de départage du championnat d’échecs 960 rapides par Hikaru Nakamura (0,5-3,5), les deux joueurs partageant la première place avec 4/6.

Une partie[modifier | modifier le code]

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Tour noire sur case blanche a8 Case noire b8 vide Case blanche c8 vide Case noire d8 vide Roi noir sur case blanche e8 Case noire f8 vide Case blanche g8 vide Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7 Pion noir sur case blanche b7 Case noire c7 vide Case blanche d7 vide Case noire e7 vide Pion noir sur case blanche f7 Case noire g7 vide Case blanche h7 vide
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Case blanche c6 vide Case noire d6 vide Case blanche e6 vide Reine noire sur case noire f6 Case blanche g6 vide Pion noir sur case noire h6
Fou noir sur case noire a5 Case blanche b5 vide Pion blanc sur case noire c5 Pion noir sur case blanche d5 Case noire e5 vide Fou noir sur case blanche f5 Pion noir sur case noire g5 Case blanche h5 vide
Case blanche a4 vide Pion blanc sur case noire b4 Case blanche c4 vide Case noire d4 vide Cavalier noir sur case blanche e4 Case noire f4 vide Case blanche g4 vide Case noire h4 vide
Pion blanc sur case noire a3 Case blanche b3 vide Case noire c3 vide Case blanche d3 vide Case noire e3 vide Case blanche f3 vide Fou blanc sur case noire g3 Case blanche h3 vide
Case blanche a2 vide Case noire b2 vide Case blanche c2 vide Case noire d2 vide Pion blanc sur case blanche e2 Pion blanc sur case noire f2 Pion blanc sur case blanche g2 Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1 Case blanche b1 vide Reine blanche sur case noire c1 Case blanche d1 vide Roi blanc sur case noire e1 Fou blanc sur case blanche f1 Cavalier blanc sur case noire g1 Tour blanche sur case blanche h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
après 15.Dc1

Lors de l'Olympiade d'échecs de 2006 à Turin, Levon Aronian se distingua particulièrement en battant Ivan Sokolov (2 676), un joueur du top mondial, avec les noirs en réfléchissant moins de onze minutes pour toute la partie[8]. Son équipe qui représentait l'Arménie remporta cette olympiade. Cette anecdote montre aussi le haut degré de préparation de ce joueur.

Ivan Sokolov-Aronian, Olympiade d'échecs de Turin 2006[9]

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.Qc2 d5 5.cxd5 exd5 6.Fg5 c5!? 7.dxc5 h6 8.Fh4 g5 9.Fg3 Ce4 10.Fxb8!?
(10.e3; 10.Fe5)
10. ... Df6!
(10...Txb8?? 11.Da4+ +-)
11.Fg3 Cxc3 12.a3 Ff5! 13.Dd2 Fa5 14.b4? Ce4 15.Dc1
(voir diagramme)
15. ... Tc8!! 16.Ta2?! Txc5 17.Da1 Dc6!
menace mat du couloir
18.De5+ Rd8 19.Dxh8+ Rd7 0-1
si 20.e3, Tc1+ 21.Re2 Fg4+! et 22...Dc4#
(basé sur les analyses de A.J. Goldsby[10])

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de Levon Aronian sur le site de la FIDE
  2. (en) Linares 2006
  3. Chess Classic: Aronian wins final in smooth style, ChessBase
  4. Résultats du championnat du monde de blitz
  5. (en) FIDE Candidates R1 Tiebreak: Aronian out; Kramnik saved by the clock!, Chessbase, 9 mai 2011.
  6. Voir sur le site d'Europe Échecs
  7. « Mémorial Alekhine, ronde 9 », sur Europe Échecs,‎ 2013
  8. Open Chess diary de Tim Krabbé
  9. Partie sur le site Chessgames.com
  10. « "Getting Nimzo'd," Part II (A nice miniature.) », sur Blog de A.J. Goldsby,‎ 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Liste des 10 premiers mondiaux au 1er août 2014
Rang Ancien
rang
Nom Nation Classement Elo (variation) Parties
jouées
Né en
1 1 Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 2 877 (=) 0 1990
2 2 Levon Aronian Drapeau de l'Arménie Arménie 2 805 (=) 0 1982
3 (4) Fabiano Caruana Drapeau de l'Italie Italie 2 801 (+12) 7 1992
4 (3) Aleksandr Grichtchouk Drapeau de la Russie Russie 2 795 (=) 0 1983
5 5 Hikaru Nakamura Drapeau des États-Unis États-Unis 2 787 (=) 0 1987
6 6 Sergueï Kariakine Drapeau de la Russie Russie 2 786 (=) 0 1990
7 7 Viswanathan Anand Drapeau de l'Inde Inde 2 785 (=) 0 1969
8 (9) Veselin Topalov Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 2 772 (=) 0 1975
9 (10) Maxime Vachier-Lagrave Drapeau de la France France 2 768 (+2) 10 1990
10 (8) Vladimir Kramnik Drapeau de la Russie Russie 2 760 (-17) 7 1975

Cette liste est établie tous les mois et les variations concernent la différence avec la liste du 1er août 2014.
Source : (en) Top100 Hommes sur fide.com.