Aleksandr Grichtchouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aleksandr Grichtchouk

Description de cette image, également commentée ci-après

Aleksandr Grichtchouk (2010)

Naissance 31 octobre 1983 (30 ans)
Moscou, URSS
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Profession Joueur d'échecs
Distinctions
Grand maître international (2000)
Champion du monde de blitz
Champion de Russie (2009)

Aleksandr Igorevitch Grichtchouk (en russe : Александр Игоревич Грищук, transcription anglaise : Alexander Grischuk), né le 31 octobre 1983 à Moscou, est un joueur d'échecs russe, grand maître international depuis 2000. Vainqueur du tournoi de Linares en 2009, il est devenu Champion de Russie la même année. Champion du monde de blitz en 2006 et 2012, Grichtchouk a été finaliste du tournoi des candidats de 2011 à Kazan, après avoir éliminé Levon Aronian et Vladimir Kramnik.

Au 1er mai 2014, il est le troisième joueur mondial et le premier joueur russe, avec un classement Elo de 2 792 points qui constitue son record personnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aleksandr Grichtchouk est né et vit à Moscou. Il est marié à la grand maître ukrainienne Natalia Joukova avec laquelle il a eu une fille. Il apprit à jouer aux échecs à l'âge de quatre ans.

Carrière[modifier | modifier le code]

Tournois individuels[modifier | modifier le code]

Aleksandr Grichtchouk en 2005.

Champion de Russie des jeunes dans toutes les catégories d'âge, il ne parvint pourtant jamais à devenir champion du monde junior. Il obtint le titre de maître international à quatorze ans et celui de grand maître à seize ans en 2000. En novembre 1999, il remporta le mémorial Tchigorine et en conséquence fut inclus dans l'équipe nationale russe lors de l'olympiade de 2000.

Il obtint ses premiers succès à l'étranger en 2000 lors du Young Masters de Lausanne, puis au tournoi de Tórshavn (îles Féroé). En 2001, il fut invité au tournoi de Linares et termina 2e-6e derrière Garry Kasparov.

En 2002, Grichtchouk finit premier ex æquo de l'Open Aeroflot et deuxième du tournoi de Wijk aan Zee. En 2004, il termina premier du tournoi de Mayence (tournoi rapide) et covainqueur du tournoi de Poïkovski en l'honneur de Karpov, ex æquo avec Roublevski. En 2004 et 2007, Moscou, il finit deuxième de la super-finale du championnat de Russie d'échecs remportée par Kasparov en 2004 et par Morozevitch en 2007.

En décembre 2008, Grichtchouk remporte le grand prix FIDE de Elista ex æquo avec Teimour Radjabov et Dmitry Jakovenko. Grâce à ce succès, il finit troisième du classement général du Grand Prix FIDE 2008-2010.

Aleksandr Grichtchouk remporte son plus grand succès en tournoi en remportant en 2009 le tournoi de Linares, avec un score de 8/14, au départage (plus grand nombre de victoires) devant Vassili Ivantchouk. La même année, il remporte fin décembre 2009 le 62e championnat de Russie à Moscou invaincu avec 6,5/9. En 2010, il finit deuxième du tournoi de Linares, derrière Veselin Topalov.

Équipe nationale de Russie[modifier | modifier le code]

En 2000, Grichtchouk remporta avec l'équipe russe l'Olympiade d'échecs à Istanbul et obtint la médaille de bronze en tant que 3e meilleur seconde réserve du tournoi (les équipes de l'Olympiade étant constituées de 4 joueurs titulaires et 2 joueurs réservistes). Deux ans plus tard, il fut encore membre de l'équipe russe victorieuse à l'Olympiade d'échecs de 2002 et joua au deuxième échiquier. En 2004, la Russie se classa 2e derrière l'Ukraine (Grichtchouk jouait au troisième échiquier). En 2006 et 2008, il participa aux relatives contre-performances de la Russie (6e et 5e). Lors de l'olympiade de 2010 et de l'olympiade de 2012, Grichtchouk jouait au 2e échiquier de l'équipe russe qui termine en seconde position[1].

En 2013 il fait partie de l'équipe de Russie qui termine troisième aux Championnats d'Europe d'Échecs par équipe à Varsovie. Il en est le premier échiquier[2].

Coupes du monde, tournois des candidats et championnats du monde[modifier | modifier le code]

Aleksandr Grichtchouk en 2007.

En 2000, lors du Championnat du monde de la Fédération internationale des échecs 2000, Grichtchouk fut éliminé en demi-finale par Alekseï Chirov (1,5 à 2,5), après avoir battu Lima (2,5 à 1,5), Ilya Smirin (3 à 1), Grigori Serper (1,5 à 0,5), Jaan Ehlvest (2,5 à 1,5) et Vladislav Tkachiev (2,5 à 1,5).

En 2001, lors du Championnat du monde de la Fédération internationale des échecs 2001-2002, Grichtchouk fut éliminé au deuxième tour par Alexander Motylev (0,5 à 1,5), après avoir battu Ehsan Ghaem Maghami (1,5 à 0,5).

En 2004, lors du Championnat du monde de la Fédération internationale des échecs 2004, Grichtchouk fut éliminé en quart de finale par le vainqueur Qosimjonov (1 à 3), après avoir éliminé Solomon (+1 =1), Kotroniás (2-0), Filippov (4-2) et Beliavski (3,5 à 2,5).

En 2005, Grichtchouk finit quatrième de la Coupe du monde d'échecs 2005 et se qualifia pour le tournoi des candidats de 2007.

Après avoir éliminé successivement Vladimir Malakhov et Sergueï Roublevski lors du tournoi des candidats de mai-juin 2007, Grichtchouk se qualifia pour le Championnat du monde 2007, mais y termina à la huitième et dernière place, avec 5,5/14. Lors de la Coupe du monde FIDE 2007, il fut éliminé au troisième tour par Evgueni Bareïev.

Grâce à sa troisième place lors du Grand Prix FIDE 2008-2010, il fut sélectionné pour le tournoi des candidats de 2011, en remplacement de Magnus Carlsen. Au 1er mars 2011, il était le 10e joueur mondial, avec un classement Elo de 2 747 points. Lors du tournoi des candidats 2011 disputé à Kazan, il parvint en finale en éliminant les favoris Levon Aronian et Vladimir Kramnik. Lors de la finale, il perdit contre Boris Guelfand.

Toujours en 2011, Grichtchouk arriva également en finale de la Coupe du monde d'échecs (battu en finale par Svidler) et se qualifia pour le tournoi des candidats du championnat du monde d'échecs 2013. À Londres, lors du tournoi des candidats de 2013, il termine 5e-6e avec 6,5 points sur 14 (+1 -2 = 11).

Champion du monde de blitz[modifier | modifier le code]

Grichtchouk a un style de jeu dynamique et agressif, le rendant également très fort dans les parties rapides.[réf. nécessaire] Il remporte ainsi en 2006 le 2e Championnat du monde de blitz. Grichtchouk finit ex æquo avec Peter Svidler mais remporte leur partie de départage. En 2012, il est devenu le premier joueur à remporter une seconde fois le titre mondial en blitz.

Une partie[modifier | modifier le code]

Aleksandr Grichtchouk - Evgeny Bareev, Championnat de Russie, Moscou, 2004

1. e4 c6 2. d4 d5 3. exd5 cxd5 4. c4 Cf6 5. Cc3 Cc6 6. Fg5 dxc4 7. Fxc4 Dxd4 (Dreev a souvent employé 7...e6, une ligne solide)[3]) 8. Dxd4 Cxd4 9. 0-0-0 e5 10. f4 Fg4! 11. Cf3! Cxf3? (Ftacnik, Kopec et Browne indiquent plutôt 11...Fxf3! 12. gxf3 Tc8! 14. exf6 g6, dans Champions of thé new millenium, p. 293) 12. gxf3 Fxf3 13. fxe5! Fxh1?! [4] 14. exf6 Tc8 15. Te1+ Rd7 16. Td1+! Fd6 (Ftacnik, Kopec et Browne pointent 16...Re8 17. Fd3!? Fd5 18. Rb1!!, p. 294) 17. Fe2 gxf6 18. Fxg6 Fg2 19. Fe5! Re6 20. Fxd6 Thd8 21. Fg3 Txd1+ 22. Rxd1 a6 23. Rd2 Rf5? (annotation de Ftacnik, Kopec et Browne) 24. Fd3+ Rg4 25. Cd1 Rg5 26. Fxh7 Tf8 27. Fd3 f5 28. h4+ Rh5 29. Fe2+ Rg6 30. Ff4 Fe4 31. Cc3 Fc6 32. a3 Te8 33. h5+ Rf6 34. h6 Rg6 35. Fd3 Te7 36. Fc2 (probablement pour gagner du temps à la pendule à l'approche du quarantième coup[5]) 36...Ff3 37. Fd3 Te8 38. Fc4 Fc6 39. Fe2 Te7 40. Fd3 Te8 41. a4 Td8 42. Re3 Te8+ 43. Rd2 Td8 44. Re3 (à la cadence Fischer, chaque coup joué apporte un incrément de temps de trente secondes à la pendule, d'où la répétition de coups) 44...Te8+ 45. Rf2 Td8 46. Fc2 Te8 47. Fe3 Re7 48. Ce2! Fe4 49. Fb3 Te8 50. Cd4 Rh7 51. Ff4 Tc8 52. Cf3 Fb1 23. Ce5 Td8 54. Ff7 Td6 55. Fe8! 1 - 0 (la menace est Ce5-d7-f8).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Grichtchouk sur olimpbase.
  2. « Site internet officiel du Championnat d'Europe par équipes de Varsovie »,‎ 2013 (consulté le 18 novembre 2013)
  3. Lubomir Ftacnik, Danny Kopec, Walter Browne, Champions of thé new millenium, Quality Chess, 2009, ISBN 978-190655-202-2, p. 292.
  4. annotations par Ftacnik, Kopec et Browne, op. cité, p. 293.
  5. Ftacnik, Kopec et Browne, op. cité, p. 293.

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Liste des 10 premiers mondiaux au 1er août 2014
Rang Ancien
rang
Nom Nation Classement Elo (variation) Parties
jouées
Né en
1 1 Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 2 877 (=) 0 1990
2 2 Levon Aronian Drapeau de l'Arménie Arménie 2 805 (=) 0 1982
3 (4) Fabiano Caruana Drapeau de l'Italie Italie 2 801 (+12) 7 1992
4 (3) Aleksandr Grichtchouk Drapeau de la Russie Russie 2 795 (=) 0 1983
5 5 Hikaru Nakamura Drapeau des États-Unis États-Unis 2 787 (=) 0 1987
6 6 Sergueï Kariakine Drapeau de la Russie Russie 2 786 (=) 0 1990
7 7 Viswanathan Anand Drapeau de l'Inde Inde 2 785 (=) 0 1969
8 (9) Veselin Topalov Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 2 772 (=) 0 1975
9 (10) Maxime Vachier-Lagrave Drapeau de la France France 2 768 (+2) 10 1990
10 (8) Vladimir Kramnik Drapeau de la Russie Russie 2 760 (-17) 7 1975

Cette liste est établie tous les mois et les variations concernent la différence avec la liste du 1er août 2014.
Source : (en) Top100 Hommes sur fide.com.