Unelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les peuples gaulois
Plan des peuples gaulois.svg
Monnaie Unelles

Les Unelles (latinisé en Unelli) étaient l’un des peuples gaulois vivant, lors de son invasion par Jules César entre 58 et 51 av. J.-C., dans la partie armoricaine de la Gaule chevelue occupant le Cotentin, le nord de l'actuel département de la Manche.

Origines[modifier | modifier le code]

Les Unelles faisaient partie de la Confédération armoricaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La capitale de la cité des Unelles était Cosedia, aujourd'hui la ville de Coutances ; mais selon Ptolémée (IIe siècle apr. J.-C.), la capitale des Unelles serait Crociatonum (Carentan ou Saint-Côme-du-Mont pour certains), Ptolémée mentionne également sur le territoire de cette tribu, l'embouchure de la rivière Olina, que l'on identifie avec l'Orne. Il est vraisemblable que Crociatonum se soit installée sur un espace quasiment vierge après 27.

Les Unelles avaient pour voisins les Bajocasses et les Viducasses à l'est et au sud-est, et les Abrincates au sud.

À l'été 57 av. J.-C., les Unelles firent, ainsi que les autres peuples gaulois, soumission à la légion romaine de Publius Crassus. Quelques mois plus tard, ils se rallient à la révolte orchestrée par les Vénètes et, rejoints par les Aulerques Éburovices et les Lexoviens, affrontent entre Vire et Avranches les trois légions du légat Quintus Titurius Sabinus. Commandée par Viridovix, le chef des Unelles, l'armée gauloise coalisée est défaite lors de son assaut du camp romain. Les Unelles feront, comme la plupart des peuples de Gaule, partie de la coalition qui contribuera cinq ans plus tard à l'armée envoyée au secours de Vercingétorix à Alésia. Leur apport ne semble pas avoir excédé alors 3 000 guerriers[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules César, De Bello Gallico, II, 34 - III, 11 et 17- VII, 75 ; Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne], IV, 107 ; Ptolémée, Géographie. II, 8

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]