Walburge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Walburge.

Sainte Walburge (° vers 710 – † 779) ou Auboué, Avongour, Falbourg, Gaubourg, Gualbourg, Gauburge, Valpurge, Vaubourg, Walpurge, Walpurgis, est une sainte d'origine saxonne, fêtée le 1er mai ou le 25 février.

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Reliquaire de sainte Walpurgis dans le cloître de Meschede, en Westphalie.
Statue et reliquaire de sainte Walburge à l'église Saint-Pierre de Munich.

Walburge est une missionnaire anglaise, née vers 710 dans le royaume de Sussex, alors soumis au Wessex, dans l'Angleterre actuelle. Elle aurait passé la plus grande partie de sa vie à évangéliser les Germains du continent.

Elle était la fille d'un riche seigneur anglo-saxon, nommé Richard, qui aurait été l'un des fils du roi de Kent Hlothere. Sa mère, Winna ou Wuna, aurait été la sœur de Wynfried (ou Wynfrith), alias saint Boniface, l'évangélisateur de la Frise, massacré le 5 juin 754. Walburge est également la sœur de saint Willibald et saint Wunibald.

Pour son éducation, elle entre dans le monastère double de Wimborne (Wimborne Minster) où moines et moniales bénédictins forment une même communauté. Walburge s’adapte à la vie monastique et se prend d’amitié pour la novice Lioba.

Elle se rend ensuite avec Lioba en Germanie à la demande de saint Boniface, où elle dirige le couvent de Heidenheim, dans l'actuel district de Moyenne-Franconie.

Elle meurt à Heidenheim en 779 et son tombeau devient vite un lieu de pèlerinage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :