Tamal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Tamale, une ville ghanéenne.
Un tamal servi avec un potage
Tamales dans leur bassine de cuisson

Le tamal (pluriel : tamales) est une papillote amérindiennne préhispanique (elle aurait plus de 5 000 ans).

Le tamal (du náhuatl « tamalli », qui signifie « entouré ») est un nom générique donné à plusieurs plats américains d'origine indigène. Il est généralement cuit à la vapeur, entouré dans des feuilles de l'épi de la même plante de maïs.

Les tamales sont préparés à partir de pâte de farine de maïsnixtamalisée, de l'huile ou du saindoux au Mexique et au Guatemala.

La pâte est étalée dans des feuilles d'épi de maïs ou des feuilles de bananier. On ajoute ensuite une farce qui peut être salée (viande, ragoût) ou sucrée (fruits) ; le tout est enveloppé dans la feuille support, puis cuit à la vapeur.

Historique[modifier | modifier le code]

Tamales servis pour fêter la naissance d'un enfant (Codex de Florence).

Les tamales étaient à l'origine destinées aux guerriers en raison de leur facilité de transport[réf. nécessaire]. Ils étaient aussi variées que peuvent l'être les sandwiches aujourd'hui. Le mot « tamal » est précisément la forme hispanisée du náhuatl « tamalli ».

L'origine du tamal a été revendiquée par plusieurs pays d'Amérique latine, bien qu'on n'ait pas obtenu de preuves suffisantes pour les attribuer à une culture ou à un pays en particulier.[réf. nécessaire]

Les tamales sont décrits au Mexique par Fray Bernardino de Sahagún dans Histoire Générale des choses de la nouvelle Espagne au début du XVIe siècle. « Ils mangeaient aussi plusieurs types de tamales ; quelques-uns sont blancs et à manière de pella, pas complètement ronds ni complètement carrés … d’autres tamales qu'ils mangeaient étaient plutôt rouges… ».

Des preuves archéologiques présentent le tamal comme faisant partie de la vie quotidienne de quelques cultures mésoaméricaines, en plus d'être utilisé dans des cérémonies religieuses, lors d'offrandes et pour être déposées dans des tombes. Dans le cas des Mayas, il y a des sculptures et des peintures de la période classique et du début du Postclassique.

Variantes régionales[modifier | modifier le code]

Les tamales existent dans différents pays d'Amérique latine. Dans certains[Lesquels ?], ils reçoivent le nom de « humintas » ou « humitas ». Ils semblent cependant provenir des hauts plateaux mexicains.

Au Venezuela les tamales s'appellent « hayacas » et sont préparés pour le réveillon de Noël. C'est aussi le cas au Guatemala, où le tamal est, expose un article de Voyageurs du Net, « un plat de fête que l’on mange fréquemment autour de Noël et du Nouvel an, un mets familial, de fin de semaine ou de vacances en raison de la conception longue et de la quantité souvent volumineuse de papillotes préparées (40, 50, 70…) »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tamales : la recette complète du classique mets de fête du Guatemala, Mikaël Faujour, Voyageurs du Net, 1er janvier 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]