Épi (botanique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EPI.
Schéma de l'épi

En botanique, l'épi est une inflorescence simple. En fait, c'est une grappe dont les fleurs sont sessiles, c'est-à-dire qu'elles n'ont pas de pédoncule et sont directement attachées et serrées sur la tige. Cela donne à l'inflorescence une forme dense, étroite, allongée, en pointe.

Épi dérive étymologiquement du latin spica, la pointe.

Un épi peut être composé, c'est-à-dire formé lui-même d'épis attachés directement sur l'axe principal.

Exemples d'inflorescences en épi[modifier | modifier le code]

Inflorescence de plantain lancéolé

On trouve des inflorescences en épi chez les espèces suivantes :

Chez les graminées[modifier | modifier le code]

L'inflorescence typique des graminées est l'épillet, qui regroupe quelques fleurs, voire une seule, et qui est lui même assemblé dans une inflorescence composée qui peut être un épi d'épillets comme chez le blé, l'orge ou le seigle (on dit couramment un épi de blé), ou une grappe d'épillets comme chez l'avoine ou le riz (on parle alors de panicule).

Dans le cas du maïs, fleurs mâles et femelles sont séparées. Les fleurs mâles sont groupées en panicules au sommet de la plante, et les fleurs femelles sont en épis fixés à l'aisselle des feuilles, dont l'axe principal renflé et volumineux s'appelle la rafle.

Épi de blé tendre

Représentations culturelles[modifier | modifier le code]

Épis sur le blason de la ville de Moosheim

Le prénom Eustache formé sur la base de stakus signifiant épi et de eu (bien) peut être compris comme signifiant Qui a de beaux épis.

Sur les autres projets Wikimedia :