Boulette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la boulette en tant que mets. Pour les autres significations, voir Boulette (homonymie).

Une boulette est un terme qui s'applique à plusieurs mets composés de fruits, légumes, céréales, viandes ou poissons, présentés en forme de boule. Elle peut être sucrée ou salée et entourée ou non de pâte ou d'une feuille.

Elle existe partout dans le monde.

Boulettes chinoises

Afrique[modifier | modifier le code]

Afrique équatoriale[modifier | modifier le code]

Le foufou ou fufu est un aliment de base pour de nombreuses peuples d’Afrique équatoriale. Ce sont des boules de pâte de féculents divers (maïs, manioc...), cuites à la vapeur. Par extension, on appelle foufou toute pâte obtenue du mélange de la farine (n'importe laquelle) et de l'eau bouillante à feu. Il existe plusieurs versions du foufou en Afrique.

Afrique de l'Est[modifier | modifier le code]

Le tihlo est préparé à partir de farine d'orge rôtie. Il est originaire de la région du Tigray, en Éthiopie et est maintenant très populaire dans l'Amhara et s'est répandu plus au sud[1].

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

Les Souskluitjies sont des boulettes cuites à la vapeur douce, parfois préparées avec de la farine ordinaire et avec l'ajout de fruits secs, de vanille ou d'autres saveurs. Elles sont souvent servies avec un sirop parfumé à la cannelle ou une sauce à la crème[2],[3].

Les melkkos sont formées en mettant du lait, une cuillère à café à la fois, dans de la farine sèche. La farine s'accroche au lait et forme des boulettes, qui sont ensuite bouillies dans un mélange de lait et de beurre. Elles sont servies chaudes et saupoudrées de sucre à la cannelle[4].

Amérique[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Les boulettes sont un plat très populaire aux États-Unis. Elles peuvent être faites avec des œufs, du lait, de la levure ou uniquement avec de la farine et de l'eau et sont préparées de différentes façon:

Les boulettes cuites au four : sucrées, elles sont faites en enveloppant le fruit, souvent une pomme âpre entière, dans la pâte jusqu'à ce qu'elle soit dorée et que l'intérieur devienne tendre. Utilisée comme alternative à la simple brioche, elles sont accompagnées d'une sauce sucrée à la cannelle et on y rajoute souvent de la cassonade ou du caramel.

Les boulettes bouillies sont fabriquées à partir de farine pour former une pâte. On y rajoute du poulet bouilli ou du bouillon de dinde pour la cuisson. L'épaisseur et la taille des boulettes de pâte dépendent du cuisinier. La taille n'affecte pas le gout mais l'épaisseur oui. Les boulettes peuvent éventuellement être servies avec de la viande.

Les variétés populaires de boulettes de pâte dans le Sud peuvent être fourrées au poulet, dinde, jambon, haricot de Lima, fraises, pomme...

Dans les Monts Allegheny, en Pennsylvanie, les boulettes sont consommées sous forme de pot pie, avec du jambon et des pommes de terres.

Dans la soupe de poulet les bouchées sont cuites dans du bouillon de poulet et des légumes.

Les boulettes sont aussi utilisée pour accompagner le burgoo.

Au Québec le ragoût de boulettes, à base de bœuf et porc hachés et de légumes, est un plat traditionnel.

Amérique latine[modifier | modifier le code]

Il existe une grande variété de tamales, différents d'un pays à l'autre et d'une région à l'autre, cuites à l'étouffée et enrobées de feuilles de bananier. On trouve aussi les empanadas qui diffèrent des boulettes de pâte traditionnelles car ils sont frits, et la pâte n'est pas coupée en morceaux.

Cuisine caribéenne[modifier | modifier le code]

Cuisine jamaïcaine[modifier | modifier le code]

Cuisine brésilienne[modifier | modifier le code]

Cuisine chilienne[modifier | modifier le code]

Cuisine péruvienne[modifier | modifier le code]

Cuisine Porto-ricaine[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

La cuisine du Moyen-Orient, Jordanie, Syrie, Liban, est très riche en boulettes : dans son Petit traité de la boulette, Pierre-Brice Lebrun détaille une recette mésopotamienne de boulettes, qui, née à Babylone, date de 4000 ans. Elle a été exportée en Andalousie avant de se développer aux quatre coins du Maghreb. Les falafels sont des boulettes frites de pois chiches et de fèves. En Jordanie et au Liban, on les déguste avec de l'houmous.

Mongolie[modifier | modifier le code]

Les boulettes sont aussi très apprécies en Mongolie, où elles se trouvent sous plusieurs formes: Khuushuur Buzz

Elles sont composés de viande de boeuf et d'oignon coupé finement.

Ces mets sont très apprécies lors des fêtes traditionelless.

Chine[modifier | modifier le code]

Boulette chinoise jiaozi frite

La cuisine chinoise regorge de boulettes différentes. Elles sont notamment mangées au déjeuner, au dim sum.

Japon[modifier | modifier le code]

Boulettes au matcha

La cuisine japonaise inclut les boulettes au matcha, c'est-à-dire au thé vert.

Les takoyaki et dango sont un autre type de boulettes.

Europe[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Nocken, sauce tomate
Thüringer Klöße

Dans la cuisine allemande, on retrouve les Thüringer Klöße, sortes de boulettes de patates. Leur préparation implique de presser la pâte de patates pour en enlever l'eau. Elles sont bouillies. Il y a aussi les fricadelles.

Belgique[modifier | modifier le code]

Une spécialité locale de Liège en Belgique, les boulets à la liégeoise, à base de sirop local, le Sirop de Liège, fabriqué aux alentours d'Aubel. Ce plat se retrouve maintenant partout en Belgique, avec des recettes différentes, sous des noms différents, ballekes et vitoulets[5]

Balkans[modifier | modifier le code]

Les cevapcici sont répandus dans les Balkans.

France et Italie[modifier | modifier le code]

Raviolis

Les raviolis de la cuisine italienne en sont une autre version. C'est un type de pâtes farcies, spécialité italienne ou niçoise, d'origine chinoise, qu'en français on nomme parfois raviole.

Les Chinois font des ravioles qu'ils appellent jiaozi (饺子) depuis des siècles ; cette technique a sans doute été ramenée en Europe par les Italiens, au même moment que les nouilles (spaghetti en italien), et les autres pâtes alimentaires.

L'origine de la raviole est néanmoins discutée. On considère parfois que ce sont les travailleurs italiens immigrés dans le Royans (Monts du Vercors à proximité de Romans dans la Drôme) qui auraient importé leurs raviolis et les auraient adaptés aux produits locaux, sans viande, celle-ci coûtant cher. Cependant, de vieux écrits datant de 1491 attesteraient par ailleurs d’une origine autochtone de la raviole qui était sans doute un aliment de Carême et dont la tradition est surtout restée vivace dans le Royans. [réf. nécessaire]

Suède[modifier | modifier le code]

La cuisine suédoise comporte le kroppkaka, une boulette de patate avec des oignons et du bacon à l'intérieur, et les köttbullar.

Europe orientale[modifier | modifier le code]

En Pologne et en Russie, les pierogi (pierochki ou pirojki) sont des boulettes de pâte farcies de viande, pommes de terre, fruits, etc. En Pologne, on trouve aussi des kluskis et des koteletts.

Europe de l'Est (Moldavie, Roumanie, Ukraine)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Culture des peuples du Tigray », Tigrai Online (consulté le 4 juillet 2013)
  2. (en)http://dessert.food.com/recipe/souskluitjies-dumplings-in-cinnamon-syrup-133679
  3. (en)http://www.food.com/recipe/souskluitjies-south-african-dumplings-in-custard-sauce-173120
  4. (en)http://www.godsglory.org/Recipes.htm
  5. Pierre-Brice Lebrun les recense dans son international "petit traité de la boulette" (Le Sureau éditeur).

Sur les autres projets Wikimedia :


Sur les autres projets Wikimedia :