Knödel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cuisson de Knödel de pomme de terre (Bavière)

Les knödel (prononcer « kneudeul » avec l'accent sur la première syllabe) sont une spécialité culinaire autrichienne que l'on trouve aussi en Bavière, en République tchèque (sous le nom de knedlík) et au Luxembourg (sous le nom de kniddel)[1]. Les knödel sont très proches des quenelles (une spécialité de Lyon) : il est d'ailleurs probable que le mot quenelle dérive de knödel. En Italie, ils sont nommés mereconde dans la province de Brescia et canederli dans la région du Trentin-Haut-Adige où ils bénéficient depuis 1999 de l'appellation « Produits agroalimentaires traditionnels » (PAT), appellation italienne qui n'est pas reconnue au niveau européen.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ils sont constitués d'une pâte formée d'ingrédients variables (voir ci-dessous) et éventuellement fourrés. La pâte est façonnée en boules, qui sont pochées (cuites à l'eau bouillante). Ils peuvent être salés ou sucrés. Les knödel salés peuvent être servis seuls ou accompagnés de plats en sauce tels que le goulash ou le pörkölt.

Les knedlíky tchèques sont préparés à base de farine, œufs, levure et pain rassis. Ils peuvent être servis découpés en tranches en accompagnement d'une goulash. Il en existe une forme sucrée, fourrées avec des fruits, et servie recouverte de sucre en poudre et de beurre fondu.

Les kniddelen luxembourgeois sont à base de farine, de lait, d'œufs et de sel, mélangés pour former une pâte homogène. Les kniddelen eux-mêmes sont formés à l'aide d'une cuillère à soupe et pochés dans l'eau bouillante. Ils sont servis avec du beurre légèrement noirci, du lard, ou de la confiture de prunes pour la version sucrée.

Variantes[modifier | modifier le code]

On peut varier le type de pâte et un éventuel fourrage :

Knödel salé[modifier | modifier le code]

  • Pain: Semmelknödel
    • nature
    • aux grattons (Grammelknödel)
    • au foie (Leberknödel)
    • au lard (Speckknödel)
    • aux épinards (Spinatknödel)
    • au fromage (Kasknödel, kaspressknödel)
  • Pomme de terre: Erdapfelknödel (Autriche), Kartoffelknödel/Kartoffelklöße (Allemagne)
  • Semoule (Grießknödel, Grießnockerl (Autriche), Grießklößchen (Allemagne))

Knödel sucré[modifier | modifier le code]

  • Marillenknödel (aux abricots)
  • Zwetschkenknödel (aux quetsches)
  • Topfenknödel (au fromage blanc)
  • Germknödel (fait de pâte à pain ou Germteig)

Ces derniers sont traditionnellement garnis de Powidl, confiture épaisse de quetsches (de la même manière que les beignets français), et servis soit avec du brauner Butter mit Mohn (beurre fondu et pavot sucré), soit avec de la Vanillesauce.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (petite précision, les kniddelen luxembourgeoises sont à base de farine )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]