Paulo Jorge Gomes Bento

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paulo Bento
PauloBento.JPG
Paulo Bento durant l'Euro 2012
Biographie
Nom Paulo Jorge Gomes Bento
Nationalité Drapeau du Portugal Portugal
Naissance 20 juin 1969 (45 ans)
Lieu Lisbonne
Taille 1,75 m (5 9)
Poste Milieu défensif puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1988-1989 Drapeau : Portugal Futebol Benfica
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1989-1991 Drapeau : Portugal Estrela da Amadora 037 0(0)
1991-1994 Drapeau : Portugal Vitoria Guimarães 095 (13)
1994-1996 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne 049 0(2)
1996-2000 Drapeau : Espagne Real Oviedo 136 0(4)
2000-2004 Drapeau : Portugal Sporting Portugal 092 0(2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1992-2002 Drapeau : Portugal Portugal 035 0(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2004-2005 Drapeau : Portugal Sporting CP (juniors)
2005-2009 Drapeau : Portugal Sporting CP
2010-2014 Drapeau : Portugal Portugal 47 (26v 12n 9d)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Paulo Jorge Gomes Bento, dit Paulo Bento, né le 20 juin 1969 à Lisbonne, est un ancien footballeur portugais évoluant au poste de milieu défensif. Il fut le sélectionneur de l'équipe nationale de football du Portugal entre 2010 et 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Bento joue pour l'Estrela da Amadora, le Vitória de Guimarães, le Benfica Lisbonne, et passe 4 saisons en Liga pour le club du Real Oviedo. Il aide le club des Asturies à se maintenir dans l'élite espagnole.

En 2000, il s'engage pour le Sporting Clube de Portugal où il termine sa carrière en 2004. En 2002, sous la houlette de Laszlo Bölöni, il aide le club à réaliser le doublé Championnat-Coupe, avec un effectif très riche : João Vieira Pinto, Mário Jardel ou encore Ricardo Quaresma.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il reçoit 35 sélections avec l'équipe nationale portugaise. Son premier match date du 15 janvier 1992 contre l'Espagne (0–0).

Il joue l'Euro 2000 mais le Portugal est éliminé en demi-finale par la France grâce à la règle du "but en or". À la suite de ce but, les réactions d'Abel Xavier, Nuno Gomes et Paulo Bento leur valent des suspensions. Bento est finalement suspendu 6 mois pour avoir bousculé l'arbitre de la rencontre[1].

En 2002, il est de nouveau sélectionné pour une phase finale internationale, la Coupe du monde en Corée et Japon. Le Portugal se présente à la compétition comme un des favoris. Malgré tout, avec Figo, Pauleta ou Rui Costa, les portugais sont éliminés dès le premier tour, avec une seule victoire (4-0 contre la Pologne) et deux défaites (2-3 contre les États-Unis et 0-1 contre la Corée du Sud). La défaite face à la Corée du Sud est la dernière sélection de Paulo Bento.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Paulo Bento débute sa carrière d'entraîneur avec les Juniores du Sporting, club avec lequel il a terminé sa carrière professionnelle. Les débuts sont très prometteurs car l'équipe est championne dès sa première saison.

Lors de la saison 2005-2006, José Peseiro quitte ses fonctions plus tôt que prévu après une défaite 0-1 à domicile contre l'Académica Coimbra lors de la 7e journée de la Liga Sagres. Le Sporting comptait déjà trois défaites au compteur et avait été éliminé au tour préliminaire de la Ligue des champions par Halmstad. José Peseiro est remplacé par Paulo Bento. À première vue, cela peut paraître un choix étrange en raison de son inexpérience.

Pour son premier match, Paulo Bento ne peut faire mieux qu'un 2-2 face à Gil Vicente. Après une défaite 3-2 à Braga SC lors du dernier match de la phase aller, Paulo Bento et le Sporting réalisent une très bonne 2e partie de saison qui leur permet de revenir dans la course au titre. Une série de 12 matchs sans défaite (et surtout 10 victoires consécutives) leur permet de revenir juste derrière le FC Porto au moment de les recevoir lors de la 30e journée. Malheureusement pour eux, ils s'inclinent à domicile 0-1 sur un but de Jorginho à la 85e minute brisant les derniers espoirs de titre. Paulo Bento conduit aussi son équipe en demi-finale de la Coupe du Portugal où « Os Leões » sont éliminés par le… FC Porto aux tirs aux buts après avoir pris l'avantage dans les prolongations par Liedson (égalisation du Sud-Africain Benny Mc Carthy pour Porto).

La saison suivante, Paulo Bento démarre très fort avec une pré-saison excellente avec des victoires dans des tournois préparatifs contre Benfica (3-0), La Corogne (1-0) ou le FC Séville (4-2). D'autres résultats contre Huelva (3-0) ou l'Inter Milan (0-0) laissent présager une belle saison pour les supporters du Sporting. Les deux premières journées (deux victoires) et la victoire 1-0 contre l'Inter Milan en Ligue des Champions accentuent ce sentiment. En Ligue des Champions, le Sporting termine finalement à la 4e place à cause d'un dernier match totalement manqué (défaite 1-3 à domicile face au Spartak Moscou mais aura fait bonne figure dans le jeu lors de ses matchs face à l'Inter Milan (1-0, 0-1) et au Bayern Munich (0-1, 0-0). En championnat, le Sporting termine à la 2e place à seulement un point du FC Porto (contre qui le Sporting n'a pas perdu : 1-1 et victoire 1-0 à Porto). Grâce à cette place, Paulo Bento devient le premier entraîneur à qualifier le Sporting pour deux saisons consécutives en Ligue des Champions directement sans passer par le tour préliminaire.

Le 27 mai 2007, il remporte son premier trophée en tant qu'entraîneur principal en battant Belenenses en finale de la Coupe du Portugal (1-0, but de Liedson sur un centre de Miguel Veloso). Paulo Bento met fin à une série de cinq ans sans trophée pour le club du Sporting.

La saison 2007-2008 s'avère beaucoup plus difficile. Malgré le début prometteur avec la victoire en SuperCoupe contre le FC Porto (1-0), le recrutement du club s'avère vite décevant. En effet, Derlei et Pedro Silva se blessent gravement, Purovic n'est pas au niveau escompté et le gardien Stojkovic déçoit par des problèmes disciplinaires. Paulo Bento est durement critiqué par la presse et les supporters (en particulier pour la saison complètement manquée dans les matchs en déplacement) mais la bonne campagne en Ligue des Champions calme les plus opposants à l'entraîneur. En effet, le Sporting termine 3e de son groupe avec 7 points (2 victoires face au Dynamo de Kiev et un match nul à domicile contre l'AS Rome). Le club est redirigé vers la Coupe UEFA. Les Lions éliminent le FC Bâle (2-0 à Lisbonne et 3-0 à Bale) et le Bolton Wanderers (1-1 en Angleterre et 1-0 à Lisbonne), avant de s'incliner en 1/4 de finale face aux Glasgow Rangers (0-0 à Glasgow et 0-2 à Lisbonne), un des finalistes de la compétition.

La fin de saison est très solide (5 victoires dans les 5 derniers matchs) et le Sporting atteint la 2e place et assure une 3e qualification consécutive inédite pour la Ligue des Champions. Ceci permet aussi de réaliser une belle campagne en Coupe du Portugal, éliminant en demi-finale le rival Benfica dans un match épique qui se finit par 5 à 3. En final, les Lions battent le triple champion FC Porto (2-0) pour remporter la Coupe du Portugal une deuxième fois d'affilée (le 3e trophée de Paulo Bento comme entraîneur principal en deux saisons et demie).

Alors que le Sporting version 2007-08 est tant critiquée, il est à noter qu'il bat quelques records : aucune défaite à domicile en Championnat (première depuis 1987), première fois que le club remporte deux Coupes du Portugal consécutives depuis 1974, et première fois que le Sporting atteint trois deuxièmes places consécutives en Championnat.

Lors de la saison 2008-09, il réussit à qualifier les Lions pour les 8ème de finales de Ligue des champions, notamment grâce à des victoires contre le FC Bâle (2-0 puis 1-0) et le Chakhtar Donetsk (1-0 puis 1-0). L'élimination est difficile tant les matchs face au Bayern Munich sont déséquilibrés (2 défaites 0-5 et 1-7). En championnat le club termine de nouveau vice-champion derrière le FC Porto. En juin 2009, il prolonge son contrat de 2 saisons avec le club[2].

Il démissionne de ses fonctions le 6 novembre 2009 à cause d'une accumulation de mauvais résultats (7e et aucune victoire depuis 4 matchs)[3]. Le 20 septembre 2010, il devient officiellement le nouveau sélectionneur du Portugal succédant ainsi à Carlos Queiroz. Le 11 Septembre 2014, soit près de 4 ans après son institution, il démissionne de ses fonctions[4] suite à une coupe du monde ratée et un début de qualifications pour l'Euro 2016 loupé lui aussi. Bento aura néanmoins menée les Portugais en demi-finale de l'Euro 2012.

Carrière[modifier | modifier le code]

De joueur[modifier | modifier le code]

D'entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

De joueur[modifier | modifier le code]

D'entraîneur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :