Seize Royaumes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Seize Royaumes
五胡十六国
wǔhú shíliù guó (zh)

Seize États 十六国
shíliù guó

304439

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carte des 16 royaumes.

Informations générales
Statut Monarchie

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les Seize Royaumes, nommé par les Chinois Cinq barbares, seize pays (chinois simplifié : 五胡十六国 ; pinyin : wǔhú shíliù guó), ou moins communément les Seize États (十六国, shíliù guó), étaient un ensemble de royaumes à la durée de vie très courte qui ont été fondés en Chine du Nord de 304 à 439, entre la retraite de la dynastie Jin vers le Sud et l’établissement des dynasties du Nord.

À l’origine, le terme vient de la compilation historique aujourd’hui perdue Shiliuguo ChunQiu (Annales des Printemps et des Automnes des Seize Royaumes), de Cui Hong, qui ne présentait que seize royaumes. Le terme a par la suite été élargi pour inclure l’ensemble des royaumes de l’époque 304 - 439.

On utilise aussi le terme période des Seize Royaumes pour désigner l’époque troublée de 304 à 439.

Pratiquement tous les dirigeants de ces royaumes, appelés tantôt « rois » tantôt « empereurs », appartenaient à des ethnies barbares (désignées globalement par le terme Wu Hu, « les cinq barbares du Nord »). Les chinois Han fondèrent les quatre États du Yan septentrional, du Liang occidental, du Liang postérieur et l’État de Wei.

Six dirigeants chinois du Liang postérieur restèrent en place durant la Dynastie Jin. La dynastie des Wei du Nord n’est pas comptée comme l’un des seize royaumes bien qu’elle fût fondée durant cette période.

Cette période se situe à une époque où l'ancien empire Han s'étant fragmenté on assiste à plus de trois siècles de séparation entre la Chine du Nord et la Chine du Sud. Au cours de cette époque mouvementée[N 1] la période des Trois Royaumes (220-265: 45 ans) est suivie de la dynastie des Jin occidentaux ou Jin antérieurs (265-316: 51 ans, capitale Luoyang), de la dynastie des Jin orientaux en Chine du Sud (317-420: 103 ans) et de l'époque des « Six Dynasties » (316-589) au Sud, tandis qu'au même moment en Chine du Nord la période des « Seize Royaumes » voit s'affronter ces seize royaumes de 304 à 439, soit 135 ans. Cette longue période de fragmentation se poursuit durant l'époque des « dynasties du Nord et du Sud » (420-589: 169 ans). Elle s'achève avec la réunification entreprise sous les Sui et achevée sous les Tang.

Chronologie politique de la période[modifier | modifier le code]

La période de désunion
« Trois Royaumes » 220-280 : 60 ans
Chine du Nord : Wei à Luoyang Chine du Sud-Ouest: Shu, Chine du Sud-Est : Wu
brève réunification : Jin occidentaux à Luoyang 265-316 : 51 ans
nouvelles fragmentations
au Nord : « Seize Royaumes » : 304-439 : 135 ans au Sud : Jin orientaux 317-420 : 103 ans
« Dynasties du Nord » et « Dynasties du Sud »
Wei du Nord 386-534 : 148 ans Liu Song 420-479 : 59 ans
Wei de l'Est 534-550 : 16 ans Qi ou Qi du Sud 479-502 : 23 ans
Wei de l'Ouest 535-556 : 21 ans Liang 502-557 : 55 ans
Qi du Nord 550-577 : 27 ans Liang postérieurs, ou Liang du Sud 555-587 : 32 ans
Zhou du Nord 557-581 : 24 ans Chen 557-589 : 32 ans


Liste des Seize Royaumes proprement dits[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les dates et le découpage de cette époque reposent sur les chronologies établies dans : John K. Fairbank et Merle D. Goldman, Histoire de la Chine - Des origines à nos jours, Paris, Tallandier,‎ 2010, 749 p. (ISBN 9782847346268) Titre original : China, A New History, 1992, 1996, 2006 Harvard College, page 118, et :Danielle Elisseeff, Art et archéologie : la Chine du néolithique à la fin des Cinq Dynasties (960 de notre ère), Paris, École du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux (Manuels de l'École du Louvre),‎ 2008, 381 p. (ISBN 978-2-7118-5269-7), pages 355 et 356. Une cate des « Trois Royaumes » se trouve dans Elisseeff, 2008, page 81. Dans : Flora Blanchon, Isabelle Robinet, Jacques Giès et André Kneib, Arts et histoire de Chine : Volume 2, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne,‎ 1999, 496 p. (ISBN 2-84050-123-6) : De la dynastie Qin à la période des Six Dynasties, page 321, se trouve une carte des « Six Dynasties » et le détail de ces dynasties : page 323.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Victor Cunrui Xiong, Historical Dictionary of Medieval China, Lanham, Scarecrow Press, coll. « Historical dictionaries of ancient civilizations and historical eras »,‎ 2009 (ISBN 978-0-8108-6053-7)
  • (en) David A. Graff, Medieval Chinese Warfare, 300-900, Londres et New York, Routledge, coll. « Warfare & History »,‎ 2002
  • (en) Albert E. Dien, Six Dynasties Civilization, New Haven, Yale University Press, coll. « Early Chinese civilization series »,‎ 2007
  • (en) Mark Edward Lewis, China Between Empires : The Northern and Southern Dynasties, Cambridge et Londres, Belknap Press of Harvard University Press, coll. « History of imperial China »,‎ 2009