Royaume de Shu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Royaume de Shu ou Shu Han
蜀 (shǔ) ou 蜀漢 (shǔhàn) (zh)

221263

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Territoires des Trois Royaumes de Chine en 262.
Le royaume de Shu est représenté en rouge.

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Chengdu
Langue Chinois
Religion Bouddhisme, Taoïsme, Confucianisme, Religion traditionnelle chinoise
Démographie
Population 940 000 (Estimation)
Histoire et événements
221 Création
263 Conquête de Shu par le Royaume de Wei
Empereurs
221 - 223 Liu Bei
223 - 263 Liu Shan

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume de Shu (蜀, shǔ) ou Shu-Han (traditionnel : 蜀漢 ; simplifié : 蜀汉 ; shǔhàn) était un royaume situé à l’extrême sud-ouest de la Chine fondé par Liu Bei et Zhuge Liang en 221. Il fut annexé par le royaume de Wei en l’an 265, marquant le début de la dynastie Jin et la fin de la période des Trois Royaumes de Chine. Les deux autres royaumes composant la Chine à cette période étaient le Royaume de Wei au nord et le Royaume de Wu au sud-est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant le déclin de la dynastie Han, Liu Bei, un parent éloigné de l'empereur, fédéra des hommes de talent et, avec les conseils de Zhuge Liang, s'empara des provinces de Jing, Yi (actuelle province du Sichuan) et Hanzhong. En 219, Lü Meng[Qui ?] attaque et prend possession de la province de Jing pour le compte de l'empereur Sun Quan de Wu. Par la suite, le général de confiance de Liu Bei, Guan Yu, fut exécuté par Sun Quan après la bataille du château de Fan. Après que Cao Pi ait détrôné l'empereur Xiandi et proclamé la dynastie Wei, Liu Bei s'auto-proclama empereur de Chine, successeur de la dynastie Han et dirigeant réel de la Chine en 221. Même si Liu Bei se dit fondateur de la dynastie Shu Han, il affirmait seulement poursuivre l'héritage des précédents empereurs Han.

En 222, le premier conflit majeur de la période des Trois Royaumes de Chine commença. Liu Bei attaqua avec 100 000 hommes le Royaume de Wu pour venger la mort de Guan Yu et Zhang Fei. Il fut vaincu à la bataille de Yiling, en raison de graves erreurs tactiques. Son camp fut incendié et ses troupes à l'origine en surnombre furent décimées. Il survécut à ce désastre et s'enfuit vers Baidi, mais il y tomba malade et mourut l'année suivante. Son fils Liu Shan lui succéda.

Le chancelier de Shu Zhuge Liang décida de faire la paix avec le royaume de Wu plutôt que de prendre une revanche. Il jugea qu'il était plus important de conquérir le Royaume de Wei, non seulement pour les terres fertiles du nord, mais aussi pour renverser le gouvernement et restaurer la légitimité de la dynastie Shu Han. Il lança donc plusieurs invasions vers le nord, qui échouèrent toutes. Finalement, il mourut de maladie au cours de la sixième tentative. Jiang Wei, son successeur, tenta également de nombreuses fois de conquérir Wei, mais fut également repoussé à chaque fois.

En 263, Wei profita de la faiblesse de Shu et l'attaqua à son tour. Grâce à la brillante stratégie des généraux de Wei, Zhong Hui et Deng Ai, le Hanzhong et la capitale Chengdu tombèrent rapidement entre leurs mains. Jiang Wei capitula face à Zhong Hui, qu'il essaya d'inciter à se rebeller contre Deng Ai, dans l'espoir de relancer Shu Han, en essayant de tirer profit des temps chaotiques et de ramener l'empereur Liu Shan au pouvoir. Cependant son plan échoua et il fut tué, ainsi que Hui Zhong et Deng Ai, par leurs soldats. Tout de suite après, l'empereur Liu Shan fut capturé et amené dans la capitale de Wei, Luoyang, où il reçut le titre de duc d'Anle (安乐公 ; signifiant duc de confort) et prit sa retraite en paix. De nombreux réfugiés tels que les nobles et les hommes[Quoi ?] s'enfuirent vers l'ouest jusque chez les Sassanides lorsque Shu Han tomba en 263[1].

Héritage[modifier | modifier le code]

Le royaume de Shu ne fut pas seulement une nation de guerre. Pendant les années de paix, il effectua des travaux d'irrigation et de construction de routes afin d'améliorer l'économie. Plusieurs de ces infrastructures publiques existent encore et sont largement utilisées. Par exemple, le projet de contrôle des eaux de Zipungu est encore présent près de Chengdong dans la province du Sichuan. Ces travaux ont ainsi amélioré l'économie du sud-ouest de la Chine et peuvent être considérés comme le commencement de l'activité économique dans la région. Ils permirent également de commercer avec le royaume de Wu voisin.

Empereurs du Royaume de Shu[modifier | modifier le code]

Le Royaume de Shu compta deux empereurs :

  1. Zhaolie (Liu Bei) (221 - 223) : Fondateur du royaume, Liu Bei mourut en 223 après avoir tenté de reconquérir la province de Jing contre Sun Quan.
  2. Liu Shan (223 - 265) : Fils de Liu Bei, Liu Shan est souvent dépeint comme un dirigeant incapable, qui laisse le pouvoir réel à ses premiers ministres. En 265, lorsque Wei attaque le Royaume, l'empereur capitule immédiatement sans résistance.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Atlas historique du monde classique de -500 à 600, de John Haywood, copyright 1998 Andromeda Oxford Ltd, ISBN 0-7607 -1973-X (livre relié), ISBN 0-7607-1974-8 (livre de poche), section 2.25

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]