Qin antérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Qin.

Qin antérieur
前秦 (zh)

351394

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la Chine vers 376, le Qin antérieur apparaît en bleu

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Xi'an
Histoire et événements
351 Fu Jiàn se proclame Roi céleste des Grands Qin
370 Conquête du Yan antérieur
376 Conquête du Liang antérieur et du Dai tabghatch : réunification de la Chine du Nord
383 Bataille de la rivière Fei : défaite contre les Jin
384 Indépendance du Yan postérieur, du Yan occidental et du Qin postérieur
394 Fu Deng est mis à mort : fin du royaume
Empereurs
351-355 Fu Jiàn
355-357 Fu Sheng
357-385 Fu Jiān
385-386 Fu Pi
386-394 Fu Deng
394 Fu Chong

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Qin antérieur (chinois : 前秦 ; Hanyu pinyin : Qiánqín) (351-394) était un État chinois de la période des Seize Royaumes, fondé par la famille Pu (蒲)/Fu (苻) issue de l'ethnie Di. Il unifia la Chine du Nord de 376 à 386, le Sud étant aux mains des Jin orientaux. En 386, la plus grande part de son territoire tomba aux mains des Yan postérieurs xianbei et du Dingling (丁零). Le territoire restant (Shaanxi et Gansu) fut pris en 394 par les Qin occidentaux et les Qin postérieurs.

Historique[modifier | modifier le code]

Pu Hong (蒲洪), roi des Di sous les Zhao antérieurs, fait allégeance au général Shi Le (石勒) lorsque celui-ci fait sécession pour fonder les Zhao postérieurs. À sa mort en 333, son successeur Shi Hu (石虎) entraine ses troupes vers l’est, libérant le Guanzhong. Pu Hong s’installe à Fangtou (枋頭), actuelle Hebi au Henan, et change son nom en Fu suivant une prophétie. En conflit avec Shi Min (石閔), successeur de Shi Hu, il se nomme prince des Trois Qin (三秦王) et se rallie aux Jin. Sa position est renforcée par le retour d’une partie des troupes Zhao, mécontentes également de la politique de Shi Min. Lorsqu’il meurt empoisonné par le général Ma Qiu (麻秋), son fils Fu Jian (苻健) reprend la suite et étend son territoire. En 351, il se proclame Roi céleste des Grands Qin (大秦天王) et Grand Chanyu. En 352 il devient empereur des Qin, rompt avec les Jin et s’installe à Xi'an. En 354, il repousse le général des Jin, Huan Wen, (桓溫) allié aux Liang antérieurs. Il meurt en 355.

Il laisse le pouvoir à Fu Sheng (苻生), mais ce dernier, détesté pour sa violence et ses excès, est évincé par un complot. Il est remplacé en 357 par son cousin Fu Jian (苻堅) qui, assisté par le ministre Wang Meng (王猛), redresse la situation intérieure. En 370, Qin vient à bout des Yan antérieurs et s’empare en 373 de territoires occidentaux des Jin, Liangzhou (梁州) et Yizhou (益州). En 376, les Liang antérieurs et le Dai tabghatch sont soumis, unifiant le Nord. En 383, le général Lü Guang est envoyé dans les marches occidentales où il poursuit l'extension de l’empire. Mais 383 est aussi l’année de la bataille de la Fei sur le front sud qui voit la victoire des Jin. Ce revers pousse les héritier des Yan antérieurs devenus vassaux à proclamer à nouveau en 384 leur indépendance en fondant les Yan postérieurs et les Yan occidentaux ; un autre allié, Yao Chang (姚萇) de l’ethnie Qiang, fonde les Qin postérieurs.

Après la mort de Fu Jian en 385, Qin s’affaiblit encore. Les Yan postérieurs occupent la plus grande partie du domaine, ne laissant aux Qin que la partie occidentale, Shaanxi et Gansu. En 394, l’empereur Fu Deng (苻登) est capturé à la bataille de Mamaoshan (馬毛山) par les Qin postérieurs puis mis à mort. Son fils Fu Chong (苻崇) se réfugie vers l’ouest, mais tombe peu après aux mains des Qin occidentaux.

Empereurs des Qin antérieurs[modifier | modifier le code]

Nom de temple Nom posthume Nom et prénom Règne Ères
Gaozu (高祖 Gāozǔ) Jingming (景明 Jǐngmíng) Fu Jiàn (苻健 Fú Jiàn) 351-355 Huangshi (皇始 Huángshǐ) 351-355
sans King Li (厲王 Lìwáng) ¹ Fu Sheng (苻生 Fú Shēng) 355-357 Shouguang (壽光 Shòuguāng) 355-357
Shizu (世祖 Shìzǔ) Xuanzhao (宣昭 Xuānzhāo) Fu Jiān (苻堅 Fú Jiān) 357-385 Yongxing (永興 Yǒngxīng) 357-359

Ganlu (甘露 Gānlù) 359-364
Jianyuan (建元 Jiànyuán) 365-385

sans Aiping (哀平 āipíng) Fu Pi (苻丕 Fú Pī) 385-386 Taian (太安 Tàiān) 385-386
Taizong (太宗 Tàizōng) Gao (高 Gāo) Fu Deng (苻登 Fú Dēng) 386-394 Taichu (太初 Tàichū) 386-394
sans Houzhu (後主 Hòuzhǔ) Fu Chong (苻崇 Fú Chóng) 394 Yanchu (延初 Yán Chū) 394