Hebei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Hubei.

38° 02′ 32″ N 114° 30′ 31″ E / 38.042222222222, 114.50861111111 ()

Hebei
Carte indiquant la localisation du Hebei (en rouge) à l'intérieur de la Chine
Carte indiquant la localisation du Hebei (en rouge) à l'intérieur de la Chine
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Autres noms Chinois : 河北
Pinyin : Héběi
« Nord du fleuve [Jaune] »
Abréviation 冀 (jì)
Statut politique Province
Capitale Shijiazhuang
Démographie
Population 68 090 000 hab. (2004)
Densité 363 hab./km2
Rang 6e
Nationalités Hans (96 %)
Mandchous (3 %)
Hui (0,8 %)
Mongols (0,3 %)
Géographie
Superficie 187 700 km2
Rang 12e
Économie
PIB (2004) 876 900  (6e)
PIB/hab. 12 879 Ұ (11e)

Le Hebei (河北 ; pinyin : héběi ; littéralement : au nord du Fleuve Jaune) est une province située à l'est de la Chine.

Cette province, avec le Henan, est un démembrement de l'ancienne province de Huguang. Sous les Ming, elle portait le nom de Beizhili (EFEO : Pé-Tché-Li), signifiant « Territoire septentrional sous administration directe (=... de la Cour Impériale) », par opposition au « territoire méridional » (Nanzhili) formé par les provinces actuelles de Jiangsu et d'Anhui. Quand la dynastie mandchoue Qing prit le pouvoir en 1644, elle supprima la contrepartie méridionale, et le Hebei fut donc simplement désigné Zhili, soit « Territoire sous administration directe ».

Ce n'est qu'en 1928 qu'elle retrouva son administration locale, et prit son nom actuel (déjà brièvement porté sous les Tang), et qui, à l'instar des autres provinces, évoque seulement sa situation géographique.

Points d'intérêt[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La province du Hebei, qui était la plus importante avant 1949, a été amputée en son centre d'une vaste enclave formée par les communautés urbaines de Pékin et Tianjin, qui, avec leurs propres administrations, ont acquis le rang de province. Le Hebei apparaît désormais comme une périphérie supplémentaire de la capitale.

On observe deux paysages physiques : un grand espace de plaines -les Grandes Plaines du Nord-, et des collines dominées par des espaces forestiers.

Un dense réseau de communication parcourt la province et on constate un développement de l'agriculture maraîchère et, au sud, une culture intensive plus industrielle, notamment de blé et de coton. Le Hebei peut être comparé à l'Île-de-France avec au nord et au sud de grandes régions dévolues au secteur agricole : les grandes plaines sont intensivement cultivées (céréales, oléagineux, coton, fruits...).

Industrie[modifier | modifier le code]

La présence de charbon en quantité dans la province a incité à l’implantation des industries les plus polluantes depuis les premières années du maoïsme. En 2014 la province est formée d'un tissu industriel important composé de nombreuses mines et d'industries lourdes. Cela en fait une province au développement dynamique.

Environnement[modifier | modifier le code]

La province du Hebei est en 2014 la plus polluée de Chine avec les six villes aux indices PM 2,5 les plus élevés bien au delà de ceux recommandés par l'OMS. Cette pollution est principalement due à la présence de poussières de charbon[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Principales villes[modifier | modifier le code]

ville population 2010
1. Shijiazhuang 石家庄 2 415 478
2. Tangshan 唐山 1 637 009
3. Handan 邯郸 1 392 392
4. Baoding 保定 1 175 590
5. Qinhuangdao 秦皇岛 850 472
6. Langfang (Anci) 廊坊 738 183
7. Zhangjiakou 张家口 896 834
8. Xingtai 邢台 781 291
9. Luancheng 栾城县 612 109
10. Cangzhou 沧州 623 563
11. Hengshui 衡水 499 497

Commerce et industrie[modifier | modifier le code]

En 2010, le Groupe Carrefour a acquis 51 % de Baolongcang, une chaine de 11 hypermarchés installée dans la région[réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (HTML) A Xingtai, ville la plus polluée de Chine, on ne voit plus le ciel (LeMonde.fr).