Richard Rodney Bennett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bennett et Richard Bennett.

Sir Richard Rodney Bennett, CBE, est un pianiste, compositeur et arrangeur britannique, né le 29 mars 1936 à Broadstairs (Comté de Kent, Angleterre), mort le 24 décembre 2012 à New York (État de New York)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents musiciens, Richard Rodney Bennett étudie le piano et la composition à la Royal Academy of Music de Londres à partir de 1953 avec Howard Ferguson et Lennox Berkeley — il enseignera lui-même dans cet établissement, d'abord de 1963 à 1965, puis de 1994 à 2000. Il découvre à Darmstadt (en Allemagne, de 1955 à 1958) la musique sérielle, dont l'un des tenants, Pierre Boulez, est son professeur à Paris durant deux ans.

Sa musique est influencée tant par ledit sérialisme que par le style romantique tardif (au point d'avoir été qualifiée de "musique néo-romantique sérielle"), ainsi que par le jazz (ce dernier se retrouve dans plusieurs de ses compositions).

On lui doit des œuvres dans des domaines variés (piano, musique de chambre, orchestre, concertos, œuvres chorales ou avec voix soliste(s), opéras…), ainsi que des musiques de films à partir de 1957 ou des musiques pour des téléfilms et séries télévisées à partir de 1962.

Parfois crédité "Richard Bennett", il est fait Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique en 1977, puis chevalier en 1998.

Comme pianiste, il a joué avec la chanteuse Claire Martin (en) et enregistré des œuvres de George Gershwin, Jerome Kern et Harold Arlen[2].

Pour Renaud Machart, critique musical de France Musique et du Monde, la musique de Richard Rodney Bennett pour Le Crime de l'Orient-Express (Murder on the Orient Express) de Sidney Lumet en 1974 constitue « sa signature sonore, ce pourquoi il est mondialement connu »[3].

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Compositions classiques[modifier | modifier le code]

Pièces pour un instrument solo[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Quatuor à cordes (1964) ; Trio pour flûte, hautbois et clarinette (1965) ; Quintette à vent (1968) ; Four Pieces Suite pour 2 pianos (1974) ; Quatuor avec hautbois (1975) ; Kandinsky Variations pour 2 pianos (1977) ; Sonate pour cor et piano (1978) ; Sonate pour violon et piano (1978) ; After Syrinx I pour hautbois et piano (1982) ; Concerto pour quintette à vent (1983) ; Sérénade pour Ondes Martenot et piano (1984) ; Lamento d'Arianna pour quatuor à cordes (1986) ; Sonate pour saxophone soprano et piano (1986) ; Sonate pour quintette à vent et piano (1986) ; Capriccio pour violoncelle et piano (1990) ; Sonate pour basson et piano (1991) ; Sonate pour violoncelle et piano (1991) ; Quintette avec clarinette (1992) ; Quatuor de saxophones (1994) ; Four Country Dances pour hautbois (ou saxophone soprano) et piano (2000) ; Suite française pour flûte et piano (2002) ; Ballad in Memory of Shirley Horn pour clarinette et piano (2005).

Œuvres avec voix soliste(s)[modifier | modifier le code]

The Approaches of Sleep pour soprano, mezzo-soprano, ténor, basse et orchestre de chambre (1960) ; London Pastoral pour ténor et orchestre (1962) ; Soliloquy pour voix et ensemble de jazz (1967) ; Time's Whiter Series pour contre-ténor et luth (1974) ; Love Spells, pour soprano et orchestre (1974) ; The Little Ghost who died for Love, pour soprano et piano (1976) ; Five Sonnets of Louise Labé pour soprano et orchestre de chambre (1984) ; Love Songs pour ténor et orchestre (1984) ; Ophelia, cantate pour contre-ténor et orchestre de chambre (1987) ; Beginnings pour voix et orchestre (1991) ; Songs before Sleep pour voix et piano (ou pour baryton et orchestre de chambre) (2002) ; Voyage pour mezzo-soprano et piano (2003).

Œuvres pour orchestre[modifier | modifier le code]

Nocturnes pour orchestre de chambre (1963) ; Jazz Calendar, musique de ballet (1964) ; Symphonie no 1 (1965) ; Symphonie no 2 (1967) ; Suite française pour petit orchestre (1970) ; Zodiac (1976) ; Music for Strings, pour orchestre à cordes (1977) ; Sérénade pour petit orchestre (1977) ; Metamorphoses pour orchestre à cordes (1980) ; Isadora, musique de ballet (1981) ; Anniversaries (1982) ; Sinfonietta (1984) ; Reflections on a Theme of William Walton (1985) ; Morning Music, pour orchestre à vent (1986) ; Symphonie no 3 (1987) ; Diversions (1989) ; Flowers of the Forest, pour ensemble de cuivres (1989) ; The Four Seasons, pour orchestre à vent (1991) ; Variations on a Nursery Tune (1992) ; Partita (1995) ; Rondel pour orchestre de jazz (1999).

Œuvres concertantes[modifier | modifier le code]

Concerto pour piano et orchestre (1968) ; Concerto pour guitare et orchestre de chambre (1970) ; Concerto pour hautbois et orchestre à cordes (1970) ; Concerto pour orchestre (1973) ; Concerto pour alto et orchestre (1973) ; Concerto pour violon et orchestre (1975) ; Actaeon (ou Metamorphosis I) pour cor et orchestre (1977) ; Sonnets to Orpheus pour violoncelle et orchestre (1979) ; Memento pour flûte et orchestre (1983) ; Concerto pour clarinette et orchestre (1987) ; Concerto pour marimba et orchestre (1988) ; Concerto pour saxophone alto et orchestre (1988) ; Concerto pour 10 cuivres (1988) ; Concerto for Stan Getz pour saxophone ténor et orchestre à cordes (1990) ; Concerto pour percussion et orchestre (1990) ; A Book of Hours, pour harpe et orchestre à cordes (1991) ; Concerto pour trompette et orchestre à vent (1993) ; Concerto pour basson et orchestre (1994) ; Suite française pour flûte et orchestre (ou pour flûte et piano — voir ci-dessus —, 2002).

Œuvres chorales[modifier | modifier le code]

(chœur a cappella ou avec accompagnement instrumental)

Epithalamion, avec orchestre (1966) ; Spells, avec soprano solo et orchestre (1974) ; Nonsense, avec orchestre (1979) ; Puer Nobis (1980) ; Dream Songs, avec piano (1986) ; Missa Brevis (1990) ; Sermons and Devotions (1992) ; The Glory and the Dream, avec orgue (2000) ; A Farewell to Arms, avec violoncelle (2001) ; The Ballad of Sweet William, avec piano (2003) ; The Garden, avec piano (2006) ; Four Poems of Thomas Campion (2007) ; Serenades (2007).

Opéras[modifier | modifier le code]

The Ledge (1961) ; The Mines of Sulphur, en 3 actes (1963) ; The Midnight Thief (1964) ; A Penny for a Song, en 2 actes (1967) ; All the King's Men, petit opéra pour enfants avec piano à 4 mains, percussions et cordes (1968) ; Victory, en 3 actes (1969).

Musiques de films[modifier | modifier le code]

(ou pour la télévision)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sir Richard Rodney Bennett », dans The Telegraph (Obituaries), le 29 décembre 2012
  2. Associated Press (Londres), « Le compositeur et pianiste Richard Rodney Bennett s'éteint , dans La Presse, le 28 décembre 2012
  3. « Richard Rodney Bennett in memoriam », Renaud Machart, Le Matin des musiciens, France Musique, jeudi 17 janvier 2013 (Écouter en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]