Saxophone soprano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saxophone soprano droit

Le saxophone soprano est un instrument de musique de la famille des saxophones. Sa tonalité est en si\flat.

L'intervalle d'une octave au-dessus du saxophone ténor a contribué pour beaucoup, à le rendre accessible, notamment dans le jazz, (mêmes partitions pour le ténor que pour le soprano).

Souvent confondu par les néophytes avec la clarinette à cause de sa forme droite et de la similitude du timbre des instruments dans les aigus. Il existe également sous forme courbée (dit soprano courbe ou altino) et semi-courbée. Cependant la différence notable entre un soprano droit et une clarinette est que son corps est conique (et non pas cylindrique).

Répertoire[modifier | modifier le code]

Dans le répertoire classique, le soprano est devenu l'un des saxophones les plus souvent employés par les compositeurs contemporains, probablement en raison des similitudes de notation avec la clarinette (il sonne lui aussi en si\flat) et de tessiture avec le hautbois (2 octaves 1/2 dans le registre soprano).

Parmi les œuvres néo-classiques, on peut citer la « Fantasia » avec orchestre de chambre de Heitor Villa-Lobos et la version pour saxophone soprano et orchestre de chambre de « L'horloge de Flore » de Jean Françaix. Les minimalistes y ont souvent recours : « Gradus » de Philip Glass, « Reed Phase » de Steve Reich, « The Green Ray » de Gavin Bryars, « Soprano Saxophone Concerto » de Michael Torke.

Il est également utilisé dans des styles musicaux plus radicaux comme « Tre pezzi » de Giacinto Scelsi, « Aulodie » de François-Bernard Mâche, « Anachorète » de Kasper T. Toeplitz, « Knabenduett » de Karlheinz Stockhausen, « Tadj » de Christian Lauba, « De la nuit à l'aurore » d'Antoine Tisné et la tétralogie de Györgio Netti « Necessità d'interrogare il cielo ».

Quelques "sopranistes" importants[modifier | modifier le code]

Saxophone soprano courbe

Ces saxophonistes ont jalonné et profondément marqué l'histoire de cet instrument. Dans le monde du jazz, les saxophonistes jouant sur soprano sont aussi souvent au ténor (même tonalité).

Dans la musique classique, un certain nombre de saxophonistes s'est aussi spécialisé dans le jeu du soprano, souvent en raison de leur participation à un quatuor de saxophones :

Voir aussi[modifier | modifier le code]