Plounéour-Trez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plounéour-Trez
Mairie de Plounéour-Trez.
Mairie de Plounéour-Trez.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Brest
Canton Lesneven
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la côte des Légendes
Maire
Mandat
Pascal Goulaouic
2008-2014
Code postal 29890
Code commune 29203
Démographie
Gentilé Plounéour-Trézien, Plounéour-Trézienne
Population
municipale
1 242 hab. (2011)
Densité 116 hab./km2
Population
aire urbaine
25 712 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 39′ N 4° 19′ O / 48.65, -4.31 ()48° 39′ Nord 4° 19′ Ouest / 48.65, -4.31 ()  
Superficie 10,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Plounéour-Trez

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Plounéour-Trez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plounéour-Trez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plounéour-Trez
Liens
Site web Site de la commune

Plounéour-Trez [pluneuʁ tʁɛs] (en breton : Plouneour-Traezh) est une commune située sur la côte nord du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom breton de la commune est Plouneour-Trez, c'est-à-dire "paroisse (le mot breton ploue signifie paroisse) de saint Enéour de la Plage (trez en breton signifie "sable", "plage"), pour la distinguer de Plounéour-Ménez, littéralement "paroisse de saint Enéour de la montagne".

Histoire[modifier | modifier le code]

Habitants de Plounéour-Trez (dessin de 1844)

L'époque moderne[modifier | modifier le code]

La récolte du goémon[modifier | modifier le code]

La collecte du goémon a suscité pendant des siècles de nombreuses querelles entre les habitants des paroisses littorales, comme l'écrit Antoine Favé :

« Du Corréjou à l'anse de Kernic, nous sommes sur les lignes d'un littoral aussi fertile en discussions héroïques, en batteries classiques, en procès interminables, qu'en gros temps et mauvais temps. Les administrateurs, les juges, les agents vigilants de la douane et de la maréchaussée, furent bien souvent mis sur les dents par les disputes, maintes fois meurtrières, de Plounéour-Trez, Goulven, Tréflez, Plounévez-Lochrist, Cléder, au sujet des délimitations de territoires et de questions de propriété touchant cette question vitale de la récolte du goémon.[1] »

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

L'épidémie de variole de 1864[modifier | modifier le code]

En 1864, 1 517 cas de variole sont recensés dans le département du Finistère, dont de nombreux cas dans le canton de Lesneven :

« La variole a fait de nombreuses victimes dans plusieurs communes du canton : Plouider, Ploudaniel et Kernouës ont été les communes les plus éprouvées : les cas de mort y ont été nombreux. Plounéour-Trez, Kerlouan, Goulven ont eu aussi beaucoup de malades, mais la mortalité y a été moins sensible[2]. »

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

  • 1925 : érection de Brignogan en paroisse
  • 27 janvier 1934 : érection de Brignogan en commune

Économie[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Lesneven.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 ... Pascal Goulaouic ... ...
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Plounéour-Trez compte 1 242 Plounéour-Tréziens.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 473 2 750 2 561 2 891 2 987 3 100 3 099 3 178 3 145
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 051 3 008 2 915 2 893 2 909 2 848 2 769 2 866 2 898
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 914 2 957 2 963 2 976 3 046 2 848 1 829 1 920 1 798
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
1 669 1 583 1 464 1 338 1 256 1 173 1 205 1 242 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4])
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le menhir sud de Pontusval, classé monument historique[5].
  • L'enclos paroissial dont le clocher, le calvaire (1506) et les ossuaires sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques[6]. Le corps de l'église Saint-Pierre date lui de 1889.
  • Le calvaire de Menbleiz (XVIe siècle ou XVIIe siècle).
  • La croix de Menmeur (1500), restaurée en 1821.
  • La fontaine-lavoir de Langueno.
  • À la limite avec Kerlouan se trouve un centre de transmissions militaire servant entre autres à la transmission d'informations à destination des sous-marins français.
  • Monument aux morts de 14-18

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine Favé, Les faucheurs de la mer en Léon (récolte du goémon aux XVIIème et XVIIIème siècles), "Bulletin de la Société archéologique du Finistère", 1906, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2076777/f174.image
  2. Henri-Marie Husson, Rapport sur les vaccinations pratiquées en France ..., Imprimerie impériale, 1866, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6361337z/f73.image.r=Ploudaniel.langFR
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. « Notice no PA00090259 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Notice no PA0009025 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Plounéour-trez se dit Plounéour-traez en breton La maison de la baie est un centre de vacances pour enfants et adultes