Classe Bouclier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Bouclier
Image illustrative de l'article Classe Bouclier
Le Bouclier
Contre-torpilleurs de Type Casque
Caractéristiques techniques
Type destroyer
Longueur 72,3 - 78,3 m
Maître-bau 7,6 - 8 m
Tirant d’eau 2,9 - 3,3 m
Déplacement 720 à 756 tonnes
Port en lourd 760 à 800 tonnes
Propulsion 3 machines à turbines
4 chaudières
Puissance 13.500 cv
Vitesse 34 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage non
Armement 2 canons de 100 mm(M.1893)
4 canons de 65 mm(M.1902)
2 tubes lance-torpilles de 450 mm
Rayon d’action 1.200-1.400 miles à 12nœuds
(120-160 tonnes de mazout)
Autres caractéristiques
Équipage 80-83
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Commanditaire Marine nationale française
Période de
construction
1910-1912
Période de service 1911-1933
Navires construits 12
Navires prévus 12
Navires perdus 4
Navires démolis 8
Précédent Classe Chasseur Classe Bisson Suivant

La Classe Bouclier (ou Classe Casque) fut la dixième classe de destroyers contre-torpilleurs construite pour la Marine nationale française entre 1910 et 1912. Elle fut réalisée sur les chantiers navals français de Nantes, Bordeaux, Le Havre, et Saint-Nazaire.
Les douze navires furent utilisés durant la Première Guerre mondiale dont quatre y furent perdus : Boutefeu,Dague, Faulx et Fourche.

Conception[modifier | modifier le code]

Cette classe de 800 tonnes a été construite dans différents chantiers navals français sur une spécification générale qui comprenait des chaudières au mazout et les turbines à vapeur.
Mais quelques variations existèrent. Leur longueur variait entre 72 à 78 m. Leur vitesse était variable selon leur motorisation (de 24 à 34 nœuds) : Bouclier et Casque avaient trois arbres moteurs alors que les autres n'en possédaient que deux. Leur silhouette était aussi différente : Casque n'avait que trois cheminées alors que les autres en avaient quatre.
Tous les navires de la classe ont reçu un armement standard de deux canons 100 mm, de quatre canons de 65 mm et de deux tubes lance-torpilles de 450 mm.

Modernisation[modifier | modifier le code]

Au cours de la Première Guerre mondiale, entre 1916 et 1918, les survivants furent dotés d'un canon de lutte anti-aérienne de 45 mm ou 75 mm et de deux mitrailleuses de 8 mm, ainsi que de 8 à 10 charges anti-sous-marines de type Guiraud.

Service[modifier | modifier le code]

Tous les unités, sauf les Bouclier, Capitaine Mehl et Francis Garnier servirent dans la mer Méditerranée entre 1914-1918.

Pertes[modifier | modifier le code]

  • Le Dague coula le 24 février 1915 sur une mine dérivante au large de Bar (Monténégro).
  • Le Boutefeu coula le 15 mai 1917 au large de Brindisi en heurtant des mines posées par le sous-marin allemand UC-25.
  • Le Faulx coula le 10 avril 1918 dans le Canal d'Otrante après avoir été abordé par le contre-torpilleur français Mangini.
  • Le Fourche fut torpillé par le sous-marin austro-hongrois U-15 et coula le 23 juin 1918.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Chantier naval Quille Lancement Mis en service Fin de carrière
Bouclier [1] Augustin Normand - Le Havre en 1909 rayé le
Boutefeu Dyle & Bacalan de Bordeaux en 1909 en 1911 coulé le
Capitaine Mehl Ateliers et Chantiers de la Loire - Saint-Nazaire en 1910 en 1912 rayé le
Casque Forges et Chantiers de la Méditerranée - Le Havre en 1909 rayé le
Cimeterre Forges et Chantiers de la Gironde - Bordeaux en 1909 en 1912 coulé le
BR Commandant Bory [2] Dyle & Bacalan de Bordeaux en 1910 rayé le
Commandant Rivière Forges et Chantiers de la Gironde - Bordeaux en 1910 en 1913 rayé en
Dague Forges et Chantiers de la Gironde - Bordeaux en 1909 en 1912 coulé le
DH Dehorter [3] Chantiers de Penhoët à Saint-Nazaire en 1910 rayé le
FX Faulx [4] De la Brosse & Fouché de Nantes en 1909 coulé le
Fourche De la Brosse & Fouché de Nantes en 1909 en 1912 coulé le
Francis Garnier Augustin Normand - Le Havre en 1910 en 1913 rayé en

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bouclier - site Pages14-18
  2. Bory - site Pages14-18
  3. Dehorter - site Pages14-18
  4. Faulx - site Pages14-18
  • Robert Gardiner, Randal Gray, Przemyslaw Budzbon: Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921)
  • Roche, Jean-Michel (2005). "Classement par types". Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours 2, 1870 - 2006. Toulon: Roche(ISBN 978-2-9525917-0-6)

Sources[modifier | modifier le code]