Piégée (film, 2012)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piégée.

Piégée

Titre québécois Piégée
Titre original Haywire
Réalisation Steven Soderbergh
Scénario Lem Dobbs
Acteurs principaux
Sociétés de production Relativity Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Sortie 2012
Durée 93 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Piégée (Haywire) est un film d'espionnage et d'action américain de Steven Soderbergh sorti le 20 janvier 2012 aux États-Unis.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Barcelone, l'agent d'élite Mallory Kane doit libérer un journaliste chinois retenu en otage. Une fois sa mission accomplie, elle découvre qu'il vient d'être assassiné et que les preuves l'accusent elle. Mallory devient alors la cible de plusieurs tueurs très bien informés sur elle. Elle décide de mettre sa famille à l'abri et de démasquer les vrais coupables.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (V. F.)[4] et Version québécoise (V. Q.)[5]

Production[modifier | modifier le code]

Le film a été annoncé en septembre 2009[6]. Nommé d'abord Knockout, puis changé en Haywire, après que la production a commencé[7]. Grand fan de la saga James Bond, Steven Soderbergh voulait réaliser depuis longtemps un film d'espionnage où les personnages secondaires seraient aussi important que le principal[8].

Dès l'écriture du scénario, la production s'attache les services d'Aaron Cohen, ancien membre des forces spéciales de l'armée israélienne devenu expert en sécurité internationale, pour coacher les acteurs, approuver la véracité de l'histoire, des costumes, etc.[8].

Casting[modifier | modifier le code]

Piégée est le tout premier grand rôle de la combattante de MMA Gina Carano. Steven Soderbergh voulait une actrice capable de faire des cascades elle-même et l'a trouvé en découvrant un combat de Gina Carano[8]. Pour entourer cette actrice débutante, le réalisateur l'a entouré d'acteurs confirmés Michael Douglas, Antonio Banderas, Ewan McGregor ou Michael Fassbender[8].

Dennis Quaid devait à l'origine jouer le père de Mallory. Engagé sur Soul Surfer, il quitte le projet et est remplacé par Bill Paxton[8].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le scénario prévoyait un tournage à Dublin, et a été majoritairement tourné en Irlande. D'autres scènes ont été tournées à Los Alamos au Nouveau-Mexique[9].

Les premières images ont été révélées en 2010[10].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Haywire reçoit en majorité des critiques positives. L'agrégateur Rotten Tomatoes rapporte que 80 % des 85 critiques ont donné un avis positif sur le film, avec une assez bonne moyenne de 6,8/10[11]. L'agrégateur Metacritic donne une note de 68 sur 100 indiquant des « critiques positives » [12].

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

En France, le film totalise 161 222 entrées dont 93 882 à Paris[14].

Aux États-Unis, le film rapporte 18 942 396 $ et 33 372 606 $ dans le monde[2],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Steven Soderbergh est toujours crédité sous le pseudonyme de Peter Andrews pour la photographie de ses films
  2. a et b (en) Box-office Haywire - Box Office Mojo
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 11 juillet 2012
  5. « Carton de doublage V. Q. » sur Doublage.qc.ca, consulté le 19 janvier 2012
  6. « UPDATE: Steven Soderbergh's Next Movie is a Knockout »
  7. Joshua Brunsting, « Steven Soderbergh’s Full Frontal Now Available On Netflix Watch Instantly. Soderbergh’s Knockout, Now Titled Haywire, Gets Early Test Screening »
  8. a, b, c, d et e Secrets de tournage - AlloCiné
  9. (en) Lieux de tournage sur l’Internet Movie Database
  10. « Set Pics from Steven Soderbergh’s Knockout »
  11. (en) « Haywire (2011) », sur rottentomatoes.com, Rotten Tomatoes (consulté le 20 janvier 2012)
  12. (en) « Haywire », sur metacritic.com, Metacritic (consulté le 20 janvier 2012)
  13. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database
  14. a et b Box-office - JP's box-office

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]