Shame (film, 2011)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shame.

Shame

Titre original Shame
Réalisation Steve McQueen
Scénario Abi Morgan
Steve McQueen
Acteurs principaux
Sociétés de production See-Saw Films
Film4
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Drame
Sortie 2011
Durée 99 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Shame ou La Honte au Nouveau-Brunswick est un film dramatique britannique de Steve McQueen sorti le 2 décembre 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Brandon (Michael Fassbender) est un trentenaire new-yorkais, travaillant beaucoup, qui ne conçoit pas la vie de couple. Son quotidien est dévoré par une obsession : le sexe. Quand sa sœur Sissy (Carey Mulligan), chanteuse un peu paumée, arrive sans prévenir à New York et s'installe dans son appartement, Brandon a de plus en plus de mal à conserver son mode de vie et à l'assumer.

Résumé[modifier | modifier le code]

Brandon, séduisant trentenaire, est un célibataire qui travaille beaucoup. Mais sa vie ne se résume pas qu'au métro, boulot, dodo, elle est envahie par une obsession : le sexe !

Il est sans arrêt en besoin de sexe, au-delà du plaisir car c'est pour lui irrépressible.

Brandon cumule les relations d'un soir, fait appel à des prostituées, se masturbe sous la douche comme au travail, s'abreuve de films X dès qu'il peut.

Son comportement n'est pourtant pas excentrique ou extraverti, contrairement à son ami David ouvertement dragueur et lourd.

Un soir, après une soirée entre collègues où il séduit une femme, il retrouve dans son appartement par surprise sa sœur Sissy, chanteuse excentrique et fragile.

Celle-ci est en pleine crise de couple et s'invite le temps de donner quelques concerts. Sissy n'est ni pudique, ni timide.

Venu l'écouter lors de son premier concert avec David, celui-ci réussit à la séduire ce qui contrarie Brandon. Lorsqu'ils reviennent à l'appartement tous ensemble et Sissy et David font l'amour dans la chambre de Brandon. Hautement dérangé par cette promiscuité, il préfère sortir courir pour se changer les idées.

Le lendemain au travail, David, qui est aussi son supérieur hiérarchique, le mettra très mal à l'aise en lui annonçant que les techniciens de leur boîte ont trouvé sur son disque dur, énormément de contenus pornographiques dont Brandon niera toute connaissance.

Une collègue qui l'attire beaucoup depuis un moment, accepte de dîner avec lui. Au cours de ce dîner il annoncera d'ailleurs son aversion pour la vie de couple, son cynisme même vis-à-vis des relations alors que Marianne, récemment divorcée, lui donnera son point de vue sur l'engagement. Ce rendez-vous se soldera très courtoisement, sans même un baiser.

Un peu plus tard lorsque sa sœur le surprend dans la salle de bain en train de se masturber, Brandon se sent tellement honteux qu'il en devient violent.

Et lorsque Sissy, assise face à l'écran d'ordinateur de son frère, est alpaguée par une femme à moitié nue de l'autre côté de l'écran, elle décide de partir.

C'est un électrochoc pour Brandon qui se débarrasse alors de tous les objets et magazines pornographiques, ainsi que de son ordinateur, que regorge son appartement. La honte de son addiction l'envahit.

Le lendemain au bureau, Brandon entraîne Marianne dans un coin et l'embrasse puis, l'emmène dans un hôtel où ils commencent à faire l'amour. Mais devant sa douceur, Brandon s'interrompt et se replie sur lui-même, préférant que Marianne le laisse seul. Brandon n'a pas « assuré » cette fois et cela le contrarie beaucoup.

Alors juste après il s'ébat contre sa baie vitrée, aux yeux de tous, avec une autre femme.

Pourtant quelque chose a changé en Brandon, il est très pensif, sombre.

Lorsque sa sœur rentre, Brandon lui fait une leçon de morale vis-à-vis de David et demande à Sissy de partir vivre ailleurs. Une dispute s'engage, Brandon devient méchant et Sissy est très peinée, ne comprenant pas son frère qui la traite de poids et de fardeau. Sorti prendre l'air en espérant que Sissy sera partie à son retour, Brandon s'arrête dans un bar où il rencontre une jeune femme.

Il se montre très direct, très cru mais la jeune femme n'est pas seule et à la sortie du bar Brandon se fait tabasser par le petit-copain de la fille.

Brandon erre ensuite dans les rues et va en boîte où dans une alcôve libertine il reçoit une fellation de la part d'un homme, toujours dans le tourbillon de son addiction, il rejoint une femme dans un appartement et couche avec elle et avec une seconde femme.

Pendant ce temps-là, sa sœur lui laisse un message larmoyant sur son répondeur.

Alors que Brandon rentre chez lui en métro, la rame est arrêtée pour enquête de police et le métro évacué. Il aperçoit le dispositif policier à l'avant du métro, une ambulance à la sortie et il est pris d'un doute, d'une angoisse.

Brandon essaie de joindre Sissy sur son téléphone sans succès.

Il rentre chez lui alors en courant et découvre sa sœur inanimée dans sa salle de bain, couverte de sang. Elle s'est ouvert les veines profondément.

Sissy est sauvée et à l’hôpital Brandon s'aperçoit que son bras est couvert de scarifications plus anciennes.

Il ressort de là effondré mais sa vie continue, ce n'est pas si simple d'échapper à ses démons...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Shame
  • Titre français : Shame
  • Titre québécois : La Honte
  • Réalisation : Steve McQueen
  • Scénario : Abi Morgan, Steve McQueen
  • Direction artistique : Judy Becker
  • Photographie : Sean Bobbitt
  • Montage : Joe Walker
  • Musique : Harry Escott

Distribution[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

On retrouve, en plus de la musique originale composée par Harry Escott, de nombreux morceaux dans le film. Bach interprété par Glenn Gould revient plusieurs fois, dans des moments importants du film.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Shame reçoit en majorité des critiques positives. L'agrégateur Rotten Tomatoes rapporte que 71 % des 103 critiques ont donné un avis positif sur le film, avec une bonne moyenne de 7,3/10[2]. L'agrégateur Metacritic donne une note de 55 sur 100 indiquant des « critiques positives »[3].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://playtv.fr/programme-tv/510880/shame/
  2. (en) « Shame (2011) », sur rottentomatoes.com, Rotten Tomatoes (consulté le 6 décembre 2011)
  3. (en) « Shame », sur metacritic.com, Metacritic (consulté le 6 décembre 2011)