Ronald Agenor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ronald Agenor
Carrière professionnelle
1983 – 2006
Nationalité Drapeau d'Haïti Haïti
Naissance 13 novembre 1964 (49 ans)
Drapeau : Maroc Rabat
Taille / poids 1,8 m (5 11) / 81 kg (178 lb)
Prise de raquette Droitier
Gains en tournois 2 014 601 $
Palmarès
En simple
Titres 3
Finales perdues 5
Meilleur classement 22e (08/05/1989)
En double
Titres 0
Finales perdues 2
Meilleur classement 111e (14/07/1986)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/4 1/32 1/8
Double - 1/32 - 1/32

Ronald Agenor, de son nom complet Ronald Jean-Martin Agenor, né le 13 novembre 1964 à Rabat au Maroc, est un ancien joueur de tennis professionnel haïtien.

Carrière[modifier | modifier le code]

Fils de Frederic Agenor (ancien diplomate des Nations Unies et ministre de l'agriculture d'Haïti), il a découvert le tennis au Congo à l'âge de 10 ans et s'est ensuite perfectionné en France. Sa carrière junior le voit grimper à la 8e place mondiale en 1982, année durant laquelle il gagne deux titres à Monte-Carlo et à Charleroi, atteint les demi-finales du prestigieux Orange Bowl et remporte la médaille d'or pour les couleurs d'Haïti aux Jeux Carribéens organisés à La Havane. L'année suivante, il gagne ses premiers points ATP lors d'un tournoi Satellite en France, entrant alors dans le classement ATP à la 793e place. Il participe ensuite aux Jeux olympiques de Los Angeles puis commence véritablement sa carrière en 1985, année durant laquelle il passe de la 416e à la 49e place mondiale.

En 1987, il atteint la finale des tournois de Gstaad, Bordeaux et Bâle, perdant cette dernière face à Yannick Noah, dans la première finale de l'histoire opposant deux joueurs noirs. Il atteint l'année suivante les huitièmes de finale de Roland-Garros et de l'US Open, ainsi que les demi-finales du tournoi de Rome en battant Andre Agassi, Aaron Krickstein et Mats Wilander (alors numéro un mondial). Il remporte son premier tournoi ATP en 1989 à Athènes, où il bat Kent Carlsson (no 6 mondial) en finale. La même année, il se qualifie pour les quarts de finale à Roland Garros, atteint le meilleur rang mondial de sa carrière (22e) et est nommé Consul Honoraire d'Haïti à Bordeaux. 1990 lui donne un surnom, "La sensation haïtienne", grâce à ses victoires aux tournois de Berlin (contre Alexander Volkov) et Gênes (contre Tarik Benhabiles).

Sa carrière fut ensuite plus irrégulière (finale à Båstad en 1993 notamment) et émaillée d'un long break en 1996-1997, avant de réussir un impressionnant retour en 1998 à l'âge de 33 ans, passant de la 790e place à la 241e place sans bénéficier d'aucune wild card, avant d'atteindre à nouveau le top 100 l'année suivante (88e), ce qui lui a ensuite permis de rester dans le top 100 après 35 ans, performance que seul Jimmy Connors était parvenu à réaliser auparavant. Vainqueur d'un dernier tournoi Challenger à Birmingham en 2000, Ronald Agenor commença sa reconversion comme entraîneur en 2001 et ouvrit la Ronald Agenor Tennis Academy à Los Angeles en mai 2002, un mois après avoir mis un terme à sa carrière de joueur professionnel lors du tournoi Challenger de Calabasas (Californie). Il se maria la même année au mannequin Tonya Williams, avec qui il a eu deux enfants en 2003 et 2005.

Engagement personnel[modifier | modifier le code]

Ronald Agénor est membre du club des Champions de la Paix, un collectif de 54 athlètes de haut niveau créé par Peace and Sport, organisation internationale basée à Monaco et œuvrant pour la construction d'une paix durable grâce au sport.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (3)[modifier | modifier le code]

Finales en simple (5)[modifier | modifier le code]

Finales en double (2)[modifier | modifier le code]

En Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]