Provinces historiques de la Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec landskap (Norvège).
Les provinces historiques.

Les Provinces historiques de la Suède n’ont plus aucune fonction administrative aujourd’hui, mais représentent pour les Suédois un important patrimoine historique et culturel auxquels ils s’identifient volontiers. Au Moyen Âge les provinces étaient cependant des entités importantes aussi au niveau administratif ; chaque nouveau roi devait être reconnu dans toutes les provinces (voir la Eriksgata), qui gardaient aussi, jusqu'au XIVe siècle, leur législation propre.

Liste[modifier | modifier le code]

Ces provinces historiques (Landskap en suédois) sont :

Nom français Nom suédois Ville(s) principale(s)
Bleking Blekinge Karlskrona
Bohuslaen Bohuslän Göteborg, Kungälv, Uddevalla
Botnie septentrionale Norrbotten Luleå
Botnie occidentale Västerbotten Umeå
Dalécarlie Dalarna Falun
Gothlande Gotland Visby
Hallande Halland Halmstad
Iempterland Jämtland Östersund
Ostrogothie Östergötland Linköping
Scanie Skåne Helsingborg, Lund, Malmö
Sudermanie, ou Sudermanlande Södermanland Nyköping, Stockholm, Strängnäs
Wermelande Värmland Karlstad
Westmanie Västmanland Västerås
Angermanie Ångermanland Härnösand
Dalie Dalsland Åmål
Gestriclande Gästrikland Gävle
Helsingie Hälsingland Söderhamn
Herdalie Härjedalen Härjedalen ne compte aucune ville
Laponie Lappland Kiruna
Madelpadie Medelpad Sundsvall
Néricie Närke Örebro
Œlande Öland Borgholm
Smaulande Småland Jönköping, Kalmar, Växjö
Uplande Uppland Stockholm, Uppsala
Westrogothie Västergötland Göteborg, Skara

En dehors de Laponie, Dalécarlie et Scanie, les anciens noms français de ces provinces sont sortis de l'usage. « Botnie » ne survit que dans la désignation du golfe de Botnie.

Les deux plus grandes villes de Suède, Stockholm et Göteborg, sont toutes deux à cheval sur deux provinces historiques.

Source[modifier | modifier le code]