Øresund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sund
Øresund
Öresund
Carte des détroits du Danemark avec l'Øresund en haut à droite.
Carte des détroits du Danemark avec l'Øresund en haut à droite.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de la Suède Suède
Ponts Øresundsbron
Tunnels Drogden
Géographie physique
Type Détroit
Localisation Kattegat-mer Baltique (océan Atlantique)
Coordonnées 55° 48′ N 12° 48′ E / 55.8, 12.8 ()55° 48′ Nord 12° 48′ Est / 55.8, 12.8 ()  

Géolocalisation sur la carte : Suède

(Voir situation sur carte : Suède)
SundØresundÖresund

Géolocalisation sur la carte : Danemark (relief)

(Voir situation sur carte : Danemark (relief))
SundØresundÖresund
Le détroit au niveau du pont, Peberholm au premier plan la Suède en arrière-plan

Le Sund (danois: Øresund, suédois: Öresund) est un détroit entre le Danemark et la Suède, plus précisément entre l’île danoise de Seeland et la province suédoise de Scanie. L'orthographe est Öresund en suédois, Øresund en danois. Le détroit a donné son nom à la région de l'Øresund, regroupant la Scanie et le Seeland, reliées entre elles par le pont de l'Øresund.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Øresund est un composé de mot aussi bien en danois qu'en suédois : Øre qui désigne une « plage basse » ou un « banc de sable », et Sund qui signifie « détroit »[1].
Dans le langage courant on le désigne tout simplement par Sund c'est-à-dire « le détroit » (le terme « détroit de Sund » est donc impropre puisqu'il s'agit d'une tautologie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le détroit relie la mer Baltique (au sud), au détroit de Kattegat (au nord) en direction de la mer du Nord. Il sépare au sud les villes portuaires de Copenhague (Danemark) et de Malmö (Suède). Au nord, sa largeur s'abaisse à quelque 4 km entre Elseneur (Danemark) et Helsingborg (Suède).

Les reliefs sous-marins et la faible profondeur de l'Øresund contribuent à limiter les échanges d’eau entre la mer du Nord et la mer Baltique. L'Øresund fut le théâtre de nombreux naufrages. Les principaux facteurs sont sa profondeur, parfois inférieure à 10 mètres, et sa forte fréquentation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le contrôle du détroit a été un enjeu important dans l'histoire du Danemark et de la Suède. Le Danemark a longtemps gardé un contrôle militaire avec ses forteresses côtières de Kronborg à Helsingør, sur la côte ouest, et, jusqu'en 1658, de Kärnan à Helsingborg, sur la côte est. Ces deux forteresses sont situées au point le plus resserré du détroit.

Les péages du détroit[modifier | modifier le code]

En 1429, le roi Éric de Poméranie introduisit les péages de l'Øresund : les droits du Sund (Øresundstolden). Les péages de transit sur les voies d'eau, les routes, les ponts et les carrefours étaient alors une manière acceptée de prélever des taxes. Ces taxes pouvaient représenter une grande partie des revenus de l'État.

Tous les navires étrangers passant le détroit - qu'ils fassent escale au Danemark ou non - devaient s'arrêter à Helsingør et acquitter un péage. Si un navire refusait de s'arrêter, les canons des deux forteresses pouvaient ouvrir le feu et le couler. En 1567, le péage a été converti en taxe de 1 à 2 % sur la valeur de la cargaison, ce qui a triplé son rendement. Afin de contrôler toutes les entrées de la Baltique, des péages étaient également prélevés sur le Grand Belt et sur le Petit Belt.

Le produit de ces péages constitua plusieurs siècles durant la première source de revenu de la couronne danoise, rendant celle-ci relativement indépendante de l'aristocratie. Après 1658, lorsque la Suède s'empara de la côte orientale, le paiement du péage ne put plus être exigé aussi efficacement qu'avant, mais le Danemark conserva ses droits de péage. La Suède en fut toutefois exemptée jusqu'en 1720.

La Convention de Copenhague de 1857 abolit les péages et fit des détroits danois des eaux internationales ouvertes à tout navire militaire ou commercial. L'impact des péages était en effet devenu de plus en plus défavorable au commerce de Copenhague, même s'il continuait à fournir un huitième des revenus de l'État. Le Danemark reçut une compensation de 33,5 millions de thalers.

Le pont[modifier | modifier le code]

Vue du nord, le pont de l'Øresund au-dessus de l'Øresund avec la Suède à gauche et le Danemark à droite.
Article détaillé : Øresundsbron.

Depuis le 1er juillet 2000, l'Øresundsbron (le « pont de l'Øresund ») relie Copenhague au Danemark à Malmö en Suède.

Ce lien fixe autoroutier et ferroviaire combine en fait un tunnel suivi d'un pont. Côté danois, un tunnel de 3,7 km posé au fond de la mer débouche sur l'île artificielle de Peberholm, où se fait la transition entre voie souterraine et voie aérienne.

Projet de métro[modifier | modifier le code]

En 2013, les deux villes lancent une réflexion commune sur la possibilité de créer une ligne de métro transitant par l'Øresund. La ville de Malmö ne possède pas de ligne de métro, seulement des bus, et Copenhague possède seulement deux lignes de métro en activité[2].

Les îles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]