Endoréisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Endoréisme est un terme d'hydrologie qui caractérise des régions où l'écoulement des eaux (superficielles ou non) n'atteint pas la mer et se perd dans les dépressions fermées. Toute pluie ou autre forme de précipitation qui tombe sur un bassin endoréique ne peut le quitter qu'en s'évaporant ou en s'infiltrant dans le sol.

Le mot vient du grec ancien : « endo », « dans », et « rhein », « couler ».

Détails[modifier | modifier le code]

L'endoréisme, qui couvre 11 % de la surface des continents, a plusieurs causes, souvent cumulatives. Il peut être la conséquence du relief (endoréisme structural), dans le cas de cuvettes fermées de toutes tailles.

Des facteurs liés au sol (infiltration importante) et au climat (forte évaporation le long des cours d'eau ou dans les lagunes) expliquent aussi que des cours d'eau ne parviennent pas à atteindre la mer. Il s'agit alors d'endoréisme fonctionnel.

Quoique les bassins endoréiques puissent se trouver dans n'importe quel climat, ils sont présents, le plus souvent, dans le milieu désertique. Dans les régions recevant beaucoup de précipitations, l'érosion riparienne causée par l'écoulement des eaux va généralement créer des chenaux de drainage (particulièrement pendant les périodes d'inondation), qui peuvent atteindre une autre partie du système hydrologique dont il fait partie, croisant la barrière entre le bassin endoréique et les environs. La mer Noire était autrefois endoréique jusqu’à ce que la mer Méditerranée brise le terrain les séparant.

Dans les déserts très chauds, l'afflux d'eau est bas et la perte d'eau due à l'évaporation haute, ralentissant fortement la création de systèmes de drainage. Le fait que l'écoulement des eaux soit fermé mène souvent à une concentration de sels et d'autres minéraux dans l'eau ; les minéraux des rochers environnants sont déposés dans le bassin et y sont laissés quand l'eau, qui les y avait déposé, s'évapore. Les bassins endoréiques ont alors souvent des salars qui, par leur grande taille, surface dure et plate, sont souvent utilisés en aviation comme piste économique ou pour essayer de battre le record de vitesse terrestre.

Des lacs permanents et saisonniers peuvent se former dans les bassins endoréiques. Certains bassins sont essentiellement en état de stase, le climat ayant changé, réduisant les précipitations au point où plus aucun lac ne se forme. Même les lacs permanents sont en flux constant : la plupart changent de taille et de forme pendant la saison sèche, parfois se séparant en plusieurs lacs plus petits.

Avec l'arrivée des humains dans la région et l'expansion des villes dans les régions auparavant inhabitables à cause de la forte aridité, les systèmes fluviaux qui alimentent beaucoup de lacs endoréiques sont altérés par la construction de barrages et aqueducs. C'est ainsi que beaucoup de lacs endoréiques, particulièrement dans les pays en voie de développement, ont rétréci ces dernières années (par exemple : mer d'Aral, lac Tchad, Lop Nor), entraînant une hausse de la salinité et des substances polluantes, mettant en péril l'écosystème des lacs.

Tous les bassins fermés ne sont pas nécessairement endoréiques, notamment en milieu karstique.

Exemples[modifier | modifier le code]

Les principaux bassins endoréiques sont en gris, les lacs endoréiques en noir.

Anciens exemples[modifier | modifier le code]

Certains lacs et mers ne sont plus endoréiques, dont :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]