Chevauchée des Walkyries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'arrivée des Walkyries (illustration d'Arthur Rackham).

La chevauchée des Walkyries, (en allemand, Walkürenritt ou Ritt der Walküren) est le terme populaire pour désigner le prélude de l'acte III de l'opéra Die Walküre composé par Richard Wagner. Il est fréquemment repris dans le cinéma - scène cultissime dans Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, le raid des hélicoptères - et la publicité et a été utilisé par le parti nazi à des fins de propagande.

Il n'est pas rare aujourd'hui que cet air soit joué en concert, indépendamment de l'opéra dont il est issu.

Historique[modifier | modifier le code]

Le leitmotiv composant le thème principal fut écrit par le compositeur Richard Wagner le 23 juillet 1851 mais la chevauchée apparaît sous sa forme complète en 1854 et sa première orchestration en 1856. Elle fut jouée pour la première fois le 26 juin 1870[1] lors la création de La Walkyrie au Bayerische Staatsoper[1]. Cependant, cette première ayant eu lieu contre la volonté de Wagner[2], ce dernier imposa un embargo sur toutes reprises en version de concert; ce n'est qu'à partir de 1876 et la création de la tétralogie Der Ring des Nibelungen à Bayreuth[3] qu'il fut levé. Wagner la dirigea lui-même en version de concert à Londres le 12 mai 1877.

Scénario[modifier | modifier le code]

Brunnhilde rejoint ses sœurs apeurées avec Sieglinde (illustration d'Arthur Rackham).

Dans l'opéra dont elle est tirée, la chevauchée accompagne les Walkyries de retour des champs de batailles. Celles-ci se préparent à remonter au Valhöll avec les âmes de héros morts ; leurs cris sont un signe de ralliement. Ces « vierges guerrières » [4] vont être confrontées à la trahison de l'une d'elles, Brünnhilde contre leur père Wotan.

La fin de la chevauchée n'est pas clairement identifiée étant donné qu'elle se mue progressivement ; elle sera suivie à la fin de l'acte par le célèbre passage des adieux de Wotan à Brunnhilde.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire, le thème est très régulièrement récupéré dans des domaines variés ; mais ces récupérations dénaturent souvent son utilisation initiale dans Die Walküre. Par exemple, le nom Chevauchée des Walkyries ne vient pas de Richard Wagner mais est utilisé comme titre des versions de concert.

L'un des exemples les plus célèbres est son utilisation dans Apocalypse Now (1979). Le commandant d'un escadron de cavalerie (lieutenant-colonel Kilgore) l'utilise à des fins de guerre psychologique lorsque ses hélicoptères attaquent une position ennemie.

La première utilisation du thème au cinéma fut celle de D.W. Griffith dans "La naissance d'une nation"(The Birth of a Nation) (1915) où il accompagne le raid des KU Klux Klan marquant un succès majeur auprès de l'audience.

C'est ensuite Haroun Tazieff qui l'utilise pour clore son premier long métrage, "Les Rendez-vous du diable", tourné entre 1956 et 1959.

On le retrouve aussi dans certaines scènes de Huit et demi (1963), notamment lorsque Guido, le personnage de Marcello Mastroianni, fouette les femmes de son harem imaginaire.

Dans le film Mon nom est Personne (1973), Ennio Morricone utilise ce thème à chaque apparition de la horde sauvage mais pour mieux le parodier afin de discréditer la horde.

On peut l’entendre également dans le film Ghost Rider (2007), lorsque Johnny Blaze tente un saut de 90 mètres au-dessus de six hélicoptères UH-60 Black Hawk.

Dans le film American Pie : Campus en folie (2007), vers le milieu du film, on peut en entendre le début alors que Stiffler lance des bombes à eau, puis quand Émile et Loïs mangent des fraises devant des chiens mangeant des claviers.

Dans le film Watchmen : Les Gardiens (2009), elle retentit à nouveau lorsque le Dr Manhattan se remémore quand il était avec Le Comédien sur un champ de bataille pendant la guerre du Viêt Nam, ce qui est probablement un clin d'œil à Apocalypse Now.

À la télévision, on l’entend pendant 5 secondes environ dans l’épisode « La Mère d’Homer » (1995), épisode 8 de la 7e saison des Simpson, quand Homer retrouve sa mère et que monsieur Burns arrive devant la maison des Simpson avec des chars d’assauts. Voulant imiter la scène d’Apocalypse Now il met une cassette jouant la chevauchée des Walkyries dans le tank, mais la musique change pour Waterloo d’ABBA, Smithers disant avoir enregistré par dessus. Ainsi qu'au 7e épisode de la 11e saison, Huit d'un coup, lorsqu'un des octuplés d'Apu fait une entrée en montgolfière.

Ce thème est également repris souvent dans les séries de Warner Bros. (Bugs Bunny, Daffy duck, Bip-Bip).

On entend également un extrait de ce thème dans l’épisode 2 de la 6e saison de la série Charmed.

Le thème est utilisé dans l’épisode « Mystérieuse Île du Sud » (1984), le 26e épisode de l’anime Signé Cat's Eyes, lorsque Tam survole la base de fondation du Pacifique qui ne tarde pas à réagir en l’attaquant.

Le thème est utilisé par le catcheur de la WWE, Daniel Bryan comme musique d'entrée.

Il a été utilisé dans l’épisode « Un animal pour Rainbow Dash » (2011), épisode 7 de la 2e saison de My Little Pony : Les amies, c'est magique. Il apparaît en fond pendant la course de Rainbow Dash contre les animaux.

Il accompagne également la poursuite des Blues Brothers par les néo-nazis dans le premier film mettant en scène le duo musical.

Ce thème a également été utilisé comme introduction aux concerts de Los Angeles et de New York City du supergroupe de métal progressif Liquid Tension Experiment.

Le thème est utilisé par les jeux Battlefield Viêt Nam (2004) et Battlefield Bad Company 2 : Viêt Nam (2010) lorsque le joueur se trouve dans un véhicule. Il apparaît également dans le jeu Far Cry 3 lors d'une mission en hélicoptère. Il s'entend aussi dans le jeu vidéo Fallout New Vegas (2010) à la fin de la mission « Volez avec moi ». Le jeu Hearts of Iron III l'utilise également en tant que thème d'introduction. On peut aussi l'entendre en version "métal" dans une mission de Duke Nukem : Forever.

Il est également utilisé dans Les Tuche (2011), lorsque la famille Tuche survole Monaco en hélicoptère.

Ce thème est repris dans le dessin animé Courage, le Chien Froussard, dans l'épisode du même nom.

Dans le film Die Hard : Une Journée en Enfer (1995), le thème est repris pour illustrer l'entrée en scène du méchant, un terroriste d'origine allemande.

Récupération nazie[modifier | modifier le code]

Un groupe d'assaut allemand aurait joué la Chevauchée sur ondes courtes avant de lancer les offensives de la Seconde Guerre mondiale. Cette anecdote est rapportée dans Le Soldat oublié de Guy Sajer.

Elle fut utilisée dans des films de propagande nazie, notamment la série Die Deutsche Wochenschau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Fichier audio
La chevauchée des Walkyries (info)
Interprété par l'American Symphony Orchestra pour Edison Records en 1921. Cette version ne comporte pas la partie vocale et les techniques d'enregistrements de l'époque ne permettent de distinguer nettement que le thème orchestral principal.

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?
  1. a et b François-René Tranchefort, L'Opéra, Éditions du Seuil,‎ 1983, 634 p. (ISBN 2-02-006574-6), p. 256
  2. Louis II de Bavière, mécène de Richard Wagner et propriétaire de la partition le lui imposa.
  3. Jacques De Decker, Wagner, Folio,‎ 2010, 275 p. (ISBN 978-2-0703-4699-8), p. 253
  4. Appellation donné par Fricka dans l'acte II.