Predators

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Predator.

Predators

Titre québécois Les Prédateurs[1]
Titre original Predators
Réalisation Nimród Antal
Scénario Alex Litvak
Michael Finch
d'après les personnages de
Jim Thomas
John Thomas
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox Film Corporation
Troublemaker Studios
Davis Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction, action
Sortie 2010
Durée 107 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Predators, ou Les Prédateurs au Québec[1], (Predators) est un film de science-fiction réalisé par Nimród Antal sur le scénario d'Alex Litvak et Michael Finch, d'après les personnages créés par Jim Thomas et John Thomas, mettant en scène Adrien Brody, Topher Grace, Alice Braga, Walton Goggins, Laurence Fishburne, Oleg Taktarov, Danny Trejo et Mahershala Ali. Produit par Robert Rodriguez et distribué par 20th Century Fox, ce film est sorti le 9 juillet 2010 aux États-Unis, au Canada et le 14 juillet 2010 en France, en Belgique, et en Suisse.

Il s'agit d'une suite de Predator de John McTiernan (1987) et Predator 2 de Stephen Hopkins (1990), se situant après les films Alien vs. Predator de Paul W. S. Anderson et Aliens vs. Predator: Requiem de Colin et Greg Strause. Quelques jours après la sortie du film en 2010, son producteur, Robert Rodriguez, a fait savoir qu'il pourrait produire une suite[2],[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

2010, d'après la Terre. Royce (Adrien Brody) se réveille pour se retrouver parachuté dans une jungle inconnue. Un système inconnu s'active et déploie son parachute. Une fois atterri, il fait la connaissance (musclée) de plusieurs autres qui sont arrivés de la même manière : un mexicain de cartel de la drogue, l'exécuteur Cuchillo (Danny Trejo), un spetsnaz opérant en Tchétchénie, Nikolaï Fedorov (Oleg Taktarov), Isabelle (Alice Braga), un(e) sniper de l'Armée de défense d'Israël, un agent du Front révolutionnaire uni de Mombasa (Mahershala Ali), un détenu condamné à mort, Stans (Walton Goggins), un yakuza Hanzo (Louis Ozawa Changchien), et le médecin Edwin (Topher Grace). Tous sont des tueurs armés et meurtriers, à l'exception d'Edwin, et personne ne sait où ils sont et comment ils sont arrivés là. Le groupe suit Royce, qu'Isabelle suspecte d'être un ancien soldat devenu mercenaire. Dans la jungle, ils trouvent des cages vides, des plantes avec une neurotoxine, du poison qu'Edwin recueille sur un scalpel, et un cadavre des Forces armées des États-Unis qui avait déposé de nombreux pièges qu'ils ont évités de justesse. À en juger de l'état relativement bon du cadavre au bout de deux semaines, l'endroit semble dépourvu de microcosme. En arrivant sur un terrain plus élevé, ils peuvent voir un ciel complètement étranger et se rendent compte qu'ils ne sont pas sur Terre.

Le groupe est attaqué par une meute organisée de quadrupèdes exotiques, dotés de défenses et de cornes acérées, dans une bataille durant laquelle Cuchillo est capturé et disparait. Par la suite le reste du groupe est attiré par l'apparente voix de Cuchillo qui les appelle et les supplie de venir lui porter secours et tente de les attirer. Le groupe s'approche mais flaire le piège et se rend compte que Cuchillo est inanimé et donc mort et concluent à une mise en scène visant à les tromper. Royce en déduit que la planète est une réserve de chasse et que les humains y sont chassés comme gibier par une entité inconnue. Le groupe suit les traces des quadrupèdes jusqu'à un campement de chasse où ils trouvent un Predator captif. Royce leur a faussé compagnie pour connaître leurs adversaires. Trois grands Predators attaquent, tuent Mombasa par surprise et font fuir le groupe dans la mêlée. Royce les a rejoint et ils s'échappent sous l’œil d'un drone qui transmet tous leurs déplacements aux Predators. Isabelle révèle qu'elle a entendu parler des Predators auparavant, à partir d'un rapport fait par le seul survivant d'une équipe des forces spéciales qui en a rencontré un au Guatemala en 1987 (référence à Predator premier du nom, aucune référence n'est à signaler sur le deuxième épisode).

Le groupe abat une des créatures larguées en même temps qu'eux dans les cages, en rencontrant Noland (Laurence Fishburne), un soldat d'assaut aérien qui a survécu sur la planète depuis des années. Il explique que les Predators perfectionnent leurs compétences en tuant des guerriers et bêtes dangereuses provenant d'autres mondes, en les mettant sur la planète pour les chasser. Noland révèle également que les Predators chassent par trois, et qu'ils se font vendetta entre les grands Predators et les plus faibles. Royce espère que si le groupe peut libérer le Predator retenu prisonnier dans le camp, il pourrait être en mesure de les ramener chez eux en utilisant un vaisseau des autres Predators. Le solitaire Noland tente d'assassiner le groupe au cours de la nuit, mais Royce utilise un explosif pour attirer les Predators, qui tuent Noland. Dans la poursuite qui s'ensuit, Nikolaï se sacrifie pour tuer l'un des Predators en utilisant un explosif, alors que Stans est tué par un second Predator. Hanzo combat ce dernier avec un katana, et le tue au prix de sa propre vie.

Dans leur fuite, Edwin est blessé par un piège visant à les ralentir. Quand Isabelle refuse de l'abandonner, Royce les laisse derrière lui et ils sont capturés par le Predator restant. Royce libère l'autre Predator. En contrepartie, celui-ci rend visible un vaisseau juste à côté d'eux et le fait atterrir. Le Predator ayant mis ses deux captifs dans un trou le surprend, et les deux Predators s'affrontent. Royce a pris la fuite vers le vaisseau. Le plus grand Predator exécute son ennemi, puis détruit immédiatement le vaisseau alors qu'il prend son envol. Pendant ce temps, Edwin paralyse Isabelle avec le poison neurotoxique sur son scalpel et révèle que sur Terre, il était un psychopathe meurtrier, et sent qu'il s'adapte sur cette planète parmi les monstres. Royce apparaît au-dessus d'eux, n'étant jamais monté à bord du vaisseau, et sauve Isabelle en égorgeant Edwin.

Royce piège Edwin avec des grenades, l'utilisant comme un appât et pour désorienter le Predator. Royce s'enferme avec le Predator dans un cercle de feu. Un combat à mort s'ensuit dans lequel Royce décapite le Predator, après avoir été sauvé par Isabelle. Comme Royce et Isabelle se remettent de leurs épreuves, ils observent des « proies » parachutées tout autour d'eux. Royce annonce qu'ils doivent trouver un autre moyen de quitter la planète.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

Pour le rôle de Royce, plusieurs acteurs Milo Ventimiglia, Freddy Rodríguez et Josh Brolin furent pressentis avant que ce ne soit Adrien Brody. Jeff Fahey devait incarner Noland, qui sera plus tard incarné par Laurence Fishburne.

Scénario[modifier | modifier le code]

Robert Rodriguez déclare avoir nommé le film Predators, avec un S pour le pluriel, en référence au second volet de la saga Alien : Aliens, le retour, aliens en version originale[6].

Réalisation[modifier | modifier le code]

Les réalisateurs Darren Lynn Bousman, Marcus Nispel, Michael J. Bassett, Bill Duke (qui incarnait Mac dans le premier Predator) et Neil Marshall avaient exprimé leur envie de mettre en scène le film, mais c'est finalement Nimród Antal (Motel, Blindés, Kontroll) qui a été engagé[7].

Tournage[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage 

Références aux autres films[modifier | modifier le code]

  • On peut noter les références au film Predator:
  1. lorsqu'Isabelle explique aux survivants du groupe qu'un Predator a déjà été vu sur Terre par un Major de l'armée américaine au Guatemala en 1987;
  2. lors de la scène du face-à-face avec le Predator en combat singulier pour le ralentir ou, mieux, le tuer: le thème principal précédant le duel se fait alors entendre;
  3. lors de la scène des pièges: ceux-ci sont identiques à ceux qu’Arnold Schwarzenegger installe pour tuer le Predator;
  4. lors du duel entre Hanzo le yakuza face au Predator, la scène débute comme lorsque Billy abandonne Dutch dans Predator pour un duel mano a mano.
  5. lors du générique de fin: la chanson utilisée est la même que celle dans le premier film durant le transport en hélicoptère.
  6. Seuls le héros et le personnage féminin s'en sortent.
  • Par la même occasion, on peut noter qu'aucune référence n'est faite au sujet de Predator 2.
  • Le film fait aussi référence à Alien vs. Predator avec la phrase « L'ennemi de mon ennemi est mon ami ».

Box office[modifier | modifier le code]

  • Alt=Image de la Terre Mondial : 126 743 363 $
  • Drapeau des États-Unis États-Unis: 52 000 688 $
  • Drapeau de la France France : 4 065 005 $ (548 993 entrées)
  • International : 74 742 675 $

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ne pas confondre avec Les Prédateurs, premier film de Tony Scott (1983)
  2. (fr) « Un Predators 2 bientôt en route », sur zoom-cinema.fr,‎ 23 juillet 2010 (consulté le 23 septembre 2011)
  3. (en) « SDCC 10: Rodriguez Confirms Predators 2 », sur ign.com,‎ 22 juillet 2010 (consulté le 23 septembre 2011)
  4. Casting et équipe complète pour Predators (2010) - IMDb
  5. (en) Brody's ready for action in 'Predators' - Michael Fleming, Variety, 6 octobre 2009
  6. Predators - FilmGeek.fr, 5 juillet 2009
  7. (en) Predators (2010) : Trivia - IMDb

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]