Club de Regatas Vasco da Gama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vasco da Gama.

Vasco da Gama

Logo du Vasco da Gama
Généralités
Nom complet Club de Regatas Vasco da Gama
Surnoms Gigante da Colina, Trem Bala da Colina, Vascão, Campeão de Terra e Mar
Fondation 21 août 1898
Couleurs blanc et noir
Stade São Januário
(24 584 places)
Siège Rua General Almério de Moura
131 Vasco da Gama
CEP 20921-060 Rio de Janeiro/RJ
Championnat actuel Série A
Président Drapeau : Brésil Roberto Dinamite
Entraîneur Drapeau : Brésil Adílson Batista
Meilleur buteur Drapeau : Brésil Roberto Dinamite (617)
Site web www.crvascodagama.com
Palmarès principal
National[1] Championnat du Brésil (4)
Coupe du Brésil (1)
International[1] Copa Libertadores (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Série B 2014
0

Dernière mise à jour : 18 août 2012.

Le Club de Regatas Vasco da Gama est un club brésilien de football basé à Rio de Janeiro. Il a été fondé le 21 août 1898, par un groupe de rameurs s'inspirant des célébrations du quatrième centenaire de la découverte de la route maritime vers les Indes. Cette route a en effet été découverte par le navigateur portugais Vasco de Gama.

Vasco a eu dès l'origine l'idée d'être un club démocratique, en utilisant le noir, le blanc et le rouge sur la croix. Ce sont des couleurs qui correspondent à l'idée d'une communauté de groupes ethniques (comme le club a lutté contre les préjugés raciaux et sociaux dans les années 1920). La religiosité est très présente dans Vasco, c'est d'ailleurs la seule grande équipe du Brésil, qui possède une chapelle à l'intérieur même de son stade.

Bien qu'il ait été fondé comme un « Regatta Club », se consacrant à Remo l'un des plus grands champions d'aviron du pays, Vasco da Gama couvre également d'autres sports dans les sections masculines et féminines, comme l'athlétisme, le beach-volley, le basket-ball, le beach soccer, le jujitsu, le bodyboard, entre autres, avec les sports plus traditionnels d'aujourd'hui, comme le football.

Le club de Vasco a été champion intercontinental, respectivement en 1953 et 1957 (ce dernier étant le premier club brésilien à vaincre un club européen en finale) et champion d'Amérique en 1948 (Amérique du Sud Championnat des Champions, reconnu par la CONMEBOL comme le premier championnat de l'Amérique) et 1998 (vainqueur de la Copa Libertadores, le club l'a remporté l'année du centenaire). Le club a également remporté quatre championnats nationaux en 1974, 1989, 1997 et 2000, des championnats régionaux et plusieurs tournois nationaux / internationaux.

En 1904, pour la toute première fois dans l'histoire du sport brésilien, Vasco da Gama a élu un président « non-blanc » (une époque où le racisme était une pratique courante dans le sport, le Vasco a eu l'honneur de nommer Cândido José de Araújo à la tête du club).

Le Vasco de Gama détient toujours parmi sa liste d'idoles, le plus grand buteurs de la Premier League de football de tous les temps, à savoir Roberto Dinamite (actuel président de Vasco) qui a marqué 190 buts, suivi par Romario et Edmundo, avec 154 buts et 153 respectivement.

Le 2 juillet 2007, le gouverneur de Rio de Janeiro, Sérgio Cabral Filho a signé le projet de loi n ° 5052, qui a créé la Journée de Vasco, journée commémorative honorant le fondateur du club. Selon l'Independent RCS comptes BDO, la marque du club est la septième plus importante au Brésil, avec un budget dépassant les 316 millions de dollars.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Au 19e siècle, l'aviron est le sport le plus important à Rio de Janeiro. À cette époque, quatre jeunes hommes - Henrique Ferreira Monteiro, Luis Antonio Rodrigues, José Alexandre d'Avelar Rodrigues et Manuel Teixeira de Souza Júnior - qui ne voulaient pas se rendre à Niterói pour ramer avec les bateaux du club Gragoatá, décident de fonder un nouveau club. Le 21 août 1898, avec 62 autres membres (la plupart des immigrés portugais), ces passionnés d'aviron créent le Club de Regatas Vasco da Gama. Inspirés par les célébrations du 4e centenaire de la première voile en partance de l'Europe vers l'Inde, les fondateurs choisissent le nom de l'explorateur portugais Vasco de Gama ayant ouvert la voie vers la découverte du Brésil, pour nom de baptême.

Au début du 20e siècle, le football fait son entrée au Brésil et c'est l'engouement. La section football du Club de Regatas Vasco da Gama est alors créée, en la fusionnant au Lusitania, un autre club essentiellement composé d'immigrés portugais. Au début, le Vasco évolue dans les plus petites divisions. Au bout de quelques années, il devient champion de ligue B (en 1922) et accède ainsi à la ligue A. Pour son premier championnat en élite, en 1923, le Vasco est sacré champion, avec une équipe composée de blancs, noirs, « mulâtres », métis et de joueurs de différentes classes sociales ! L'équipe est alors dirigée par Ramon Platero qui inaugure de toutes nouvelles méthodes d'entrainement.

Une âme populaire et révolutionnaire[modifier | modifier le code]

En 1924, le Vasco de Gama est alors contraint par la Ligue Métropolitaine à bannir certains joueurs de son équipe, jugés indésirables pour jouer dans la Ligue de l'aristocratie, notamment parce que noirs, mulâtres et / ou pauvres. Suite à la réponse négative du Vasco, les grandes équipes (et néanmoins racistes) que sont alors Fluminense, Botafogo ou encore Flamengo, entre autres, créent l'Association Athlétique Métropolitaine et interdisent le Vasco de participer à leurs compétitions, à moins de ne se conformer à leur requête.

L'ancien président du Vasco, José Augusto Prestes, répondra à l’aristocratie raciste avec une lettre qui deviendra célèbre (resposta Historica) et qui révolutionnera, par la suite, la pratique sportive dans tout le pays. Après quelques années, les barrières du racisme tomberont enfin dans le sport brésilien. Le Vasco da Gama avait vaincu le racisme de Fluminense, Flamengo et Botafogo et alors que soustrait à leur lourde concurrence, il survolait le Championnat Carioca, empochant le maximum de points en 14 rencontres, un record inégalé à ce jour, il obtiendra sa plus grande victoire contre l'élitisme aristocrate dès 1924, quand il réintègrera alors le championnat national, avec une élite enfin reconstituée.

L'Express de la Victoire[modifier | modifier le code]

Le Club de Regatas Vasco da Gama remporte les championnats de 1929, 1934 et 1936. Mais c'est entre 1947 et 1952 que le club connait sa période la plus faste. Il sera alors surnommé « Expresso da Vitória » - L'Express de la Victoire - en raison, évidemment, de ses nombreux succès. L'Express de la Victoire remportera en effet plusieurs compétitions durant cette période, telles que le championnat de Rio de Janeiro en 1945, 1947, 1949, 1950 et 1952, ainsi que la première Coupe d'Amérique du Sud des clubs champions, ex-Copa Libertadores, en 1948.

Des joueurs comme Ademir, Moacyr Barbosa, Bellini et Ipojucan défendront alors fièrement les couleurs du Vasco pendant cette période.

La Copa Libertadores en 1998[modifier | modifier le code]

Après avoir remporté le championnat du Brésil (Brasileirão) en 1997, en battant Palmeiras en finale, le Vasco lance son Projeto Tóquio et investit 10 millions $ US pour remporter la Copa Libertadores de 1998. Le Vasco renoue alors avec le succès et remporte la Compétition en battant le club équatorien de Barcelona en finale.

2008, le faux-pas[modifier | modifier le code]

En 2008, l'équipe termine à une désastreuse 18e place dans le championnat brésilien et se retrouve reléguée en deuxième division pour la première fois depuis sa création.

2009, le retour en élite[modifier | modifier le code]

Après près d'un an de purgatoire en deuxième division, le 7 novembre, le Vasco est promu en première division, après une victoire contre la Juventude au Maracanã, par le score de 2-1. C'est le retour en élite du club mythique.

Palmarès[modifier | modifier le code]


Compétitions nationales Compétitions internationales
  • Coupe Rio (9) :
    • Vainqueur : 1984, 1988, 1992, 1993, 1998, 1999, 2001, 2003 et 2004.
  • Coupe Guanabara (11) :
    • Vainqueur : 1965, 1976, 1977, 1986, 1987, 1990, 1992, 1994, 1998, 2000 et 2003.

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectif actuel (2012-2013)[modifier | modifier le code]

mise à jour du site officiel datant du 28 mars 2013[2].
Effectif de la saison 2012-2013 au 28 mars 2013[3]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[note 1] Nom Date de naissance Sélection[note 2] Club précédent
1 G Drapeau du Brésil Alves, MichelMichel Alves 25/3/1981 (33 ans)
Criciúma
12 G Drapeau du Brésil Alessandro Felipe Oltramari, Alessandro Felipe Oltramari 30/3/1988 (26 ans)
Grêmio
40 G Drapeau du Brésil Jordi Martins Almeida, Jordi Martins Almeida
25 G Drapeau du Brésil Diogo José Gonçalves da Silva, Diogo José Gonçalves da Silva
2 D Drapeau du Brésil flèche vers la droite Elsinho, Elsinho 30/10/1989 (24 ans)
Figueirense
4 D Drapeau du Brésil Claudinei Cardoso Félix Silva, Claudinei Cardoso Félix Silva 6/12/1985 (28 ans)
Internacional
6 D Drapeau du Pérou flèche vers la droite Yoshimar Yotún, Yoshimar Yotún 7/4/1990 (24 ans) Pérou Sporting Cristal
13 D Drapeau du Brésil Cristiano Marques Gomes, Cristiano Marques Gomes 3/6/1977 (37 ans) Brésil Gremio Porto Alegre
18 D Drapeau du Brésil Thiago Feltri, Thiago Feltri 18/5/1985 (29 ans)
Atlético Goianiense
14 D Drapeau du Brésil Luan Garcia Teixeira, Luan Garcia Teixeira 10/5/1993 (21 ans) Brésil - 20 ans 0 Formé au club
33 D Drapeau du Brésil Renato Silva, Renato Silva 26/7/1983 (31 ans)
Shandong Luneng
36 D Drapeau du Brésil Dieyson, Dieyson
999 D Drapeau du Brésil Rafael, Rafael 17/9/1988 (25 ans)
VazCeará
999 D Drapeau du Brésil Rodolfo Dantas Bispo, Rodolfo Dantas Bispo 23/10/1982 (31 ans)
MFK Lokomotiv
5 M Drapeau du Brésil flèche vers la droite Fillipe Soutto, Fillipe Soutto 11/3/1991 (23 ans)
Atlético Mineiro
8 M Drapeau du Brésil Juninho Pernambucano, Juninho Pernambucano Capitaine 30/1/1975 (39 ans) Brésil New York Red Bulls
10 M Drapeau du Brésil Carlos Alberto Gomes, Carlos Alberto Gomes 11/12/1984 (29 ans) Brésil Werder Breme
17 M Drapeau du Brésil Wendel Geraldo Maurício e Silva, Wendel Geraldo Maurício e Silva 8/4/1982 (32 ans)
Al-Shabab
21 M Drapeau du Brésil Fellipe Bastos, Fellipe Bastos 1/2/1990 (24 ans)
Benfica
27 M Drapeau du Brésil flèche vers la droite Alisson, Alisson 25/6/1993 (21 ans)
Cruzeiro
29 M Drapeau du Brésil Jhon Cley, Jhon Cley 9/3/1994 (20 ans)
Olé Brasil
30 M Drapeau du Brésil Jonathan Marlone, Jonathan Marlone 2/4/1992 (22 ans) Brésil - 20 ans 0 Formé au club
32 M Drapeau du Brésil Guilherme Costa, Guilherme Costa
38 M Drapeau du Brésil flèche vers la droite Fábio Virgínio de Lima, Fábio Virgínio de Lima
Atlético Goianiense
84 M Drapeau du Brésil flèche vers la droite Sandro Laurindo da Silva, Sandro Laurindo da Silva 29/4/1984 (30 ans)
Málaga
87 M Drapeau du Brésil Dakson Soares da Silva, Dakson Soares da Silva 11/7/1987 (27 ans)
Lokomotiv Plovdiv
999 M Drapeau de la Colombie Santiago Montoya Muñoz, Santiago Montoya Muñoz 15/9/1991 (22 ans)
All Boys
999 M Drapeau du Brésil flèche vers la droite Pedro Ken, Pedro Ken 20/3/1987 (27 ans)
Cruzeiro
7 A Drapeau du Brésil Éder Luís, Éder Luís 19/4/1985 (29 ans)
Benfica
9 A Drapeau du Brésil flèche vers la droite Leonardo Gonçalves Silva, Leonardo Gonçalves Silva 26/10/1982 (31 ans)
Atlético Mineiro
11 A Drapeau de l'Équateur Carlos Tenorio, Carlos Tenorio 14/5/1979 (35 ans) Équateur Al-Nasr
19 A Drapeau du Brésil Edmilson dos Santos Silva, Edmilson dos Santos Silva 15/9/1982 (31 ans)
Al-Gharafa
20 A Drapeau du Brésil Romário Correa de Souza, Romário Correa de Souza
31 A Drapeau du Brésil Bernardo Vieira de Souza, Bernardo Vieira de Souza 20/5/1990 (24 ans)
Cruzeiro
97 A Drapeau du Brésil Thiago Henrique Silva Maia, Thiago Henrique Silva Maia
999 A Drapeau du Brésil flèche vers la droite André Felipe Ribeiro de Souza, André Felipe Ribeiro de Souza 27/9/1990 (23 ans) Brésil Atlético Mineiro
999 A Drapeau du Brésil Brito Luciano, RobertRobert Brito Luciano 8/9/1987 (26 ans)
999 A Drapeau du Brésil Reginaldo Ferreira da Silva, Reginaldo Ferreira da Silva 31/7/1983 (31 ans)
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Brésil Juvenilson de Souza
Entraîneur(s) des gardiens



Légende

Consultez la documentation du modèle

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

   

Présidents[modifier | modifier le code]

Maillots[modifier | modifier le code]

Au cours de son histoire, le maillot du club a subi des modifications plus ou moins importantes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes :

  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références :

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Vasco da Gama official website (en) (pt) (it) [[{{{1}}}e siècle|{{{1}}}e]] {{{3}}} [[{{{4}}}e siècle|{{{4}}}e siècle]] (fr)
  3. (en) Vasco da Gama official website « CR Vasco de Gama 2012/13 » (consulté le 18 mars 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]