Altier (Lozère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Altier.
Altier
Le village d'Altier vu depuis le Grand-Altier
Le village d'Altier vu depuis le Grand-Altier
Blason de Altier
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Lozère
Arrondissement Mende
Canton Villefort
Intercommunalité Communauté de communes de Villefort
Maire
Mandat
Jean-Louis Balme
2014-2020
Code postal 48800
Code commune 48004
Démographie
Gentilé Altiérois
Population
municipale
209 hab. (2009)
Densité 3,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 28′ 30″ N 3° 51′ 44″ E / 44.475, 3.8622244° 28′ 30″ Nord 3° 51′ 44″ Est / 44.475, 3.86222  
Altitude Min. 616 m – Max. 1 678 m
Superficie 54,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Altier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Altier

Altier est une commune française située dans le département de la Lozère et la région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés les Altiérois et les Altiéroises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux et hameaux[modifier | modifier le code]

Altier, Grand Altier, Combret, la Maison Blanche, la Rouvière, le Fossat, Conzes, les Rochettes-Basses, les Rochettes-Hautes, le Cros, le Bergognon, Villespasses, Valfournes, l'Habitarelle, Rabeyrals, le Champ, la Prade, la Pigeyre et Chaleyrasses …

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Entouré par les communes de Pourcharesses, Prévenchères et Cubiérettes, Altier est situé à 42 km au nord-ouest d'Alès, la plus grande ville aux alentours.

Rose des vents Chasseradès Prévenchères Prévenchères Rose des vents
Cubiérettes N Pourcharesses
O    Altier    E
S
Cubiérettes Pourcharesses Pourcharesses

Relief et Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Située à 720 mètres d'altitude, la rivière l'Altier est le principal cours d'eau qui traverse le village d'Altier.

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Au début du Bas Moyen Age, la seigneurie d'Altier, selon le Vicomte de Lescure dans son Armorial du Gévaudan, relevait de la baronnie des Châteauneuf de Randon, dont la Maison d'Altier semble être une branche cadette. Les d'Altier étant connu pour être parmi les premiers seigneurs pariers de La Garde-Guérin, d'eux sortit Azalais d'Altier, ils fondèrent également le Château du Champ.
  • En 1375 ils s'éteignirent dans la non moins ancienne famille de Borne issue du Vivarais où elle y est connue depuis 1030, ainsi les Borne d'Altier conserve le fief devenue comté jusqu'à la Révolution des suites de laquelle elle s'éteignit en 1828 dans la famille de Chapelain de Gras.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires d'Altier
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008   DVD  
2008   Jean Paulet    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, Altier comptait 207 habitants.

Une réforme du mode de recensement permet à l'Insee de publier les populations légales des communes annuellement à partir de 2006. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, les recensements ont lieu tous les cinq ans, les populations légales intermédiaires sont quant à elles estimées par calcul[1]. Le premier recensement exhaustif de la commune entrant dans le cadre de ce nouveau dispositif a eu lieu en 2005[2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 013 1 161 1 198 1 306 1 292 1 209 1 306 1 300 1 375
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 336 1 289 1 290 1 249 1 239 1 490 1 159 1 133 1 077
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 068 1 036 933 842 822 709 633 579 575
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
461 360 276 246 243 207 208 212 207
2011 - - - - - - - -
207 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, de la commune d'Altier en 2009[5],[6].ainsi que, comparativement, celle du département de la Lozère la même année[7], sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population de la commune comporte 50,2 % d'hommes et 49,8 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge plus âgée que celle de la France métropolitaine[Note 1]. Il existe en effet 53 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France l'indice de jeunesse, qui est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est de 1,06. L'indice de jeunesse de la commune est également inférieur à celui du département (0,77) et à celui de la région (0,86)[8].

Pyramide des âges d'Altier en 2009 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
1,9 
90  ans ou +
1,0 
14,4 
75 à 89 ans
18,4 
18,3 
60 à 74 ans
15,5 
25,0 
45 à 59 ans
24,3 
16,3 
30 à 44 ans
15,5 
7,7 
15 à 29 ans
10,7 
16,3 
0 à 14 ans
14,6 
Pyramide des âges du département de la Lozère en 2009 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,7 
8,6 
75 à 89 ans
12,3 
16,3 
60 à 74 ans
16,5 
22,6 
45 à 59 ans
20,9 
19,3 
30 à 44 ans
18,8 
15,9 
15 à 29 ans
14,4 
16,7 
0 à 14 ans
15,4 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jules Joseph de Chapelain, sous-préfet de Marvejols sous la Restauration
  • Azalaïs d'Altier, trobairitz du XIIIe siècle
  • Charles de Borne d'Altier Comte d'Altier, Marquis du Champ, Baron de Budos et Marquis de Portes colonel propriétaire du Régiment de Conty-Dragon chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint Louis mort guillotinné place de la Concorde, à Paris en 1794 avec son plus jeune fils, sur la dénonciation de leur cousin le prince de Conti.
  • Jules Joseph Antoine de Chapelain sous-préfet de Marvejols, chevalier de la Légion d'honneur.
  • Octave Scipion Baron de Chapelain de Gras Saint-Sauveur, marquis du Champ préfet de Mende sous La Restauration.
  • Joseph de Chapelain baron de Gras Saint-Sauveur,(1829-1899), longtemps maire d'Altier, Conseiller général de la Lozère, partisan du Comte de Chambord.
  • Le Comte Gaspard de Gourcy Récicourt (1843-1924) officier des Zouaves Pontificaux, licencié en droit propriétaire du Château du Champ enterré à Altier.
  • Le Comte Charles de Gourcy Récicourt de Chapelain... (1883-1954) officier d'infanterie Chevalier de la Légion d'honneur, Croix de Guerre 14-18, docteur en Droit.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Altier

Le blasonnement d'Altier est : de gueules à la fasce losangée d'argent et d'azur

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'année de collecte de l'information et l'année de naissance, et l'âge en années révolues, qui est l'âge atteint au dernier anniversaire. Par exemple, à la date du 1er janvier 2012, un individu né le 10 octobre 1931 est âgé de 81 ans en âge atteint dans l'année et de 80 ans si l'on considère son âge en années révolues.Les résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]