Vincent Gallo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vincent Gallo
Description de l'image Vincent Gallo-1-2.jpg.
Nom de naissance Vincent Gallo
Naissance (60 ans)
Buffalo, New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité américaine
Profession acteur, réalisateur, musicien
Films notables Buffalo '66
The Brown Bunny
Tetro
Arizona Dream

Vincent Gallo est un acteur, réalisateur et musicien américain né le à Buffalo dans l'État de New York aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Artiste aux talents multiples (réalisateur, photographe, mannequin, acteur, musicien et peintre), il est souvent présenté comme une figure de l'underground américain.

En France, il a tourné dans des films de Claire Denis (Trouble Every Day, mais aussi des seconds rôles dans Nénette et Boni et US Go Home). Il a aussi joué un second rôle dans Arizona Dream d'Emir Kusturica, et le rôle-titre dans Tetro de Francis Ford Coppola.

Son premier film en tant que réalisateur, Buffalo '66, reçoit une majorité de bonnes critiques, autant en France[1] qu'aux États-Unis[2].

Son deuxième film, The Brown Bunny, est hué au festival de Cannes 2003 dès les premières minutes d'introduction[3], et fait par ailleurs scandale en raison d'une scène de fellation non simulée[4].

En 2013, il revient à l'écran dans La Légende de Kaspar Hauser.

Il a figuré en tant que mannequin pour des campagnes de publicité, notamment pour H&M, G-Star Raw ou Calvin Klein.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Buffalo'66 Soundtrack
  • 2001 : When[5]
  • 2002 : Recordings Of Music For Films (compilation de bandes-originales de ses films)
  • 2004 : The Brown Bunny Soundtrack

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 2010, il reçoit la Coupe Volpi pour la meilleure interprétation masculine à la Mostra de Venise 2010 pour son rôle de fugitif afghan qui se retrouve en Europe centrale (quasiment omniprésent pendant 83 minutes à l'écran, il ne prononce aucun mot), dans le film Essential Killing du Polonais Jerzy Skolimowski.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]