Raoul Walsh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Raoul Walsh
Description de cette image, également commentée ci-après
Au centre, Raoul Walsh. À gauche, le scénariste Laurence Stallings, amputé d'une jambe durant la Première Guerre mondiale. Photo prise le 27 octobre 1918.
Nom de naissance Albert Edward Walsh
Naissance
New York
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 93 ans)
Simi Valley, Californie
États-Unis
Profession Réalisateur
Films notables Le Voleur de Bagdad
La Piste des géants
La Charge fantastique
Gentleman Jim
L'enfer est à lui
Barbe-Noire, le pirate

Raoul Walsh, de son vrai nom Albert Edward Walsh, est un réalisateur américain, né le à New York et mort le à Simi Valley en Californie (États-Unis)[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Walsh commence sa carrière artistique comme acteur à New York, devenant rapidement acteur de film. En 1914 il devient l’assistant de D. W. Griffith sur le film Naissance d'une nation, dans lequel il tient par ailleurs tient le rôle de John Wilkes Booth, l'assassin d'Abraham Lincoln. Puis, Wash se joint au studio de William Fox et dirige Theda Bara dans une des premières adaptations de Carmen, la nouvelle de Proper Mérimée. Il assure également la mise-en-scène de plusieurs films mettant en vedette son épouse de l'époque, Miriam Cooper, comme Evangeline, sur le destin de l'héroïne acadienne. Mais ces films, pour la plupart, ne se sont pas rendus jusqu'à nous.

Pour le compte du producteur-vedette Douglas Fairbanks, Walsh dirige Le Voleur de Bagdad, une féérie acrobatique qui connait un énorme succès et est aujourd'hui le film muet le plus célèbre tant de Fairbanks que de Walsh.

En 1928, Walsh doit réaliser le film In Old Arizona en plus d'y interpréter un des rôles principaux. Mais il perd un œil dans un accident de voiture lors du tournage. C'est Irving Cummings qui signera le film.

Walsh n'en poursuit pas moins sa carrière de réalisateur. En 1929, il donne un premier rôle important à John Wayne dans La piste des géants, dont le tournage s'étale sur un an. Par la suite, Walsh travaille quelques années pour la Paramount Pictures. Il signe la mise-en-scène de plusieurs comédies musicales comme Klondike Annie, dont la vedette est Mae West, Artistes et modèles avec Jack Benny et Ida Lupino ou St. Louis Blues avec Dorothy Lamour .

À la fin des années 1930, Walsh va rejoindre la Warner Bros. Entertainment. C'est pour cette firme qu'il réalisera ses films parlants les plus connus. Il y dirige entre autres deux films de gangsters avec James Cagney; le premier, Les Fantastiques Années 20, en 1939 et le second, L'enfer est à lui, 10 ans plus tard. En 1941, il réalise La Grande Évasion, autre histoire de gansgter et premier film dans lequel Bogart tient le rôle principal. Il est également le réalisateur de sept films mettant en vedette Errol Flynn. Parmi ceux-ci; Gentleman Jim, une biographie du boxeur Jim Corbett, ainsi que les drames de guerre Du sang sur la neige, Aventures en Birmanie et Saboteur sans gloire. Walsh dirige aussi plusieurs westerns comme L'Escadron noir, à nouveau avec John Wayne; La Charge fantastique, évocation de la vie du général Custer et de la bataille de Little Big Horn; La Vallée de la peur, mettant en vedette Robert Mitchum, ou La Fille du désert, une version western de son propre film La Grande Évasion. Il a également codirigé de manière non officielle La Femme à abattre (The Enforcer) en 1951.

Son contrat à la Warner expire en 1953 et Walsh poursuit sa carrière pour divers studios. En 1958, il réalise le drame de guerre Les Nus et les Morts, adaptation du premier livre de Norman Mailer, paru 10 ans auparavant. Au début des années 1960, il donne dans le drame biblique avec Esther et le Roi. Finalement, à l'âge de 77 ans, il termine sa carrière avec un dernier western, La Charge de la huitième brigade. Il prend sa retraite en 1964.

Il est un membre fondateur de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS)[3].

Il est le frère de l’acteur George Walsh.

Comme son contemporain Howard Hawks, Walsh était connu pour ne jamais laisser la réalité perturber une bonne histoire. Leonard Maltin a décrit l’autobiographie de Walsh comme une « fiction de divertissement avec éventuellement des concessions à la vérité ».

En dehors de son importante œuvre cinématographique, Raoul Walsh est aussi l’auteur de deux livres, un roman (La colère des justes, 1972) et un livre de souvenirs Each man in his time en 1974 (traduit sous le titre Un demi-siècle à Hollywood, Calmann-Lévy, 1976, et Ramsay Poche Cinéma n°15, 1985).

Raoul Walsh lance la carrière de Rock Hudson (dans Les Géants du ciel) et de John Wayne (dans La piste des géants).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Années 1910-1920[modifier | modifier le code]

Années 1930-1940[modifier | modifier le code]

Années 1950-1960[modifier | modifier le code]

Raoul Walsh tenant le rôle de John Wilkes Booth, dans Naissance d'une nation

.

comme Acteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Raoul Walsh | American director », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 13 mars 2019)
  2. (en) « TSPDT - Raoul Walsh », sur www.theyshootpictures.com (consulté le 13 mars 2019)
  3. (en) « The 36 Founding Members of the Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) », sur IMDb (consulté le 13 mars 2019)
  4. (en) « La Gran jornada (1931) », sur imdb.com
  5. (en) « Die Große Fahrt (1931) », sur imdb.com
  6. « Il grande sentiero (1931) », sur senscritique.com
  7. Walsh coréalisa officieusement ce film avec Humphrey Bogart, lorsque le réalisateur Bretaigne Windust tomba malade au début du tournage en 1951. Mais Walsh refusa d'être crédité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bertrand Jeracques, « Raoul Walsh », Téléciné no 126, (Paris, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), , p. 3-10, (ISSN 0049-3287)
  • Un demi-siècle à Hollywood: Mémoires d'un cinéaste, Raoul Walsh, Éditions Ramsay (1999), Collection Ramsay Poche Cinéma (ISBN 978-2859564544)

Liens externes[modifier | modifier le code]