Bicarbonate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bicarbonate
Bicarbonate-resonance.png Bicarbonate-ion-3D-balls.png
Structure de l'ion bicarbonate
Identification
Nom IUPAC hydrogénocarbonate
No CAS 71-52-3
PubChem 769
ChEBI 17544
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute CHO3HCO3
Masse molaire[1] 61,0168 ± 0,0018 g/mol
C 19,68 %, H 1,65 %, O 78,66 %,
Précautions
Directive 67/548/EEC

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le bicarbonate, ou hydrogénocarbonate, est un ion polyatomique dont la formule chimique est HCO3-. Le bicarbonate est nommé de par le caractère double de ses propriétés, il est à la fois acide et base appartenant à deux couples acido-basiques différents, on appelle cela une espèce amphotère. À ne pas confondre avec les ions carbonates qui portent deux charges négatives. Il s'agit de la forme intermédiaire entre la déprotonation de l'acide carbonique : ôter le premier proton (ion H+) de l'acide carbonique donne le bicarbonate ; ôter le second proton donnera la forme carbonate ionique.

Le mot s'écrit au pluriel (bicarbonates) lorsqu'il s'agit des sels de l'ion bicarbonate: par exemple, le bicarbonate de sodium (souvent appelé « bicarbonate de soude » par abus de langage, ou « soda à pâte » et « petite vache » au Canada) de formule NaHCO3, qui est le sel de l'ion bicarbonate le plus répandu et le plus utilisé. Les bicarbonates qui entrent en contact avec des acides tel l'acide acétique du vinaigre se transformeront en dioxyde de carbone gazeux. Ce procédé est employé en cuisson pour permettre au pain de lever et aussi lors de la propulsion des fusées jouets. Il contribue à la digestion par notre organisme.

Dans l'eau, le dioxyde de carbone (acide carbonique), l'ion bicarbonate et l'ion carbonate sont en équilibre, en fonction du pH :

CO2 + H2O \begin{smallmatrix}\rightleftharpoons\end{smallmatrix} H2CO3 \begin{smallmatrix}\rightleftharpoons\end{smallmatrix} H+ + HCO3 \begin{smallmatrix}\rightleftharpoons\end{smallmatrix} 2 H+ + CO32–.

L'ajout d'un acide déplace les équilibres vers la gauche (avec, éventuellement, dégagement de dioxyde de carbone), tandis que l'ajout d'une base les déplace vers la droite (avec, éventuellement, précipitation d'un sel carbonaté). Ceci donne au bicarbonate, qui occupe la place intermédiaire, une fonction tampon.

Ce rôle de tampon existe notamment dans le sang, où il est très important pour le maintien du pH (cf. Homéostasie).

Chez les êtres vivants, les ions bicarbonates jouent un rôle primordial dans la régulation du pH des liquides physiologiques (sang et plasma). De nombreux organes interviennent dans la régulation du pH, donc du taux des bicarbonates, ce sont principalement les poumons (par l'intermédiaire de l'élimination du dioxyde de carbone) et les reins. Le système digestif intervient également, de par la sécrétion du suc gastrique acide (sous le contrôle de la sécrétine) et des sels biliaires fabriqués par le foie et sécrétés dans la bile.

Il sert aussi a la synthèse de l'Uracile Mono Phosphate ( UMP ), précurseur des bases pyrimidiques de l'ADN

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.

Articles connexes[modifier | modifier le code]